06/03/2020 lesakerfrancophone.fr  3 min #169986

Syrie - Un autre cessez-le-feu à Idlib - Erdogan perd sur tous les plans

Par  Moon of Alabama − Le 5 mars 2020

Notre  dernier article sur la Syrie se terminait ainsi :

Erdogan  veut Idlibb, mais ni la Syrie, ni l'Iran, ni la Russie ne le lui permettront. Le président Poutine rencontrera Erdogan dans les prochains jours et s'assurera qu'il ait bien compris cela.

Le président turc Tayyip Erdogan et le président russe Vladimir Poutine se sont rencontrés aujourd'hui à Moscou. Ils ont eu une conversation de presque trois heures, entre quatre yeux, et une deuxième avec leurs assistants. Les parties sont convenues d'un nouveau cessez-le-feu dans le gouvernorat d'Idlib.

 Agrandir - Gouvernorat d'Idlib. 5 mars 2020

Les points convenus publiés jusqu'à présent sont les suivants :

  1. La cessation de toute action militaire le long de la ligne de contact dans la zone de désescalade d'Idlib à partir du 6 mars 2020 à 0h01
  2. Un corridor de sécurité de 6 km de profondeur sera établi au nord et au sud de l'autoroute M4. Les ministères de la défense de la République turque et de la Fédération de Russie conviendront des modalités spécifiques de fonctionnement du corridor de sécurité dans un délai de 7 jours.
  3. Le 15 mars 2020, des patrouilles conjointes turco-russes commenceront le long de l'autoroute M4 entre la colonie de Oo Trumba (2 km à l'ouest de Saraqib) et la colonie de Ain-Al-Hayr.

Voici les  première et  deuxième parties du mémo.

(Je pense qu'Ain-Al-Hayr se traduit également par Ain al Hawr, un endroit qui se trouve à l'extrémité occidentale du segment M4 qui est toujours sous contrôle djihadiste).

L'objectif actuel de l'armée syrienne est donc largement atteint. Les autoroutes M4 et M5 seront libres de tout djihadisme et ouvertes à la circulation.

Il est peu probable que ce cessez-le-feu tienne sur une longue période. Mais il apporte une pause utile à l'armée syrienne pour lui permettre de se remettre un peu et de prendre soin de ses hommes et de son matériel.

Cela met également fin, pour l'instant, à la menace turque d'attaquer l'armée syrienne et de reconquérir toutes les zones qu'elle avait libérées au cours des derniers mois.

Erdogan, qui avait formulé de nombreuses demandes, ne vit aucune d'entre elles satisfaite. L'accord lui coûtera des points politiques au sein de son parti.

Ajout :

 Agrandir
@Hevallo @Hevallo -  18:08 UTC - Mar 5, 2020 La meilleure chose pour moi concernant la réunion de Moscou entre Erdogan et Poutine a été l'attitude servile de la délégation turque devant Poutine, tout cela sous la statue de Catherine la Grande qui a vaincu les Turcs à plusieurs reprises au cours du XVIIIe siècle.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Jj pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter