Accepter cookie ?
02/07/2021 11 articles reseauinternational.net  7 min #191605

Le miracle chinois, revisité

🇬🇧

par Pepe Escobar.

Les exceptionnalistes occidentaux peuvent continuer à piquer leur crise 24/7 à l'infini : cela ne changera pas le cours de l'histoire.

Le centenaire du Parti communiste chinois (PCC) se déroule cette semaine au cœur d'une équation géopolitique incandescente.

La Chine, superpuissance émergente, retrouve la place prépondérante qu'elle a occupée dans le monde au cours des siècles d'histoire, tandis que l'hégémon en déclin est paralysé par le « défi existentiel » posé à sa domination éphémère et unilatérale.

Un état d'esprit de confrontation à spectre complet déjà esquissé dans la National Security Review 2017 américain glisse rapidement vers la peur, la répugnance et une sinophobie implacable.

Ajoutez à cela le partenariat stratégique global entre la Russie et la Chine, qui expose clairement l'ultime cauchemar mackinderien des élites anglo-américaines blasées de « dominer le monde » - pour seulement deux siècles au mieux.

Le Petit Timonier Deng Xiaoping a peut-être inventé la formule ultime pour ce que beaucoup en Occident ont défini comme le miracle chinois :

« Rechercher la vérité dans les faits, et non dans les dogmes, qu'ils soient orientaux ou occidentaux ».

Il n'a donc jamais été question d'intervention divine, mais de planification, de travail acharné et d'apprentissage par essais et erreurs.

La récente session de l'Assemblée nationale populaire en fournit un exemple frappant. Elle a non seulement approuvé un nouveau plan quinquennal, mais aussi une feuille de route complète pour le développement de la Chine jusqu'en 2035 : trois plans en un.

Ce que le monde entier a vu, en pratique, c'est l'efficacité manifeste du système de gouvernance chinois, capable de concevoir et de mettre en œuvre des stratégies géoéconomiques extrêmement complexes après de nombreux débats locaux et régionaux sur un vaste éventail d'initiatives politiques.

Comparez cela aux chamailleries et aux confinements sans fin des démocraties libérales occidentales, qui sont incapables de planifier pour le trimestre suivant, sans parler des quinze prochaines années.

En Chine, les meilleurs et les plus brillants font leur Deng ; ils ne se soucient guère de la politisation des systèmes de gouvernance. Ce qui compte, c'est ce qu'ils définissent comme un système très efficace pour élaborer des plans de développement SMART (spécifiques, mesurables, réalisables, pertinents et limités dans le temps), et les mettre en pratique.

Le vote populaire à 85%

Au début de l'année 2021, avant le début de l'année du Buffle de Métal, le président Xi Jinping a souligné que des « conditions sociales favorables » devraient être réunies pour les célébrations du centenaire du PCC.

Sans tenir compte des vagues de diabolisation venant de l'Occident, pour l'opinion publique chinoise, l'important est de savoir si le PCC a tenu ses promesses. Et il l'a fait (plus de 85% d'approbation populaire). La Chine a contrôlé le Covid-19 en un temps record ; la croissance économique est de retour ; la réduction de la pauvreté a été réalisée ; et l'état civil est devenu une « société modérément prospère » - juste à temps pour le centenaire du PCC.

Depuis 1949, la taille de l'économie chinoise a été multipliée par 189. Au cours des deux dernières décennies, le PIB de la Chine a été multiplié par 11. Depuis 2010, il a plus que doublé, passant de 6 000 à 15 000 milliards de dollars, et représente désormais 17% de la production économique mondiale.

Pas étonnant que la grogne occidentale soit insignifiante. Le patron des investissements de Shanghai Capital, Eric Li, décrit succinctement le fossé de la gouvernance : aux États-Unis, le gouvernement change mais pas la politique. En Chine, le gouvernement ne change pas, mais la politique, oui.

C'est le contexte de la prochaine étape de développement - où le PCC va en fait doubler son modèle hybride unique de « socialisme aux caractéristiques chinoises ».

Le point essentiel est que les dirigeants chinois, par le biais d'ajustements politiques incessants (essais et erreurs, toujours), ont élaboré un modèle de « montée pacifique » - leur propre terminologie - qui respecte essentiellement les immenses expériences historiques et culturelles de la Chine.

Dans ce cas, l'exceptionnalisme chinois signifie respecter le confucianisme - qui privilégie l'harmonie et abhorre le conflit - ainsi que le taoïsme - qui privilégie l'équilibre - plutôt que le modèle occidental hégémonique, bruyant et guerrier.

Cela se traduit par des ajustements politiques majeurs tels que la nouvelle politique de « double circulation », qui met davantage l'accent sur le marché intérieur que sur la Chine en tant qu' »usine du monde ».

Le passé et l'avenir sont totalement imbriqués en Chine ; ce qui a été fait dans les dynasties précédentes se répercute dans le futur. Le meilleur exemple contemporain est celui des Nouvelles Routes de la Soie, ou Initiative Ceinture et Route (BRI) - le concept primordial de la politique étrangère chinoise dans un avenir prévisible.

Comme l'explique en détail le professeur  Wang Yiwei de l'Université Renmin, la BRI est sur le point de remodeler la géopolitique, « en ramenant l'Eurasie à sa place historique au centre de la civilisation humaine ». Wang a montré comment « les deux grandes civilisations de l'Est et de l'Ouest étaient liées jusqu'à ce que la montée de l'Empire ottoman coupe l'Ancienne Route de la Soie ».

Le déplacement de l'Europe vers la mer a conduit à « la mondialisation par la colonisation », au déclin de la Route de la Soie, au déplacement du centre du monde vers l'Ouest, à l'essor des États-Unis et au déclin de l'Europe. Aujourd'hui, selon Wang, « l'Europe est confrontée à une opportunité historique de revenir au centre du monde par la renaissance de l'Eurasie ».

Et c'est exactement ce que l'hégémon va empêcher par tous les moyens.

Zhu et Xi

Il est juste d'affirmer que le pendant historique de Xi est l'empereur Hongwu Zhu, fondateur de la dynastie Ming (1368-1644). L'empereur tenait à présenter sa dynastie comme un renouveau chinois après la domination mongole exercée par la dynastie Yuan.

Xi la présente comme un « rajeunissement chinois » : « La Chine était autrefois une puissance économique mondiale. Cependant, elle a raté sa chance dans le sillage de la révolution industrielle et des changements spectaculaires qui en ont résulté, et a donc été laissée pour compte et a subi l'humiliation d'une invasion étrangère Nous ne devons pas laisser cette histoire tragique se répéter ».

La différence est que la Chine du XXIe siècle sous Xi ne se repliera pas sur elle-même comme elle l'a fait sous les Ming. Le parallèle pour l'avenir proche serait plutôt avec la dynastie Tang (618-907), qui privilégiait le commerce et les interactions avec le monde en général.

Commenter le torrent de mauvaises interprétations occidentales de la Chine est une perte de temps. Pour les Chinois, l'écrasante majorité de l'Asie, et pour le Sud global, il est beaucoup plus pertinent d'enregistrer comment le récit impérial américain - « nous sommes les libérateurs de l'Asie-Pacifique » - a maintenant été totalement démystifié.

En fait, le président Mao pourrait bien finir par avoir le dernier mot. Comme il l'a écrit en 1957, « si les impérialistes insistent pour lancer une troisième guerre mondiale, il est certain que plusieurs centaines de millions de personnes supplémentaires se tourneront vers le socialisme, et il ne restera plus beaucoup de place sur terre pour les impérialistes ; il est également probable que toute la structure de l'impérialisme s'effondrera complètement ».

Martin Jacques, l'un des très rares Occidentaux à avoir étudié la Chine en profondeur, a  souligné à juste titre comment « la Chine a connu cinq périodes distinctes où elle a joui d'une position de prééminence - ou d'une prééminence partagée - dans le monde : une partie des Han, les Tang, sans doute les Song, le début des Ming et le début des Qing ».

Historiquement, la Chine représente donc un renouvellement et un « rajeunissement » continus (Xi). Nous sommes en plein milieu d'une autre de ces phases, menée aujourd'hui par une dynastie du PCC qui, soit dit en passant, ne croit pas aux miracles, mais à la planification pure et dure. Les exceptionnalistes occidentaux peuvent continuer à piquer leur crise 24/7 à l'infini : cela ne changera pas le cours de l'histoire.

 Pepe Escobar


source :  strategic-culture.org

traduit par  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
1 occurrence 20/07/2021 reseauinternational.net  17 min #192438

Le monde noir et la lutte d'émancipation en Chine : Pour le centenaire du Parti communiste chinois

Remarquable analyse, époustouflante d'intelligence et de culture, à savourer et à méditer longuement. Ce n'est pas dans la presse française qu'on lira un texte de ce niveau ~ Bruno Guigue

*

par Nkolo Foé.

Introduction

Le centenaire du Parti communiste chinois se célèbre cette année au rythme de la Marche des Volontaires. Ce chant patriotique nous parle de la Chine et de ses engagements vis-à-vis d'elle-même : les Chinois ne veulent plus être des esclaves ! Le 1er juillet 2016, dans son discours à l'occasion de la célébration du 95ème anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois, le président Xi Jinping a déclaré :

1 occurrence 5 articles 11/07/2021 lesakerfrancophone.fr  18 min #191976

La passionnante histoire du Parti Communiste Chinois. 1ere Partie

En juillet 2021, le Parti communiste chinois fêtera ses 100 ans. C'est l'occasion pour Bruno Guigue de vous raconter son histoire et de mieux vous faire connaitre ce pays. Aujourd'hui, premier volet d'une série de 5 que nous publierons chaque dimanche : la période 1921-1927.

LES PREMIERS PAS DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS ET LA TRAGÉDIE DE 1927

Par Bruno Guigue - Le 7 juin 2021

1 occurrence 10/07/2021 lesakerfrancophone.fr  21 min #191958

Le parti communiste chinois. Un siècle de succès et une vision d'avenir

Par Peter Koenig - Le 30 juin 2021 - Source  The Saker's Blog

 avatars.mds.yandex.net

La légendaire histoire de la réussite chinoise va de pair avec l'évolution du Parti communiste chinois (PCC) et la révolution communiste qui a débuté en 1945.

1 occurrence 04/07/2021 reseauinternational.net  27 min #191674

Centenaire de la fondation du Pcc : le discours du président chinois Xi Jinping

Texte intégral du discours de Xi Jinping à l'occasion du 100ème anniversaire du PCC.

Jeudi 1er juillet, le président chinois Xi Jinping a prononcé un discours sur la place Tiananmen à Pékin pour marquer le 100ème anniversaire de la fondation du Parti communiste chinois. Xi Jinping a notamment abordé la fondation du parti, l'essor économique de la Chine, Hong Kong et Taïwan.

1 occurrence 03/07/2021 strategic-culture.org 🇬🇧 #191668

Video: Congratulations to China on Centennial Success

1 occurrence 03/07/2021 french.beijingreview.com.cn  3 min #191662

Bruno Guigue : trois impressions sur le discours de Xi Jinping pour le centenaire du Pcc

Bruno Guigue

« Le discours de Xi Jinping est vraiment passionnant », a résumé Bruno Guigue après avoir lu l'allocution du président chinois Xi Jinping à l'occasion d'une cérémonie marquant le centenaire du Parti communiste chinois (PCC) le 1er juillet 2021. M. Guigue est ancien haut fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, chercheur en philosophie politique et analyste politique français.

1 occurrence 03/07/2021 reseauinternational.net  8 min #191646

La longue et sinueuse route multipolaire

par Pepe Escobar.

Lors du centenaire du Parti communiste, le dirigeant chinois évoque la menace d'une « grande muraille d'acier », que la Russie fortifierait en cas de conflit avec l'Occident.

Nous vivons une époque extraordinaire.

Le jour du 100ème anniversaire du Parti communiste chinois (PCC), le président Xi Jinping, sur la place Tiananmen, en grande pompe, a délivré un message géopolitique brutal :

1 occurrence 02/07/2021 strategic-culture.org  4 min 🇬🇧 #191629

Congratulations to China on Centennial Success and Inspirational Future

Congratulations to China on Centennial Success

The next century will vindicate China and other nations that believe in a world of cooperation and peaceful prosperity.

China's lavish celebrations this week on the centennial of the Communist Party of China (CPC) were not only a great national event but also a reminder to the rest of the world of huge historic achievement. That achievement will undoubtedly change the course of world history over the next century.

1 occurrence 02/07/2021 entelekheia.fr  9 min #191618

Le « miracle chinois » a deux moteurs : la tradition et le Pcc

L'auteur de cet article, un diplomate indien retraité bien connu, est très loin d'être un bolchevique à couteau entre les dents, mais il a eu la bonne idée de dépasser les réactions pavloviennes de rejet, voire de dégoût envers tout ce qui a trait de près ou de loin à la Chine entretenues par nos médias, pour nous livrer une analyse objective du fonctionnement et des réalisations du PCC, et de son imbrication dans l'histoire et la culture traditionelle de la Chine.

1 occurrence 02/07/2021 lesakerfrancophone.fr  7 min #191617

Quelques réflexions à propos du discours de Xi Jinping

Par  Moon of Alabama - Le 1 juillet 2021

Juste au moment du 100e anniversaire du Parti communiste chinois, l'Organisation mondiale de la santé  a certifié que la Chine était exempte de paludisme :