14/05/2024 europalestine.com  5 min #248555

Israel largue des tracts sur l'Est de Rafah, en annonçant une attaque pour ce 6 mai !

Gaza, l'enfer sur terre : Mobilisation !

L'armée israélienne, incapable de venir à bout de la résistance, a déclenché au cours des trois derniers jours les bombardements les plus violents depuis le début de sa campagne génocidaire contre la bande de Gaza il y a sept mois.

Durant tout le week-end, et encore plus lundi, l'aviation a assassiné au moins 180 Palestiniens, et en a blessé un nombre encore plus élevé, selon un bilan très provisoire publié lundi soir par le ministère palestinien de la santé.

Les raids aériens, un peu partout sur le territoire martyr, se sont accompagnés d'incursions terrestres, dans la partie orientale de Rafah, où plus d'un million de personnes déplacées sont encore présentes, mais aussi à Deir el Balah dans le centre, contre le camp de réfugiés de Jabaliaa à la pointe nord de la bande, et dans le quartier d'al-Zeitoun de Gaza-ville.

Au milieu des combats, des dizaines de milliers de civils ont fui en quête de sécurité.

Plus de 150 maisons ont été démolies depuis le début de l'incursion israélienne dans le camp de Jabaliya, et on ne peut pas estimer le nombre de martyrs sous les décombres des maisons.

Dr. Adam Hamawy, un chirurgien traumatologue bénévole à Gaza et qui a précédemment servi dans l'armée américaine en Irak, a déclaré à MSNBC :« j'ai vu des combats dans des zones de guerre... mais rien de tel... J'ai fait plus d'amputations et vu plus d'amputations traumatiques d'enfants en 2 semaines qu au cours de toute ma carrière »

En moins de 24 H, le bilan est d'au moins 20 morts, pour la plupart des enfants, après un bombardement israélien qui a visé une maison de trois étages abritant des personnes déplacées dans le camp de réfugiés d'Al Nusairat, dans le centre de Gaza.

Les familles sans abri sont obligées de rester sur les trottoirs et dans les rues du camp de réfugiés de Jabalia en raison de l'agression israélienne continue et des déplacements qui en résultent.

Attaques également de pêcheurs palestiniens par la marine de guerre israélienne

L'envahisseur se heurte cependant à une vive résistance des combattants du Hamas et d'autres groupes armés palestiniens. Israël reconnait la mort de 5 de ses soldats au cours des dernières 48 heures, et de 68 blessés, dont un général de brigade, le premier d'un tel rang blessé depuis le début du génocide. Les hélicoptères israéliens n'ont cessé de venir les enlever.

ISRAEL S'ATTAQUE À L'ONU

Israël a tué deux citoyens étrangers (un homme et une femme) qui voyageaient dans un véhicule de l'ONU avec un drapeau de l'ONU et des marques d'identification. L'ONU a confirmé que son premier membre du personnel international a été tué à Gaza après une attaque des forces israéliennes contre un véhicule de l'ONU dans la ville de Rafah. '

ET AUX SECOURISTES DU CROISSANT ROUGE

La Société du Croissant-Rouge palestinien (PRCS) rapporte que les forces israéliennes ont libéré deux membres des équipes d'ambulance du PRCS, l'ambulancier Bassam Ahmad Abdul Khaliq Abu Ta'ima et le secouriste volontaire Mu'min Shaban Al-Taif, après 49 jours de détention. Tous deux ont été enlevés lors de la deuxième attaque israélienne contre l'hôpital Al-Amal à Khan Yunis alors qu'ils étaient en service le 24 mars 2024.

Mais quatre membres des équipes du PRCS restent détenus par l'occupation, et leur sort est actuellement inconnu. Les bombardements de l'occupation israélienne visent le siège du Croissant-Rouge palestinien dans la région de Khirbet al-Adas, au nord de Rafah.

Israël tue Hashem Ghazal, une personnalité éminente de la communauté sourde de Gaza, ainsi que sa femme lors d'une frappe contre leur maison. D'autres membres de la famille, également sourds, auraient été blessés.

Israel tue ses otages

Le Hamas annonce avoir perdu le contact avec un groupe de combattants qui gardaient quatre prisonniers israéliens, dont Hersh Goldberg Polin.

Un soldat israélien a posté sur internet des photos de lui même en train de faire exploser une école de l'UNRWA et une mosquée.

CAPJPO-Europalestine

 europalestine.com

 Commenter