08/07/2024 infomigrants.net  5 min #252123

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Législatives 2024 : les partenaires internationaux saluent la « victoire contre l'extrême droite »

Des manifestants du Nouveau Front Populaire à Paris, le dimanche 7 juillet 2024. Crédit : Reuters

L'alliance de gauche du  Nouveau Front populaire (NFP) est ressortie en tête, dimanche 7 juillet, du second tour des élections législatives anticipées en  France, devant le camp présidentiel et le  Rassemblement national (RN). Les résultats étaient scrutés à l'international, notamment par les partenaires européens, qui ont majoritairement exprimé leur soulagement face à la défaite de l'extrême droite.

  • Le Premier ministre polonais, Donald Tusk, se dit "heureux"

 Donald Tusk, ancien président du Conseil européen et Premier ministre de la  Pologne, s'est réjoui des résultats des législatives françaises et de ses implications pour l'effort européen dans le cadre de la guerre en Ukraine. "À Paris l'enthousiasme, à Moscou la déception, à Kiev le soulagement. Suffisamment pour être heureux à Varsovie", a-t-il déclaré sur le réseau social X, se félicitant du score moindre qu'attendu du Rassemblement national.

  • "Le pire est évité", estime Nils Schmid, député allemand du SPD

Nils Schmid, membre du Parti social-démocrate (SPD) du chancelier allemand  Olaf Scholz a jugé que "le pire" avait été "évité". "Le RN ne peut pas constituer une majorité gouvernementale" à l'issue des législatives, a déclaré au groupe de presse Funke le responsable des questions de politique étrangère du groupe parlementaire des sociaux-démocrates à la Chambre des députés.

Le président Macron "est politiquement affaibli" par ce scrutin. Mais, dans le même temps, "au vu de la situation incertaine" sur les chances de voir émerger de la nouvelle Assemblée nationale une majorité parlementaire, "il garde un rôle central". "La constitution d'un gouvernement va être compliquée", a ajouté Nils Schmid, appelant les "partis démocratiques" français à faire preuve de "flexibilité" et de "capacité de compromis".

  • Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, se félicite du "rejet de l'extrême droite"

Le Premier ministre espagnol a fait un parallèle entre les résultats des législatives en France et ceux des élections générales au  Royaume-Uni - qui a vu une victoire historique du Labour. "Cette semaine, deux des plus grands pays d'Europe ont choisi la même voie que l' Espagne il y a un an : le rejet de l'extrême droite et un engagement décisif en faveur d'une gauche sociale", a-t-il écrit sur X, rappelant qu'"il n'y a pas d'accord ni de gouvernement avec l'extrême droite".

Plus tôt, sa formation PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol) a félicité le NFP, "et plus particulièrement le  Parti socialiste français", de sa "grande victoire qui empêche l'extrême droite d'accéder au gouvernement".

  • "Vive la République", écrit Paolo Gentiloni, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires

"Vive la République !", s'est exclamé sur X  Paolo Gentiloni, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

  • Stéfanos Kasselakis, président du parti grec Syriza, assure que "le peuple français a montré la voie"

"Aujourd'hui, le peuple français a montré la voie", a réagi sur Facebook Stéfanos Kasselakis, à la tête de  Syriza, le principal parti d'opposition de gauche en  Grèce. "Il s'est dressé contre le monstre de l'extrême droite et a discrédité le néolibéralisme (...). Aujourd'hui, le peuple français crie que l'espoir et le changement ne sont pas une utopie mais une réalité. Écoutons-les."

  • Nikos Androulakis, président du Mouvement socialiste panhellénique (Pasok), salue une "grande victoire pour la démocratie"

Le président du Mouvement socialiste panhellénique (Pasok), Nikos Androulákis, s'est réjoui d'une "grande victoire pour la démocratie". "Le peuple français a dressé un mur contre l'extrême droite, le racisme et l'intolérance et a défendu les principes intemporels de la République française : liberté, égalité et fraternité."

  • Le président brésilien Lula évoque une "inspiration pour l'Amérique du Sud"

"Très heureux de la démonstration de grandeur et de maturité des forces politiques de France qui se sont unies contre l'extrémisme", a déclaré le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva sur le réseau social X.

Le leader de gauche a estimé que les résultats en France et la victoire des travaillistes au Royaume-Uni cette semaine "renforcent l'importance du dialogue entre les segments progressistes pour défendre la démocratie et la justice sociale". "Ils doivent servir d'inspiration à l'Amérique du Sud", a-t-il ajouté.

  • Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, félicite le NFP pour sa "victoire historique"

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a félicité le "Nouveau Front populaire qui a remporté une grande victoire historique aux élections législatives en France". "Salutations au peuple français, aux mouvements sociaux et à leurs forces populaires, pour cette importante journée citoyenne qui renforce l'unité et la paix", a-t-il écrit sur X.

Avec AFP et Reuters

 infomigrants.net

 Commenter