07/07/2024 63 articles francais.rt.com  4min #252095

 Semaine cruciale en France après l'arrivée en tête de l'extrême droite au premier tour

Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Source: AFP

«Un immense soulagement»: Jean-Luc Mélenchon a pris la parole rapidement ce 7 juillet, quelques minutes à peine après l'annonce des résultats aux élections législatives.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, le Nouveau Front Populaire est en tête, sans majorité absolue toutefois. La formation de gauche devrait compter entre 172 et 192 élus. La majorité présidentielle, elle, pourrait atteindre 150 à 170 députés, tandis que le Rassemblement national arrive troisième avec 130 à 152 représentants.

«La volonté du peuple doit être strictement respectée, aucun arrangement ne serait acceptable: la défaite du président de la République est clairement confirmée», a poursuivi Mélenchon, appelant Emmanuel Macron à «s'incliner». «Le Président a le devoir d'appeler le Nouveau Front populaire à gouverner», a-t-il ajouté.

Le NFP est «prêt à gouverner», a ensuite lancé Mélenchon. «Ses composantes, la gauche unie, se sont montrées à la hauteur des circonstances», a-t-il martelé: «une fois de plus, elle a sauvé la République et peut commencer l'œuvre écologique et sociale dont notre peuple a tant besoin». Il a enfin affirmé que les mesures du programme du Nouveau Front populaire pourront être appliquées par décret dès l'été prochain, évoquant l'«abrogation de la réforme des retraites, le blocage des prix, l'augmentation du smic».

Bardella fustige «des accords qui jettent la France dans les bras de l'extrême-gauche»

L'ambiance était plus amère au QG du Rassemblement national, où Jordan Bardella a dénoncé «des accords qui jettent la France dans les bras de l'extrême-gauche et de Jean-Luc Mélenchon».

Fustigeant le «mépris» qui a ciblé pendant la campagne les électeurs du RN, le jeune leader de la droite nationale a ensuite dénoncé les «alliances politiques contre-nature» et «du déshonneur» entre la gauche et le camp macroniste.

«Macron a privé les Français de toute réponse à leurs difficultés quotidiennes», a-t-il poursuivi, évoquant entre autres la crise du pouvoir d'achat et l'insécurité.

«Les arrangements électoraux entre un président isolé et une extrême-gauche incendiaire ne mèneront le pays nulle part», a-t-il prévenu, avant de conclure: «mon ambition d'œuvrer au redressement du pays est plus forte que jamais!».

«La marée monte. Elle n'est pas montée assez haut cette fois-ci, mais elle continue à monter. Et par conséquent, notre victoire n'est que différée», a de son côté déclaré Marine Le Pen sur TF1, ajoutant: «j'ai trop d'expérience pour être déçue par un résultat où nous doublons notre nombre de députés».

Nouveau gouvernement: Macron appelle à la «prudence»

Selon des propos rapportés par l'AFP qui cite l'entourage du président, Emmanuel Macron a invité à la «prudence» pour savoir qui pourrait être chargé de former un gouvernement. Il a estimé que le bloc central était bien «vivant» après ses sept années au pouvoir.

Le président français attendra la «structuration» de la nouvelle Assemblée nationale pour «prendre les décisions nécessaires», a ensuite fait savoir l'Elysée, toujours selon l'AFP.

Des tensions se font néanmoins déjà remarquer au sein de ce bloc centriste: «la dissolution a conduit à une grande indétermination», a noté l'ancien Premier ministre Edouard Philippe, craignant une atteinte à la «crédibilité de notre pays». Il s'est dit «prêt» à œuvrer à la «reconstruction d'un espoir».

Attal annonce qu'il remettra sa démission lundi

«Ce soir, la formation politique que j'ai représentée dans cette campagne ne dispose pas d'une majorité. Ainsi, fidèle à la tradition républicaine et conformément à mes principes, je remettrai demain matin ma démission au président de la République», a déclaré Gabriel Attal sur le perron de Matignon, estimant par ailleurs «qu'aucune majorité absolue ne peut être conduite par les extrêmes».

Mais alors que la France «se prépare à accueillir le monde dans quelques semaines » pour les Jeux olympiques, celui-ci a déclaré qu'il assumerait «bien évidemment» ses fonctions «aussi longtemps que le devoir l'exigera».

 francais.rt.com

 Commenter
Articles enfants plus récents en premier 1 2 4
16/07/2024 investigaction.net  23min #252730

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

« Au pouvoir, le Nfp va très vite décevoir »

Olivier Mukuna

Une semaine après le second tour des Législatives, la situation politique hexagonale coince à tous les étages. D'un côté, pas de gouvernement, pas de Premier ministre, un Nouveau Front Populaire (NFP) victorieux en sièges mais qui s'écharpe sur le leadership gouvernemental. De l'autre, le président Macron, serial looser démonétisé, qui tente de bricoler un hypothétique Exécutif à sa botte...

15/07/2024 mondialisation.ca  6min #252603

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

14 juillet 2024 : « Liberté, Égalité, Fraternité » en France avec Macron? Crise historique de la République française. « Ce n'est pas la Révolution »

Par Stephen Lendman et Prof Michel Chossudovsky

Cet article percutant a été écrit pour la première fois par le défunt Stephen Lendman à la suite du premier tour des élections en France en avril 2017.

Puisse l'héritage de Stephen prévaloir.

Image vedette : les présidentielles, avril 2017

***

,

« Liberté, Égalité, Fraternité » en France ? Crise historique de la République française

14/07/2024 strategic-culture.su  7min 🇬🇧 #252593

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

How the French left saved the putrefied political regime

Eduardo Vasco

All those who were saved from the precipice by the ingenuity of the left and today present themselves as champions of democracy and freedom will be hailing Marine Le Pen as the only one capable of guaranteeing order and social cohesion.

The big loser in the French elections was not the far-right. It is certain that, if it were not for the spurious agreements between the New Popular Front and the Macronists, the National Regroupment would have grown even more.

13/07/2024 francesoir.fr  12min #252531

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Mais, de qui se moque-t-on ?

Xavier Azalbert, France-Soir

Mais, de qui se moque-t-on ?

« Boum ! » édito du mardi 9 juillet 2024 spécifiait qu'Emmanuel Macron avait « appelé de ses vœux » (traduisez : « annoncé en off ») une coalition hyper large « pour sauver la République » immédiatement après les résultats définitifs du second tour des élections législatives anticipées qu'il a provoquées avec la dissolution de l'Assemblée nationale.

13/07/2024 euro-synergies.hautetfort.com  10min #252502

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

La victoire à la Pyrrhus de Mélenchon en France

Par Marcelo Ramírez

Source: noticiasholisticas.com.ar

Les élections dans la pays de la deuxième économie de l'UE sont enfin arrivées et le résultat attendu s'est produit, confirmant l'effondrement du modèle mondialiste et suscitant le désespoir des élites de ce secteur. Malgré sa victoire au premier tour, le Rassemblement national (RN) de Mme Le Pen a perdu la première place au profit de l'alliance entre le macronisme et la gauche, qui, en coalition, s'est partagé les deux premières places.

13/07/2024 elucid.media  21min #252500

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Législatives 2024 : la farce démocratique continue

publié le 13/07/2024 Par Olivier Berruyer

Ces législatives, provoquées par le caprice d'un président qui aura gouverné contre son peuple pendant 7 ans, ont finalement abouti à désavouer la majorité présidentielle. Organisées dans l'urgence, avec une volonté de rendre la démocratie impraticable, ces élections ont fait voler en éclat le semblant de stabilité incarné par Emmanuel Macron, et révèlent les fractures profondes du pays.

13/07/2024 legrandsoir.info  3min #252477

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

La chienlit c'est lui !

Jose ESPINOSA

La lettre du Président a rajouté de la bordélisation dans un pays déjà plongé dans l'incertitude. En refusant d'enregistrer sa défaite, Macron se prononce pour une coalition des forces perdantes menées par la macronie déclinante. Faisant fi des réalités sorties des urnes, il envisage toutes les situations possibles pour empêcher le Nouveau Front Populaire d'accéder au pouvoir.

12/07/2024 euro-synergies.hautetfort.com  5min #252468

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Elections françaises: la grande rupture est là

Par José Javier Esparza

Source: noticiasholisticas.com.ar

Le parti le plus plébiscité au second tour des élections législatives françaises est de loin le Rassemblement national de Marine Le Pen et Jordan Bardella: 8,7 millions de voix. Si l'on y ajoute les 1,3 millions de voix des Républicains de Ciotti, alliance perfidement qualifiée par le service des élections du gouvernement d'"union de l'extrême droite" (en tant que telle, pour ne pas mâcher ses mots) et favorables au soutien des listes du RN, le chiffre global s'élève à plus de 10 millions de voix.

12/07/2024 strategic-culture.su  10min 🇬🇧 #252465

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Israel wins the French and British general elections

Declan Hayes

As the French, along with their old British sparring partners, dust themselves down from these latest elections, they should give consideration to what flag they wish to serve and who best to give their loyalty to.

Britain, as the Jerusalem Post helpfully explains, will have a pro-Zionist government for the foreseeable future and France will be in electoral chaos at least until its 2027 Presidential election.

12/07/2024 francesoir.fr  9min #252439

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Le Rassemblement National veut-il véritablement le pouvoir ?

Xavier Azalbert, France-Soir

Le Rassemblement National veut-il véritablement le pouvoir ?

« Boum ! » proposait une analyse de l'impact de la dissolution, cette grenade dégoupillée lancée par Emmanuel Macron afin que les français se « démerdent » avec. Un énième enfumage qui lui donnait davantage l'apparence d'une grenade lacrymogène. Le jeu en valait la chandelle. Eh oui, en faisant monter artificiellement le RN au-delà de leur historique plafond de verre, il était d'autant plus facile de gérer les attentes des divers groupes.

12/07/2024 reseauinternational.net  11min #252426

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

La meilleure des dictatures a bien les apparences de la démocratie

par Sébastien Renault et plus

La castorisation

Elle a encore fonctionné, sur fond de masochisme économique et politique à la française d'un électorat de moutons soumis à la très crasse bêtise «antifasciste» (par la volonté de ceux qui, fascistes centristes et ultra gauchistes en acte, affectent la «lutte contre le fascisme», ce qui marche de manière immanquable sur le moutonnisme électoral).