11/07/2024 reseauinternational.net  3min #252348

 Législatives : Mélenchon savoure la victoire du Nfp, Bardella fustige Macron pour avoir «jeté» la France à gauche

Des dîners secrets entre la Macronie et le Rn : l'électeur est un dindon

par Pierre-Alain Depauw

Les électeurs seront-ils toujours les dindons d'une farce qui leur échappe ? Le journal Libération révèle que des dîners ont été organisés durant les derniers mois entre des pontes de la Macronie et Marine Le Pen et Jordan Bardella, les dirigeants du Rassemblement national.

Edouard Philippe confirme

L'ancien Premier ministre Édouard Philippe a confirmé avoir participé à un tel dîner tout en cherchant à en minimiser la finalité.

Selon Libération, ces dîners ont été organisés rue d'Aumale dans le 9e arrondissement de Paris, chez Thierry Solère, ex-conseiller de Emmanuel Macron. Il y aurait notamment été question de la dédiabolisation du RN et de stratégie. Libération affirme que Thierry Solère, «un temps écarté des premiers cercles de l'Élysée», est «à nouveau dans le jeu» en tant qu'«agent de liaison entre la macronie et l'extrême droite».

Le diner entre l'ex-Premier ministre Édouard Philippe et Marine Le Pen avait été confirmé par l'entourage du président du parti Horizon, puis par Édouard Philippe en personne le 9 juillet au 20H de TF1.

«Oui c'est vrai, nous avons dîné, parce qu'on se connaît peu et nous avons constaté à l'occasion du dîner, qui était très cordial, que nous avions des désaccords très profonds sur de très nombreux sujets». «J'aime bien rencontrer des gens», ajoute-t-il lorsque le journaliste Gilles Bouleau lui demande s'il avait besoin de dîner avec la présidente du RN pour s'apercevoir de leurs différences.

Sébastien Lecornu nie

Libération évoque avec détails d'autres rencontres, dont l'une à la mi-mars, entre Sébastien Lecornu et Marine Le Pen. Les protagonistes nient.

Libération affirme également que Jordan Bardella s'est rendu au moins deux fois chez Thierry Solère. Bardella a été vu en train de sortir de l'immeuble où habite Thierry Solère le 12 juin, assure Libération. Soit quelques jours après la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron. Là-encore, Thierry Solère nie en bloc.

Thierry Solère, aurait par ailleurs été impliqué dans des entrevues importantes sur l'avenir du parti Les Républicains après le ralliement d'Éric Ciotti au RN.

Toujours selon Libération, ces interactions entre Thierry Solère, Marine Le Pen, Jordan Bardella et des membres du gouvernement montrent une stratégie bien définie pour préparer le terrain pour les futures échéances électorales.

«Le rôle de Thierry Solère, bien qu'informel et régulièrement nié publiquement, semble être central dans cette dynamique complexe de la politique française», confirment d'autres médias.

source :  Médias-Presse-Info

 reseauinternational.net

 Commenter