De l'ubiquité du mal

30-07-2018 19 articles entelekheia.fr 7 min #144194

Pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, en ce moment au Royaume-Uni, le leader du Parti travailliste Jeremy Corbyn est la cible d'une campagne médiatique tonitruante destinée à détourner les électeurs de sa candidature aux prochaines élections qu'étant donnée la faiblesse du parti Tory, le Labour est quasiment sûr de gagner, ce qui le placera incontournablement en position de Premier ministrable (le Premier ministre britannique est nommé par la Reine, qui doit choisir le leader du parti arrivé en tête des législatives). L'accusation majeure portée contre Corbyn : il serait « antisémite ». En réalité, il est seulement « coupable » de soutenir les droits des Palestiniens.

Quant à Craig Murray, il a été révoqué en 2004 de son poste d'ambassadeur du Royaume-Uni en Ouzbékistan pour y avoir dénoncé des faits de torture et des violations graves des droits de l'homme. Malheureusement pour lui, l'Ouzbékistan était l'allié des USA et de la Grande-Bretagne.

Par Craig Murray
Paru sur  le blog de l'auteur sous le titre The Ubiquity of Evil

Ma vision du monde a changé pour toujours quand, après 20 ans au ministère des Affaires étrangères, j'ai vu des collègues que je connaissais et que j'aimais s'aligner sur la complicité de la Grande-Bretagne dans les pires tortures, comme l'explique en détail le stupéfiant récent rapport de la Commission parlementaire du renseignement et de la sécurité [Rapport sur les mauvais traitements et la torture de prisonniers de 2001 à 2010, Commission d'enquête du Parlement britannique,  PDF]. Ces collègues avaient également accepté de garder le secret sur cette politique, en contournant délibérément toutes les procédures normales d'enregistrement et de suivi des dossiers, comme la commission l'a noté :

131. Nous constatons ne pas avoir vu non plus vu les procès-verbaux de ces réunions, ce qui nous préoccupe beaucoup. Les discussions politiques sur une question aussi importante auraient dû faire l'objet de procès-verbaux. Nous approuvons la conclusion de M. Murray, à savoir que si cela n'avait pas été grâce à ses actions, ces questions n'auraient peut-être jamais été révélées.

Les gens qui faisaient ces choses n'étaient pas spécialement mauvais ; ils essayaient simplement de garder leur emploi et se rassuraient en se disant qu'ils étaient seulement des fonctionnaires qui obéissaient à des ordres. Nombre d'entre eux étaient également motivés par cette fièvre « patriotique » irresponsable qui s'empare de certains en temps de guerre, alors que nous envahissions l'Irak et l'Afghanistan. Presque personne dans le ministère des Affaires étrangères britannique ne s'était élevé contre la torture ou contre cette guerre illégale - Elizabeth Wilmshurst, Carne Ross et moi avons été les seuls à démissionner.

J'ai ensuite fait l'expérience encore plus mortifiante d'un ministère des Affaires étrangères qui a cherché à me punir pour ma dissidence par une série d'accusations d'inconduite grave - dont certains chefs d'accusation criminels. Mes accusateurs savaient très bien que leurs allégations étaient fausses. Les enquêteurs ont su qu'elles étaient fausses dès leur deuxième jour d'investigations, environ. J'ai néanmoins subi l'enfer d'un lynchage médiatique de six mois avant d'être acquitté de tous les chefs d'accusation initiaux (je n'ai été reconnu coupable que d'avoir révélé les chefs d'accusation dont je faisais l'objet, leur existence ayant été officiellement secrète !) Ceux qui m'ont fait ça étaient des gens que je connaissais.

J'avais été précédemment premier secrétaire de l'Ambassade de Grande-Bretagne en Pologne, où j'avais été brutalement confronté à l'histoire de l'Holocauste, notamment à travers ma participation à l'organisation de la commémoration du 50e anniversaire de la libération d'Auschwitz. Ce qui m'avait le plus frappé était l'ampleur de l'opération de l'Holocauste, les dizaines de milliers de personnes complices de son administration. Je ne pouvais pas comprendre comment cela avait pu se produire - jusqu'à ce que je voie des gens ordinaires, au sein du Foreign Office britannique, se rendre complices de programmes de torture. Alors j'ai compris, pour la première fois, la banalité du mal ou, peut-être plus précisément, l'ubiquité du mal. Bien sûr, je ne compare pas l'ampleur de ce qui est arrivé à l'Holocauste - mais le mal peut opérer à des échelles différentes.

C'est ce que je crois revivre aujourd'hui. Je ne pense pas que la majorité des journalistes de la BBC, qui diffusent un flot continu de propagande contre Corbyn, qui serait selon eux « un antisémite », croient sincèrement Corbyn raciste. Ils ne font que leur travail, qui est d'aider la BBC à écarter la perspective d'un gouvernement de gauche radicale, au Royaume-Uni, qui menacerait le partage actuel des richesses, massivement opéré en faveur des élites mondialistes. Ils feraient valoir qu'ils ne font que répercuter ce que d'autres disent ; mais bien sûr, le choix de ce qu'ils rapportent et la façon dont ils le disent reflètent leur mission.

La vérité dont je suis certain est la suivante. Si, comme l'ont proclamé  certains médias sur le ton de l'hystérie, les Juifs de Grande-Bretagne étaient réellement sous le coup d'une menace existentielle du type de celle qui a englouti les Juifs d'Europe dans les années 1930, Jeremy Corbyn, Billy Bragg, Roger Waters et, si je peux me permettre, votre humble serviteur, nous ferions partie des quelques personnes qui mourraient à leurs côtés sur les barricades. Pourtant, ils sont traités aujourd'hui « d'antisémites » et harcelés parce qu'ils soutiennent le droit à s'opposer à l'oppression des Palestiniens. Quant aux journalistes qui portent ou répercutent actuellement ces accusations, en cas de crise grave, ils continueraient à peaufiner leur propagande officielle pendant que les fonctionnaires rédigeraient des bordereaux de trains. C'est comme ça que ça marche. Je l'ai vu. De très près.

 Craig Murray, un proche collaborateur de Wikileaks, est historien et activiste des droits de l'homme. Il a été ambassadeur du Royaume-Uni en Ouzbékistan.

Traduction et note d'introduction Entelekheia
Photo Pixabay

 entelekheia.fr

 Ajouter un commentaire

modules attachés ordre chronologique
12-08-2018 medium.com 9 min #144558

What If There Were No Official Narratives?

One of the weirdest things about the post-Iraq invasion world is how the mass media has actually gotten less accountable instead of more accountable for its reporting since that time.

Right now in the UK there's an amazingly viral  smear campaign against Jeremy Corbyn running across all mainstream outlets, which, from what I can tell,  consists entirely of narrative spin and no actual evidence.

13-08-2018 europalestine.com 4 min #144565

Le chantage à l'antisémitisme contre Jeremy Corbyn bat son plein

Qualifié de "menace existentielle pour les Juifs de Grande-Bretagne" (rien que ça !) le leader du parti travailliste britannique a droit depuis des mois, en raison de ses positions sur les droits du peuple palestinien, aux attaques les plus violentes et les plus insensées de la la part du lobby israélien.

Traité d'antisémite lui-même, puis sommé d'exclure des membres de son parti, juifs et anisionistes, accusés d'antisémitisme, un mal qui gangrènerait le parti travailliste, à en croire ceux qui veulent sa peau, Jeremy Corbyn, dans un premier temps sur la défensive, semble avoir récemment compris la nécessité de répondre de manière plus appropriée aux supporters de l'apartheid israélien.

19-08-2018 legrandsoir.info 8 min #144746

Jeremy Corbyn, les Palestiniens et l'antisémitisme

Alain GRESH

2009. Jeremy Corbyn participant à une manifestation à Trafalgar Square contre l'agression militaire israélienne à Gaza. - Alamy

Encore une attaque contre Jeremy Corbyn, dirigeant du Parti travailliste britannique. Encore des accusations d'antisémitisme.

Depuis des mois, Jeremy Corbyn est l'objet d'une  campagne orchestrée par le lobby pro-israélien au Royaume-Uni avec l'appui de la droite de son propre parti (le Parti travailliste) et du Parti conservateur.

22-08-2018 arretsurinfo.ch 18 min #144816

Que reproche-t-on à Jeremy Corbyn, leader de l'opposition britannique accusé d'antisémitisme ?

Source:  RT

21 août 2018

Depuis des mois, une campagne vise le leader du Parti travailliste britannique Jeremy Corbyn, accusé d'antisémitisme. Toutes sortes de dossiers sont déterrés pour prouver l'infréquentabilité de l'homme le plus populaire de l'opposition britannique.

Jeremy Corbyn,  le chef de file du Labour, le Parti travailliste britannique, n'en finit plus de subir des accusations d'antisémitisme.

22-08-2018 arretsurinfo.ch 6 min #144834

Jeremy Corbyn, le futur premier ministre du Royaume-Uni ?

Gideon Levy |  Haaretz

Publié le 9 Août 2018 sous le titre Jeremy Corbyn for U.K. Prime Minister]

Traduction : Dominique Muselet

Jeremy Corbyn est l'exemple même du gauchiste qui a lutté toute sa vie pour les valeurs auxquelles il croit. Les Israéliens le considèrent comme une sorte d'alien - la gauche ici n'a jamais été dirigée par un Corbyn israélien, ni d'ailleurs, par qui que ce soit qui lui arrive à la cheville.

25-08-2018 middleeasteye.net 27 min #144910

Is Israel's hidden hand behind the attacks on Jeremy Corbyn?

Has Israel been covertly fuelling claims of an "anti-Semitism crisis" purportedly plaguing Britain's Labour Party since it elected a new leader, Jeremy Corbyn, three years ago?

That question is raised by a new freedom of information request submitted this week by a group of Israeli lawyers, academics and human rights activists.

They suspect that two Israeli government departments - the ministries of foreign affairs and strategic affairs - have been helping to undermine Corbyn as part of a wider campaign by the Israeli government to harm Palestinian solidarity activists.

26-08-2018 europalestine.com 3 min #144929

Chantage à l'entisémitisme : La contre-attaque des partisans de Corbyn

Les soutiens à Jeremy Corbyn au sein du parti travailliste (Labour) sont passés à la contre attaque. Il ont organisé cette semaine un meeting à Londres, qui a rassemblé plus de 500 personnes qui ont dénoncé les manoeuvres visant à disqualifier, par des accusations d'antisémitisme, le leader du parti travailliste.

(Photo : Jim Aindow)

Dans la salle bondée Du Conway Hall, où de nombreux sympathisants n'ont pu entrer faute de place, y compris debout, les orateurs se sont relayés pour dénoncer le lobby israélien et sa campagne diffamatoire contre Corbyn, campagne qui vise en réalité l'ensemble des défenseurs de la cause palestinienne.

26-08-2018 arretsurinfo.ch 2 min #144937

« Ce qui arrive à Corbyn est un galop d'essai pour Bernie Sanders »

Par Norman Finklestein et George Galloway

Publié le 22 août 2018 dans  Information Clearing House

Rejoignant George et la Mère de Tous les Talk Shows, le professeur Norman Finkelstein est venu, au téléphone, discuter de la bagarre sur l'antisémitisme en cours à l'intérieur du Labour Party.

 Prof Finklestein: "What's happening to Corbyn is a trial run for Bernie Sanders" | George Galloway

Commentaire d'un internaute :

« Je ne comprends pas pourquoi Corbyn ne leur rabat pas le caquet à chaque fois qu'ils sortent ces conneries, pourquoi il ne parle pas du terrorisme israélien, de l'apartheid israélien, des violations israéliennes des droits de l'homme.

26-08-2018 arretsurinfo.ch 10 min #144938

Un rédacteur-en-chef israélien dit que l'activisme pro-Israël au Royaume Uni « sort de l'ombre »

Publié le 22 août 2018 par sur If Americans Knew blog] sous le titre Israeli editor says pro-Israel activism in UK has moved "out of the shadows"

Le journaliste israélien David Horovitz dit que le chef du Parti Travailliste du Royaume Uni Jeremy Corbyn est « un raciste et un antisémite » parce que Corbyn soutient les droits des Palestiniens. Horovitz écrit que la communauté juive, qui avait jusqu'ici gardé profil bas, se mobilise à présent ouvertement contre Corbyn : « Elle est sortie de l'ombre et elle le fait avec éclat. »

27-08-2018 3 articles arretsurinfo.ch 21 min #144950

Trump, Corbyn et l'avertissement russe sur la Syrie

Par Israël Shamir

Paru le 26 août 2018 sous le titre Trump and Corbyn - And the Russian Warning Over Syria]

Une nouvelle confrontation militaire avec la Syrie se dessine, telle que concoctée par Israël, bricolée par les Britanniques et exécutée par les US ; mais l'avenir de l'Occident dépend largement de deux franc-tireurs, le président US Donald Trump, et le dirigeant de l'opposition au Royaume Uni Jeremy Corbyn.

27-08-2018 jonathan-cook.net 13 min #144951

Corbyn's Labour is being made to fail - by design

The Labour party, relentlessly battered by an organised campaign of smears of its leader, Jeremy Corbyn - first for being anti-semitic, and now for honouring Palestinian terrorists - is reportedly about to adopt the four additional working "examples" of anti-semitism drafted by the International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA).

Labour initially rejected these examples - stoking yet more condemnation from Israel's lobbyists and the British corporate media - because it justifiably feared, as have prominent  legal experts, that accepting them would severely curb the freedom to criticise Israel.

31-08-2018 middleeasteye.net 10 min #145111

Who stands to benefit from the attacks on Jeremy Corbyn?

It really makes me wonder why the right-wing Blairite faction within the British Labour Party are embarking on a character assassination of their party's leader Jeremy Corbyn.

The man, who has managed to revive the Labour Party, deserves not only respect but also support. Furthermore, he is being condemned for doing what other British politicians, including former Prime Minister Tony Blair himself, have been doing all along.

03-09-2018 middleeasteye.net 8 min #145239

Palestinians must speak out in defence of Jeremy Corbyn

Jeremy Corbyn's slow crucifixion over the last few months has been painful to watch. His ascendance to the western political stage in 2015 as Britain's Labour Party leader and possibly its next prime minister has been of monumental significance for Palestinians, which is why they must now be at the forefront of his defence.

On Sunday members of the Joint List in the Israeli Knesset published a letter defending Corbyn "as a champion of peace and justice" and noted his opposition to all forms of racism, "whether directed at Jews, Palestinians, or any other group".

04-09-2018 arretsurinfo.ch 19 min #145285

La crucifixion de Jeremy Corbyn. Les amis d'Israël demandent sa totale reddition

Par Philip Giraldi

Paru le 28 août 2018 sur  Unz Review

Beaucoup pensent que la très visible domination des amis d'Israël sur certains aspects de la politique gouvernementale est un phénomène unique aux États-Unis, où les Juifs engagés et les sionistes chrétiens sont capables de contrôler à la fois les politiciens et le message médiatique relatif à ce qui se passe au Moyen-Orient.

06-09-2018 middleeasteye.net 27 min #145365

The Israel lobby's non-stop attacks on Corbyn will backfire

Back in the 1950s, the US intelligence community coined a term: "blowback". It referred to the unintended consequences of a covert operation that ended up damaging one's own cause.

There are mounting indications that the intensifying campaign by the Israel lobby in the UK against Jeremy Corbyn, the leader of the parliamentary opposition, is starting to have precisely such self-harming repercussions.

07-09-2018 legrandsoir.info 5 min #145401

Ken Loach appelle les travaillistes à ne pas « trahir la Palestine » en cédant aux ennemis de Jeremy Corbyn (Morning Star)

Ben CHACKO

Le réalisateur Ken Loach appelle le Parti travailliste à ne pas céder à la pression de la droite ni « trahir les Palestiniens » dans une vaine tentative pour apaiser les ennemis de Corbyn.

S'adressant exclusivement au Morning Star, le légendaire réalisateur de Kes, Cathy Reviens, et Moi, Daniel Blake a averti qu'adopter une série d'exemples liés à la définition de l'antisémitisme par l'Alliance Internationale de la Mémoire de l'Holocauste (IHRA) n'apaiserait pas les critiques dont le véritable enjeu était d'étouffer la renaissance du parti socialiste.

08-09-2018 dedefensa.org 12 min #145421

L'homme à abattre deux fois

Corbyn a deux défauts majeurs. Pour chacun d'entre eux, il mérite d'être l'homme à abattre.

Programme Keynésien

Pour le premier, il défend une politique résolument « anti-austérité ». Il brise le dogme ontologique TINA, 'There Is No Alternative' institué par Thatcher selon lequel la société n'existe pas, il n'existe que des individus. Etendu à la sphère économique, il a été traduit par la privatisation des services publics et la réduction avec dans certains cas la suppression des conquêtes sociales protégeant les travailleurs.

16-09-2018 electronicintifada.net 16 min #145746

Israel running campaign against Jeremy Corbyn

Jeremy Corbyn has been under pressure from the Israel lobby once again. (http://ttps://www.flickr.com/photos/chathamhouse/34292338680 Chatham House/Flickr)

An app operated as part of an Israeli government propaganda campaign issued a "mission" for social media users to make comments against Labour Party leader Jeremy Corbyn, accusing him of anti-Semitism.

This is the latest evidence of an  Israeli campaign of psychological warfare against the UK's main opposition party.

 Référencé par :