24/03/2020 4 articles ledevoir.com  3 min #170946

Le chef de l'Onu réclame «un cessez-le-feu immédiat et mondial»

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a lancé lundi un appel « à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde » afin de préserver, face à la « furie » de la COVID-19, les civils les plus vulnérables dans les pays en conflit.

« La furie avec laquelle s'abat le virus montre bien que se faire la guerre est une folie », a-t-il souligné lors d'une brève allocution au siège de l'ONU sans citer de pays en particulier.

Un premier cas de COVID-19 a été signalé en Syrie, ravagée par la guerre depuis dix ans, d'autres recensés en République démocratique du Congo ou en Afghanistan. Experts et diplomates s'attendent à ce que le virus provoque un carnage dans les pays en conflit, souvent très pauvres et aux systèmes de santé encore plus défaillants qu'ailleurs.

« Si les combats se poursuivent, nous pourrions avoir une extension absolument dévastatrice de l'épidémie », a-t-il mis en garde.

« L'heure est venue de laisser les conflits armés derrière nous pour concentrer nos efforts sur le véritable combat de nos vies », a aussi dit Antonio Guterres. « Posez les armes, faites taire les canons, mettez fin aux frappes aériennes », a-t-il exhorté en soulignant que c'était « essentiel » pour « établir des couloirs d'aide humanitaire qui sauveront des vies ».

Deux milliards recherchés

« Mettons un terme au fléau de la guerre et luttons contre la maladie qui ravage notre monde. Cela commence par l'arrêt des combats. Partout. Tout de suite », a insisté le chef de l'ONU.

Après un appel lancé la semaine dernière par Antonio Guterres à la solidarité avec les pays pauvres et vulnérables afin d'éviter des « millions » de morts, les Nations unies ont prévu de lancer mercredi un plan de réponse humanitaire mondial à la pandémie de  coronavirus avec un appel à financer à hauteur de 2 milliards de dollars un fonds dédié à cette lutte.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) travaillent à « un plan » avec les pays hôtes pour « éviter la violence » dans les camps où des réfugiés cotoient des déplacés et « limiter l'impact » du virus, a indiqué Antonio Guterres.

« Ces mesures seront incluses dans l'appel qui sera lancé mercredi réclamant deux milliards de dollars pour nous permettre une réponse plus adéquate aux situations dramatiques », a-t-il expliqué.

Le chef de l'ONU a enfin indiqué qu'il venait d'envoyer une lettre aux dirigeants du G20, afin de réclamer « une coordination plus forte » pour « supprimer la maladie » et s'assurer que la réponse ne soit pas limitée aux pays développés mais qu'il y ait aussi un « soutien maximal au monde en développement ».

L'objectif n'est pas comme pendant la crise économique de 2008 de renflouer les caisses, mais « de garder les sociétés à flots dans ces circonstances très difficiles » car il s'agit d'une « crise humaine », a-t-il fait valoir.

 ledevoir.com

 Commenter
admin 2020-03-24 #9222

ah ils parlaient de solidarité
sans se douter que de la parole ils devaient passer aux actes
et que ce qui est valable dans une ville l'est das le monde
que si un seul est contaminé, le manège peut repartir,
même depuis un de ces "pays pauvres",
ensevelis,
colonisés,
martyrisés,
dépossédés

admin 2020-03-26 #9236

inversion


Articles associés plus récents en premier
01/04/2020 francais.rt.com  8 min #171468

Face à la pandémie de Covid-19, vers un cessez-le-feu planétaire ?

Plusieurs pays, dont le Yémen, la Syrie ou les Philippines, ...
L'Organisation des Nations unie (ONU) a salué le 26 mars la ...
Ces pays, parfois enlisés dans des conflits depuis plusieurs...
Un bref répit en Syrie
La crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie de Cov...
Quelques jours plus tard, le 31 mars, le président des Etats...
«Les présidents Trump et Erdogan sont d'accord sur le fait q...

29/03/2020 legrandsoir.info  10 min #171260

En pleine période de crise, la politique étrangère des États-Unis se déchaîne

L'administration Trump réagit au stress de la pandémie en s'...
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a...
Mais Washington n'écoute pas.
Les demandes du Venezuela et de l'Iran pour des prêts d'urge...
Il y a tout juste un mois, Pompeo a annoncé un renforcement ...
Alors que les États-Unis ont renouvelé la dérogation aux san...

29/03/2020 reseauinternational.net  4 min #171239

Aphorismes du coronavirus

par Rafael Poch de Feliu.
« Nous aurons le nombre de personnes affectées que nous...
« Cette crise est la plus grave que notre pays ait conn...
La référence à la sacro-sainte « sécurité nationale&nbs...
Le Secrétaire Général des Nations unies, Antonio Guterres, a...
Et à cet égard, la pandémie n'est guère plus qu'une catastro...