20/10/2020 31 articles reseauinternational.net  7 min #180611

Bolivie : Luis Arce remporte la présidentielle après un an de crise politique et de rebondissements

par Maïlys Khider

Luis Arce, membre du parti de l'ancien dirigeant Evo Morales, a été élu président de la Bolivie. Il remporte le scrutin à 52,4% des voix, au terme d'un an de crise politique et de ce que Evo Morales avait qualifié de «coup d'Etat» mené par la droite.

En Bolivie, les urnes ont parlé. Il aura suffi d'un tour à Luis Arce, candidat de la gauche et dauphin de l'ancien chef de l'Etat Evo Morales, pour être élu président le 18 octobre 2020 dès le premier tour avec 52,4% des voix, selon un sondage de sortie des urnes diffusé par la chaîne privée Unitel.

L'ancien ministre de l'Economie devance de plus de 20 points son principal rival, le centriste Carlos Mesa (31,5% des voix), allié de la présidente par intérimaire - autoproclamée - Jeanine Añez. Celle-ci avait refusé de reconnaître les résultats du scrutin de 2019, plaçant le pays dans un état d'incertitude et de tensions, mais n'a pu contester ceux de l'élection du 18 octobre.

Lors d'une conférence de presse en compagnie de son vice-président David Choquehuanca relayée via Facebook, le nouveau président a déclaré : «Nous les Boliviens avons, aujourd'hui fait des pas importants, nous avons récupéré la démocratie et surtout nous avons, récupéré l'espoir». Ce à quoi il a ajouté : «Nous allons gouverner pour tous les Boliviens, nous allons construire un gouvernement d'union nationale, nous allons construire l'unité».

Muy agradecidos con el apoyo y confianza del pueblo boliviano. Recuperamos la democracia y retomaremos la estabilidad y la paz social. Unidos, con dignidad y soberanía #VamosASalirAdelantePubliée par Lucho Arce sur Dimanche 18 octobre 2020

Nous sommes très reconnaissants du soutien et de la confiance du peuple bolivien. Nous avons retrouvé la démocratie et nous allons revenir à la stabilité et à la paix sociale. Unis, dans la dignité et la souveraineté #VamosASalirAdelantePubliée par Lucho Arce sur Dimanche 18 octobre 2020

Après que 7,3 millions de citoyens Boliviens ont été appelés à élire leur président, leur vice-président, et à renouveler les deux chambres du Parlement, les résultats du scrutin marquent pour le Mouvement vers le socialisme (MAS), parti de l'ancien président Evo Morales, un retour au pouvoir après la longue crise politique qui déstabilise le pays depuis un an.

Après l'annonce de la victoire de son parti, Evo Morales a exprimé son contentement dans la presse, depuis Buenos Aires (Argentine) où il est réfugié : «Le MAS - Mouvement pour le socialisme - a gagné largement les élections, y compris au Sénat et à la chambre des députés. Arce est le président de Bolivie». «Tôt ou tard, nous allons rentrer en Bolivie, il n'y a pas de discussion là-dessus. Mon grand souhait est de retourner en Bolivie, dans ma région. C'est une question de temps», a ajouté l'ancien président bolivien.

Sur Twitter, il a écrit : «Mes sincères félicitations aux frères [Luis Arces] et Larama David pour cette grande victoire, et aux autorités élues, à l'Assemblée législative, aux mouvements sociaux, aux militants et sympathisants du MAS-IPSP, je les remercie pour leur effort et leur engagement pour la Bolivie».

Il a précisé que le MAS détenait désormais «la majorité dans les deux chambres», un réel plébiscite pour le parti, qui reprend les rênes des pouvoirs exécutif et législatif.

Mis más sinceras felicitaciones a los hermanos @LuchoXBolivia y @LaramaDavid por esta gran victoria, y a las autoridades electas, Asamblea Legislativa, a los movimientos sociales, a los militantes y simpatizantes del MAS-IPSP les agradezco su esfuerzo y compromiso con #Bolivia.
Hermanas y hermanos: la voluntad del pueblo se ha impuesto.
Se ha producido una victoria contundente del MAS-IPSP. Nuestro movimiento político tendrá la mayoría en las dos cámaras. Hemos vuelto millones, ahora vamos a devolver la dignidad y la libertad al pueblo.#JallallaBolivia

L'annonce est d'autant plus réjouissante pour le mouvement socialiste que la Bolivie a traversé une longue crise électorale et politique dès le mois d'octobre 2019. Evo Morales avait remporté le premier tour de l'élection le 20 octobre avec 47,08% des voix, contre 36,51% pour Carlos Mesa. La Constitution prévoit qu'en cas d'obtention de 40% des voix avec un écart entre deux candidats dépassant les 10 points, celui qui est en tête est élu dès le premier tour. Le Tribunal suprême électoral avait proclamé Evo Morales vainqueur.

Un retournement de situation

Coup de théâtre : dans la foulée, l'Organisation des Etats d'Amérique (OEA) publie un rapport jugeant statistiquement erronée la marge de dix points nécessaires à Evo Morales pour être élu au 1er tour. L'organisation crie à la fraude électorale et appelle la Bolivie à prévoir de nouvelles élections, avec de nouvelles autorités électorales. Le 10 novembre, Evo Morales promet la tenue de nouvelles élections.

Des heurts éclatent alors entre partisans et détracteurs du MAS, faisant 33 morts et des centaines de blessés. Au moins quatre tribunaux électoraux sont incendiés. Lâché par la police et l'armée, Evo Morales démissionne. Il prend la direction du Mexique puis de l'Argentine.

Le 4 décembre, l'OEA publie un nouveau rapport. Celui-ci conclue à une «manipulation délibérée» du scrutin du 20 octobre. Ses rédacteurs considèrent que la marge qui sépare Evo Morales et Carlos Mesa est «minime par rapport au volume des manipulations et altérations détectées».

Le 13 novembre, la deuxième vice-présidente (de droite) du sénat Jeanine Añez s'autoproclame présidente intérimaire. Elle annonce avoir l'intention de «convoquer des élections au plus vite». Elle se rend le jour même au siège du gouvernement et y prête serment en martelant : «La Bible est de retour dans le palais». Evo Morales dénonce alors le «coup d'Etat le plus astucieux et le plus désastreux de l'histoire» et l'autoproclamation à la présidence, qui «viole la Constitution politique de l'Etat plurinational de Bolivie (CPE) et les normes internes de l'Assemblée législative».

Pas de fraude électorale selon le MIT

Le 27 février 2020, un nouveau retournement de situation créé la controverse et vient démentir les conclusions de l'OEA et de l'opposition bolivienne. Deux statisticiens du Massachusetts Institute of Technology (MIT), spécialistes des scrutins électoraux, publient à leur tour un rapport établissant l'absence totale de preuve de fraude, et affirmant que Evo Morales aurait «très probablement» remporté les élections dès le premier tour.

«Il n'y a aucune preuve statistique de fraude que nous puissions trouver... Dans l'ensemble, l'analyse statistique et les conclusions de l'OEA semblent profondément erronées», stipule le rapport.

Une plainte pour génocide et terrorisme contre Evo Morales et Luis Arce

Pour discréditer Evo Morales et appuyer ses positions, le gouvernement bolivien dépose une plainte au mois d'août 2020 contre l'ancien chef d'Etat et son candidat à l'élection présidentielle pour «terrorisme et génocide». La plainte concerne 12 personnes au total dont Luis Arce et son vice-président David Choquehuanca, ainsi que le dirigeant de la Centrale ouvrière bolivienne (COB), Carlos Huarachi, selon le procureur de La Paz Marco Antonio Cossio.

Le gouvernement les accuse d'avoir ordonné l'installation de barrages routiers, selon le parquet général, ainsi que d'avoir encouragé des protestations pour exprimer un désaccord quant au report des élections du 6 septembre au 18 octobre, celles-ci étant initialement prévues le 6 mai.

Jeanine Añez retire sa candidature

Décidée à garder le pouvoir dans son camp, Jeanine Añez annonce au mois de janvier sa candidature à l'élection présidentielle, malgré sa promesse de ne pas en être. «La dispersion des votes et des candidatures m'ont conduite à prendre cette décision», précise-t-elle. Jeanine Añez prend cette décision après la parution d'un sondage publié le 26 janvier par le quotidien Pagina Siete, qui donne le MAS en tête des intentions de vote avec 26 %.

En réaction à cette annonce, sa ministre de la Communication, Roxana Lizarraga, démissionne l'accusant d'«avoir perdu de vue ses objectifs».

Le 17 septembre, la présidente par intérim renonce à prétendre au poste qu'elle briguait. «Aujourd'hui, je mets de côté ma candidature à la présidence de la Bolivie pour veiller à la démocratie», déclare-t-elle dans un message télévisé.

L'annonce est faite après la publication d'un autre sondage par la Jubilee Catholic Foundation, qui attribue à l'autoproclamée présidente par intérim la quatrième place avec seulement 7% des intentions de vote, loin derrière le candidat du MAS qui mène à 29,2%.

Jeanine Añez a expliqué retirer sa candidature «en raison du risque de voir le vote démocratique divisé entre plusieurs candidats, et qu'à la suite de cette division, le MAS finisse par remporter les élections».

Malgré sa féroce opposition au MAS, Jeanine Añez a félicité «les vainqueurs» et leur a demandé de «gouverner en pensant à la Bolivie et à la démocratie». Elle a été contrainte de reconnaître que le scrutin qui a vu le retour du MAS au pouvoir s'était déroulé «dans la tranquillité dans tout le pays», ainsi que le résultat de l'élection : un véritable plébiscite pour la gauche.

source:  francais.rt.com

 reseauinternational.net

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
1 occurrence 22/11/2020 tlaxcala-int.org  9 min #181963

« Combattre la pensée unique coloniale, patriarcale » Discours d'investiture du vice-président de l'État plurinational de Bolivie David Choquehuanca

Ci-dessous la traduction du discours du vice-président élu d...
Avec la permission de nos dieux, de nos frères aînés et de n...
Avec la permission de nos peuples, avec la permission de tou...
Aujourd'hui, permettez-moi de prendre quelques minutes afin ...
La communication, le dialogue est une obligation, c'est un p...
Les peuples des cultures millénaires, ceux de la culture de ...
Nous, les enfants, avons hérité d'une ancienne culture qui c...

1 occurrence 7 articles 09/11/2020 francais.rt.com  2 min #181436

L'ancien président Evo Morales est rentré en Bolivie

Réfugié en Argentine depuis des mois, l'ex chef d'Etat est d...
«Une partie de ma vie reste en Argentine», a déclaré ce 9 no...
Evo Morales avait été accusé de «manipulation délibérée» par...
Premier dirigeant amérindien du pays, président de 2006 à 20...
Son ancien ministre de l'Economie, Luis Arce, a remporté dès...
En dépit des accusations de l'OEA, deux statisticiens du Mas...
Lire aussi Bolivie : une étude du MIT confirme qu'il n'...

1 occurrence 2 articles 09/11/2020 wsws.org  5 min #181398

Le Mas dénonce l'attaque à la dynamite contre le président élu de Bolivie, Luis Arce

Le Movimiento al Socialismo (Mouvement vers le socialisme - ...
https://www.wsws.org/asset/aa0220e7-90a1-4c64-91d5-79da6266e...
L'épisode a été rapporté vendredi matin par le porte-parole ...
Quelques jours seulement avant la cérémonie d'investiture d'...
Michel a encore déclaré: «Nous n'avons vu aucune déclaration...
Les médias boliviens ont à peine rapporté l'événement. Dans ...
Dans cet article, El Deber rapporte qu'on a classé l'affaire...

1 occurrence 07/11/2020 reseauinternational.net  2 min #181339

Attentat manqué contre le nouveau Président de Bolivie

Le porte-parole du Mouvement vers le socialisme (MAS), Sebas...
Selon le porte-parole du groupe politique, l'attaque a été p...
« Il y a quelques minutes, nous avons été victimes d'un...
Sebastián Michel a regretté que les autorités chargées de la...
« Nous n'avons vu aucune déclaration du ministre du gou...
Le représentant du MAS a déclaré que l'attaque s'inscrit dan...
Michel a déclaré qu'au moment de l'attentat, il y avait des ...

1 occurrence 04/11/2020 strategic-culture.org  9 min #181237

Ending Regime Change - in Bolivia and the World

Less than a year after the United States and the U.S.-backed...
In the long history of U.S.-backed "regime changes" in count...
The narrative of a rigged election in 2019 that the U.S. and...
As the votes come in from rural areas, there is a swing to M...
It is instructive that the failed U.S.-backed coup in Bolivi...
In practice, this means either full-scale war (as in Iraq an...
No matter which instrument of regime change the U.S. has dep...

1 occurrence 01/11/2020 strategic-culture.org  9 min #181111

Two Latin American Peoples' Victories for Equality and Sovereignty

Chileans and Bolivians are turning the tide away from coup g...
Within the past week, we have witnessed an overwhelming Chil...
The new Bolivian president, Luis Arce, and vice-president, D...
Both houses of parliament will also have a MAS majority.
Meanwhile, just days earlier, seventy-eight percent (78%) of...
This shows how much Chileans want a different nation than th...
Spanish National Court judge Baltasar Garzón sought to arres...

1 occurrence 30/10/2020 chroniquepalestine.com  8 min #181004

La leçon donnée par l'indien de Bolivie au sioniste latino-américain

Le MAS (Movimiento al Socialismo) a remporté une victoire hi...
L'histoire des coups d'État en Amérique latine est longue et...
Jamais jusqu'au 18 octobre 2020, lorsque la candidature du M...
Le peuple bolivien a démontré par son vote, et de manière in...
Avant cela, le processus de changement en Bolivie a dû vainc...
Le message aux électeurs du référendum était clair : « si Ev...
La Bolivie est un pays très particulier, de condition plurin...

1 occurrence 30/10/2020 legrandsoir.info  12 min #180998

Bolivie : la grande victoire contre l'impérialisme américain et les immenses défis à venir

Luis Arce et le Mouvement vers le socialisme (MAS) ont rempo...
Face à la violence raciste intense, aux massacres, aux persé...
La lutte pour défendre cette grande et cruciale victoire ser...
Alors que le décompte officiel était encore en cours, des gr...
Les États-Unis ont cultivé des liens étroits avec ces extrém...
Outre la perspective de l'agression permanente de la force l...

1 occurrence 29/10/2020 strategic-culture.org  4 min #180986

Bolivia Needs to Guard Itself Against Further Us. Intervention

Bolivia has managed to overturn the neoliberal agenda which ...
Mainstream propaganda attempted to justify the coup by sprea...
Arce will officially take power in December this year. Senat...
In Senkata and Sacaba, at least 19 people were killed by the...
Añez has reportedly asked the U.S. to provide 350 visas for ...
Democracy also requires justice. Añez's request, undoubtedly...
Arce has also called for the resignation of Luis Almagro, th...

1 occurrence 29/10/2020 reseauinternational.net  7 min #180960

La Bolivie reprend ses esprits, Arce renoue les liens, áñez sera jugée

Les bonnes nouvelles s'enchaînent en Bolivie. Les élections ...
Le 10 Novembre 2019 sera gravé dans l'histoire bolivienne co...
Tirant ses instructions de la mafia impériale US, sa tâche a...
Jeanine Áñez est devenue le bras de la répression, une exécu...
Lundi 26 octobre, l'Assemblée Législative Plurinationale a d...
Par la suite, certaines preuves ont été détruites, de nombre...
La Commission Parlementaire spéciale chargée d'enquêter sur ...

1 occurrence 26/10/2020 investigaction.net  11 min #180831

Amérique Latine en Résistance: Victoire populaire!

Article de : Jessica Dos Santos / Ricardo Vaz

Editorial / Victoire écrasante du MAS
L'écrasante victoire de Luis Arce, remportée dès le premier ...
La victoire est tellement écrasante que même Jeanine Áñez n'...
Avant ces élections, Áñez avait fait tout ce qu'elle pouvait...
L'autre grand vaincu c'est Carlos Mesa, l'ex-président étiqu...

1 occurrence 25/10/2020 reseauinternational.net  9 min #180804

Les élections en Bolivie : Le coup de Massue

par Jacques Le Bourgeois.
Aujourd'hui vendredi 23 octobre à 18 heures à La Paz, capita...
La victoire de Arce est spectaculaire, plus de 55%. Elle con...
Une participation remarquable malgré des conditions contrair...
Sur 7 332 926 inscrits, se sont exprimés 6 463 893 votes. 22...
Or ce n'est pas une dictature, même si les actions répressiv...
Des résultats définitifs et transparents, cependant remis en...

1 occurrence 25/10/2020 mondialisation.ca #180798

Analyse des élections en Bolivie

Par Maurice Lemoine et Romain Migus

Avec Maurice LEMOINE, journaliste, spécialiste de l'Amérique...
La source originale de cet article est Les 2Rives:video
Copyright © Maurice Lemoine et Romain Migus, Les 2Rives:vide...
http://www.mondialisation.ca/analyse-des-elections-en-bolivi...

1 occurrence 23/10/2020 francais.rt.com  3 min #180737

Présidentielle en Bolivie : une élection «transparente», selon l'Organisation des Etats américains

L'Organisation des Etats américains a estimé légitime le ret...
Le processus électoral qui a abouti à la victoire de Luis Ar...
«Les citoyens ont voté librement et le résultat a été clair ...
Le résultat «donne une grande légitimité au gouvernement ent...
Les autorités électorales boliviennes ont annoncé le 21 octo...
Aux termes de la Constitution bolivienne, est élu au premier...
Ces résultats officiels encore partiels confirment les proje...

1 occurrence 23/10/2020 mondialisation.ca  2 min #180730

Élections Bolivie, les putschistes seront confondus - entrevue Claude Morin

Par Claude Morin et Robin Philpot

Le peuple bolivien a connu une grande victoire lors des élec...
Claude Morin, ancien professeur d'Histoire de l'Université d...
Sur la question de l'exploitation des réserves de Lithium, l...
Claude Morin passe en revue les défis du nouveau président, ...
https://w.soundcloud.com/player/?visual=true&url=https%3A%2F...

1 occurrence 22/10/2020 strategic-culture.org  7 min #180724

Morales' Socialist Party Wins Election

A victory for the majority of Bolivians, a victory for the w...
With around a quarter of the votes counted, exit polls showe...
Opponents Carlos Mesa (a former president) and Luis Fernande...
Mesa was ousted from power in 2005 following large demonstra...
Arce and Choquehuanca are leading members of MAS (Movement f...
(See also the excellent background article by Jeremy Kuzmaro...
"We have recovered democracy," Arce said in a public speech ...

1 occurrence 21/10/2020 voltairenet.org  6 min #180690

Une gifle cinglante pour la « coalition occidentale »

L'élection présidentielle de 2020 en Bolivie a confirmé d&eg...
Résultat de l'élection bolivienne
par Général Dominique Delawarde
L'élection présidentielle de 2020 en Bolivie a confirmé d&eg...
Evo Morales, lorsqu'il était président, avec son dauphin, Lu...
Le 20 octobre 2019, le président Evo Morales avait remporté ...
Comme ils le font souvent quand ils perdent (Bolivie, Venezu...

1 occurrence 21/10/2020 mondialisation.ca  3 min #180687

Bolivie: retour de la légitimité

Par Mikhail Gamandiy-Egorov

Après des mois d'incertitude, les urnes ont de nouveau parlé...
Ce ne fut pas une élection comme une autre. Tensions, pressi...
Il n'en fut rien. Le dauphin du président progressiste Evo M...
Au-delà d'un retour vers la légitimité démocratique post-put...
D'autre part, ce qu'il faut noter c'est l'active mobilisatio...