Accepter cookie ?
14/11/2021 21 articles francais.rt.com  3 min #197850

«La guerre est déclarée» : appel à la grève générale contre l'obligation vaccinale en Guadeloupe

Une grève générale démarrera le 15 novembre en Guadeloupe pour contester l'obligation vaccinale et les éventuelles suspensions vis-à-vis des travailleurs de la santé dans tous les secteurs.

 L'appel à été lancé par le LKP, un collectif regroupant en son sein une cinquantaine d'organisations syndicales, associatives, culturelles ou encore politiques de l'île et pour qui «la guerre est déclarée» depuis les suspensions de soignants ne souhaitant pas se faire vacciner. Opposés à l'obligation vaccinale, les syndicats refusent que «l'ensemble des travailleurs de la santé», y compris ceux de l'Education nationale ou de Pôle emploi reçoivent «leur courrier de suspension le 15 novembre», écrivent-ils dans un communiqué.

Maïté Hubert-M'Toumo, secrétaire générale de l'Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG), a ainsi appelé au «renforcement des piquets de grève» en réaction aux «milliers de Guadeloupéens que [les hôpitaux] jettent à la rue, sans délai de contestation».

L'Agence régionale de santé a pour sa part regretté que des «poches de résistance» recourent à des actions qu'elle juge «inacceptables». Elle a toutefois souligné «une bonne adhésion à la vaccination tous établissements confondus» avec 85% du personnel soignant désormais vacciné.

De son côté, le CHU de Point-à-Pitre a déposé plainte pour mise en danger de la vie d'autrui à la suite d'une grève qui a notamment entravé la livraison de plateaux-repas pour les patients, le 8 novembre. La direction a également rapporté des «coupures d'électricité» et diverses «dégradations». C'est ainsi que le 10 novembre, «le personnel des écoles paramédicales a été évacué par un groupe d'une vingtaine de syndicalistes UTS-UGTG», a également rapporté le CHU qui a en outre évoqué des «intimidations des élèves» alors en pleine session d'examens. Ces épreuves ont dû être annulées et reportées.

Signe que ces mesures suscitent toujours autant la colère des opposants, le trafic aérien a été perturbé pendant trois heures le 13 novembre à l'aéroport international Pôle Caraïbes. Des manifestants anti-pass sanitaire, dont des pompiers, s'étaient regroupés sur la route d'accès à l'aéroport tandis que la saison touristique démarre en Guadeloupe.

Guadeloupe : le trafic aérien a été perturbé hier par des manifestants hostiles au passe sanitaire. Hier le cortège a bloqué les accès à l'aéroport.
📱 💻
L'accès à l'aéroport bloqué par des manifestants contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire - Guadeloupe la 1ère
Nouvelle mobilisation contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire, ce samedi 13 novembre. Les manifestants ont arpenté les rues des Abymes, avant de bloquer le rond-point de l'aéroport, en débu
 voir

«Pendant un peu moins de trois heures, des accès à l'aéroport ont été bloqués, les parkings étaient inaccessibles», a rapporté une source aéroportuaire auprès de l'AFP, confirmant des informations de source policière et de médias locaux.

Report de l'obligation vaccinale des soignants en Martinique

En Martinique, l  es opposants à la vaccination obligatoire  ont obtenu une première victoire par le report de la décision du gouvernement au 31 décembre 2021. Les ministres de la Santé et des Outre-Mer ont décidé dans le même temps de prolonger la gratuité des tests à la même échéance.

Il ont toutefois estimé que «la faible couverture vaccinale de la population martiniquaise expose le territoire à la survenance d'une cinquième vague qui pourrait avoir des conséquences encore plus catastrophiques que la quatrième vague toujours en cours».

 Lire aussi Martinique : l'obligation vaccinale des soignants reportée au 31 décembre 2021

 francais.rt.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
1 occurrence 03/12/2021 francesoir.fr  4 min #198783

Antilles: un gendarme blessé à Saint-Martin, couvre-feu prolongé en Guadeloupe et Martinique

© ALAIN JOCARD / AFP

Un gendarme a été blessé jeudi à Saint-Martin dans le cadre des violences et barrages qui bloquent depuis deux semaines les Antilles et qui ont entraîné dans la journée la prolongation du couvre-feu en Guadeloupe et en Martinique.

La Guadeloupe, la Martinique et Saint-Martin connaissent un fort mouvement social, né du refus de l'obligation vaccinale pour soignants et pompiers et qui s'est étendue à des revendications politiques et sociales, notamment contre la vie chère, occasionnant violences, pillages et incendies.

1 occurrence 02/12/2021 francesoir.fr  5 min #198736

Guadeloupe: dans la « république de La Boucan » , bastion de la contestation

© Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Les voitures sont garées par centaines sur le bas-côté en amont, les habitants passent à pied, pour se ravitailler, aller travailler ou toute autre activité. Impossible de traverser l'épais barrage du pont de La Boucan, bastion de la contestation qui secoue la Guadeloupe depuis deux semaines.

Des carcasses de voitures brûlées, des débris en tous genres parfois enflammés ou encore une benne à ordures renversée bloquent l'entrée du pont, qui enjambe la Grande Rivière, plus long cours d'eau de l'île, à Goyave.

1 occurrence 01/12/2021 basta.media  6 min #198689

En Guadeloupe : de l'obligation vaccinale à la crise sociale, la piqûre est devenue politique

Aux Antilles, l'obligation vaccinale a été la « goutte d'eau » qui a mis ces territoires d'Outre-mer en ébullition. Derrière la méfiance envers le vaccin anti-Covid pointe la défiance envers l'État français.

Avant qu'elle ne devienne sociale, la crise aux Antilles est d'abord sanitaire, déclenchée par l'opposition d'une partie de la population de Guadeloupe et de Martinique à l'obligation vaccinale pour les soignants.

1 occurrence 30/11/2021 francesoir.fr  2 min #198633

Colère en Guadeloupe : l'hôpital cache-t-il les chiffres des vaccinés ? Me Bessis et Soumïâa Sayah

1 occurrence 27/11/2021 francesoir.fr  4 min #198493

Guadeloupe: au Chu de Pointe-à-Pitre, le « village » des personnels suspendus

© Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Des barnums décorés, un barbecue, un micro-ondes ou encore des glacières. Après des mois de lutte contre l'obligation vaccinale des soignants, les personnels suspendus du CHU de Pointe-à-Pitre ont transformé le piquet de grève en petit "village" et forment "une famille" solidaire face aux difficultés.

Ils sont une bonne centaine, pour la majorité suspendus depuis mi-novembre, présents sur ce "bik de résistance".

1 occurrence 26/11/2021 francais.rt.com  2 min #198480

Crise aux Antilles: «Il n'appartient plus à Paris de nous dire ce qui est bon pour nous» (Entretien)

Inégalités, chômage, santé...  la colère gronde aux Antilles depuis l'appel à la grève générale parti de Guadeloupe le 15 novembre pour protester contre l'obligation vaccinale des soignants et le pass sanitaire. Cette crise sociale a révélé une profonde défiance des habitants de la Martinique et de la Guadeloupe face à la politique du gouvernement.

1 occurrence 26/11/2021 legrandsoir.info  26 min #198469

Guadeloupe : La dose de trop... !

Philippe BELAIR

« Celui qui aime tuer doit aimer mourir ! » Proverbe créole. Depuis le mois de janvier 2020, au moment même où les chinois avertissaient le monde de la dangerosité du virus du COVID, le gouvernement était encore « rassuriste » au point de qualifier la pandémie de simple grippette. Depuis, sont passés des mois d'erreurs et de décisions incohérentes aboutissant à des scandales et à la mise en danger permanente des citoyens et des soignants.

1 occurrence 23/11/2021 francesoir.fr  4 min #198291

Violences en Guadeloupe : « Ils nous prennent pour des cons. L'obligation vaccinale ? C'est trop ! »

istock

Depuis quelques jours, les protestations pacifistes ont laissé place à de véritables scènes de guérilla urbaine en Guadeloupe. Une révolte sociale qui fait suite à l'instauration du passe sanitaire et à l'obligation vaccinale pour les soignants, alors que la population se montre très réticente aux vaccins contre le Covid-19. Selon l'Agence régionale de santé de Guadeloupe, 46 % de la population a reçu au moins une dose, contre 77 % en métropole.

1 occurrence 21/11/2021 francesoir.fr  4 min #198211

La Guadeloupe, toujours bloquée, attend les renforts et le dialogue

© Carla BERNHARDT / AFP

La Guadeloupe attendait dimanche l'arrivée de renforts policiers, après une semaine d'un mouvement ayant pour origine la contestation de l'obligation vaccinale des soignants et dégénérant en crise sociale émaillée de nombreuses violences, et alors qu'une réunion visant l'apaisement doit avoir lieu lundi à Paris.

La nuit de samedi à dimanche est restée agitée dans les rues et sur les routes de l'île, entre barrages routiers, incendies et pillages qui ont débouché sur 38 interpellations dans la nuit et fait deux blessés chez les forces de sécurité.

1 occurrence 21/11/2021 francais.rt.com  2 min #198197

Heurts en Guadeloupe : Gabriel Attal s'agace de la situation en attendant l'arrivée des renforts

«Il y a une situation en Guadeloupe qui est absolument intolérable et inacceptable», a jugé le 21 novembre au matin Gabriel Attal, estimant que les blocages, les incendies et les pillages des derniers jours étaient le fait d'«une petite minorité».

«Cette petite minorité qui bloquait par les mots, par les paroles..., aujourd'hui elle s'est radicalisée et elle essaie de les bloquer, de les intimider par la violence», a-t-il en effet dénoncé, évoquant «des soignants menacés, des pharmacies empêchées d'ouvrir [ou encore] des ambulances bloquées sur les barrages».

1 occurrence 21/11/2021 francesoir.fr  2 min #198194

Nouvelle nuit de tensions en Guadeloupe, 37 nouvelles interpellations

© Carla BERNHARDT / AFP/Archives

La nuit de samedi à dimanche est restée agitée en Guadeloupe, qui affronte un mouvement social d'ampleur depuis une semaine, entre incendies et pillages qui ont débouché sur 37 interpellations dans la nuit.

"Notre zone a été marquée par des pillages de magasins, notamment sur la commune de Lamentin où un petit centre commercial s'est fait attaquer au tractopelle", a appris l'AFP auprès du commandement de la gendarmerie de Guadeloupe.

1 occurrence 20/11/2021 francais.rt.com  4 min #198176

«Echec total», «répression brutale», la gauche dénonce la gestion de la crise en Guadeloupe

Plusieurs personnalités politiques de gauche ont réagi à la crise sécuritaire et sanitaire que traverse la Guadeloupe. Jean-Luc Mélenchon et Anne Hidalgo ont ainsi critiqué l'action du gouvernement, dénonçant notamment des «décisions aberrantes» et appelant à l'ouverture d'un «dialogue» entre les pouvoirs publics et les manifestants.

 Sur son blog personnel, Jean-Luc Mélenchon a fustigé la politique du gouvernement, estimant que ce dernier avait laissé «la situation dégénérer».

1 occurrence 20/11/2021 francais.rt.com  3 min #198175

Emeutes et pillages : une cinquantaine d'agents du Gign et du Raid envoyés en Guadeloupe

Le ministre français de l'Intérieur Gérald Darmanin  a fait savoir ce 20 novembre qu'une cinquantaine d'agents du GIGN (Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale, une unité d'élite) et du Raid (unité d'élite de la police) allaient être envoyés en Guadeloupe. «Le premier message est celui de la fermeté de l'Etat», a déclaré le locataire de Beauvau, tandis que le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, annonçait qu'une réunion se tiendrait le 22 novembre au soir autour du Premier ministre Jean Castex avec les parlementaires et les présidents des assemblées de la Guadeloupe, ainsi qu'avec le ministre de la Santé Olivier Véran.

1 occurrence 20/11/2021 francesoir.fr  4 min #198173

Guadeloupe: le gouvernement envoie Raid et Gign après une nouvelle nuit de violences

© Carla BERNHARDT / AFP

Les blocages ont repris samedi en Guadeloupe après une nouvelle nuit de pillages et d'incendies lors de laquelle des policiers et gendarmes ont été visés par des tirs, faisant un blessé léger, malgré le couvre-feu imposé face à la dégradation de la mobilisation anti-pass sanitaire.

A l'issue d'une réunion de crise en fin de journée à Paris, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l'envoi dans l'île d'une cinquantaine de membres des forces d'élite du GIGN et du Raid, tandis que son collègue chargé des Outre-mer, Sébastien Lecornu, annonçait qu'une réunion se tiendrait lundi soir autour du Premier ministre Jean Castex avec les parlementaires et les présidents des assemblées de la Guadeloupe, ainsi qu'avec le ministre de la Santé Olivier Véran.

1 occurrence 20/11/2021 francais.rt.com  4 min #198157

Un couvre-feu imposé en Guadeloupe après des violences en marge du mouvement anti-pass sanitaire

L'Etat a instauré le 19 novembre en Guadeloupe un couvre-feu entre 18h et 5h, en réaction à la mobilisation anti-pass sanitaire et anti-obligation vaccinale. Le préfet de Guadeloupe Alexandre Rochatte a pris cette mesure jusqu'au 23 novembre, «compte tenu des mouvements sociaux en cours dans le département et des actes de vandalisme», ont annoncé ses services, ajoutant que «la vente d'essence en jerrican est également interdite».

1 occurrence 20/11/2021 reseauinternational.net  4 min #198135

Scoop Urgent : panique de Macron face à la dégradation de la situation

par Éric Verhaeghe.

Ne le dites surtout pas, mais le pouvoir macroniste est en pleine panique face à la discrète mais profonde dégradation de la situation politique, largement due aux décisions hâtives prises sur la vaccination obligatoire, probablement imposées par les « influences »multilatérales. La Guadeloupe s'approche de l'insurrection, et en métropole, le ministère de la Santé panique face aux défections dans les hôpitaux publics.

1 occurrence 19/11/2021 fr.sott.net  4 min #198102

Guadeloupe « Selon les pompiers, le Chu a ordre de cacher les personnes dites vaccinées qui sont hospitalisées »

Nous avons interviewé Maître Ellen Bessis, avocate en Guadeloupe, qui nous adresse des révélations stupéfiantes sur la situation dans son département. Selon les témoignages qu'elle a reçus, verbalement et par écrit, le CHU de Guadeloupe ne déclare aucune hospitalisation en mentionnant le statut de « vacciné ». Autrement dit, lorsqu'un « vacciné » est hospitalisé en Guadeloupe, l'hôpital le déclare comme non-« vacciné »...

1 occurrence 18/11/2021 francesoir.fr  2 min #198052

Guadeloupe: manifestants et forces de l'ordre bloquent et débloquent les routes

© Carla BERNHARDT / AFP

La Guadeloupe s'est réveillée jeudi matin avec de très nombreux points de blocages sur les routes liés aux manifestations contre l'obligation vaccinale, selon plusieurs sources, alors que la nuit a été émaillée de plusieurs incidents comme des véhicules enflammés.

Peu avant 06H00 (11H00 à Paris), la route devant le CHU de Guadeloupe était bloquée dans les deux sens par des pneus érigés en barrière tenue par une "trentaine de manifestants, la plupart cagoulés", a constaté une vidéaste de l'AFP.

1 occurrence 16/11/2021 francais.rt.com  2 min #197939

Heurts entre pompiers et gendarmes lors de la grève contre la vaccination obligatoire en Guadeloupe

Plusieurs échauffourées ont émaillé la journée du 15 novembre en Guadeloupe, première journée de grève générale illimitée contre la vaccination obligatoire et le pass sanitaire. Des pompiers grévistes se sont notamment opposés aux gendarmes, pointant vers eux les jets de leurs lances à eau au moment où ces derniers chargeaient. Deux pompiers ont été blessés, selon le parquet de Pointe-à-Pitre.

«Nous sommes entre 70 et 75% de non vaccinés.

Référencé par : 2 articles