Accepter cookie ?
29/04/2022 10 articles francesoir.fr  4 min #207164

Joe Biden inaugure discrètement un « comité gouvernemental de la désinformation »

Auteur(s): FranceSoir

"La guerre, c'est la paix. La liberté, c'est l'esclavage. L'ignorance, c'est la force.", écrivait George Orwell dans 1984... en 1949. Joe Biden semble s'inspirer de cette célèbre dystopie pour trois raisons. D'abord, parce que les États-Unis ne cessent d'augmenter  leur budget d'armement pour l'Ukraine sans vraiment considérer l'option diplomatie. Aussi parce que les démocrates américains sont très majoritairement adeptes de la gestion de crise du Covid-19 au moyen des  mesures liberticides. Enfin, la dernière en date, parce que le Secrétaire d'État à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas a inauguré le 28 avril, devant le Congrès, un "Comité gouvernemental de la désinformation" (Disinformation Governance Board) pour contrer les fake news de la Russie. Les internautes se font d'ores et déjà un malin plaisir de critiquer ce "ministère de la Vérité" !

La vérité, c'est nous !

L'agence de presse Associated Press  rapporte que "le ministère de la Sécurité intérieure intensifie ses efforts pour contrer la désinformation en provenance de la Russie, ainsi que les informations trompeuses que les passeurs de clandestins font circuler pour cibler les migrants qui espèrent se rendre à la frontière américano-mexicaine." Cette mission sera remplie par le "Comité gouvernemental de la désinformation", instauré quelques jours après qu'Elon Musk a racheté Twitter en assurant vouloir y restaurer "la liberté d'expression absolue". Timing douteux !

Lire aussi :  Twitter : Elon Musk s'envole vers d'autres cieux... et tombe sur un bec

Le conseil sera dirigé par Nina Jankowicz, "experte en désinformation". Un choix moqué par une poignée d'internautes, notamment à cause d'une vidéo TikTok dans laquelle la jeune femme de 33 ans poussait la chansonnette pour lutter contre les fake news :

 Ouvrir l'iframe

Dans  une diatribe pour le moins caustique, FoxNews étrille Nina Jankowicz, "la chasseuse de désinformation". Selon Tucker Carlson, elle a qualifié l'affaire de l'ordinateur portable de Hunter Biden de "produit de la campagne Trump." Et en octobre 2020, elle a écrit : "Les électeurs méritent le contexte, et non un conte de fées, concernant un atelier de réparation d'ordinateurs portables." Aujourd'hui, l'affaire est sortie et avérée : Hunter Biden est impliqué dans un gigantesque schéma de création de laboratoires d'armes biologiques en Ukraine.

Lire aussi :  Confirmation des laboratoires d'armes biologiques en Ukraine, compromission de la famille Biden

Nina Jankowicz est par ailleurs l'auteur de How To Lose the Information War : Russia, Fake News, and the Future of Conflict (Bloomsbury/IBTauris), et a déjà  conseillé plusieurs pays (dont l'Ukraine) en matière de communication stratégique pour faire face à la Russie.

Juguler les réseaux sociaux

Cette annonce intervient dans un contexte bien particulier, qui fait dire à de nombreux chefs d'États occidentaux que les réseaux sociaux sont un danger pour la démocratie. Emmanuel Macron,  Barack Obama et Ursula von der Leyen en tête d'affiche. Le premier considère qu'il faut "créer un ordre public" en ligne, "comme dans la rue", n'envisageant rien de moins que  le démantèlement pur et simple de Facebook. Le second assure que ces plateformes sont "une des causes majeures de l'affaiblissement des démocraties" et qu'elles révèlent "les pires instincts de l'humanité". Quant à  Ursula von der Leyen, elle mène simplement la barque Europe en suivant l'étoile Amérique.

Pour finir, citons à nouveau George Orwell : "Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l'accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air."

 francesoir.fr

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
1 occurrence 21/05/2022 mintpressnews.com  16 min 🇬🇧 #208580

From Uk Troll Farms to Covert Psyops: The Troubling Past of Nina Jankowicz

"Intentionally false and defamatory"

WASHINGTON -  The Washington Post revealed Wednesday that the U.S. Department of Homeland Security's highly controversial "Disinformation Governance Board," launched with much fanfare just three weeks earlier, was to close, and that its director, Nina Jankowicz - former fellow at the quasi-state Wilson Center think tank, and Ukrainian foreign ministry communications adviser - had resigned.

1 occurrence 20/05/2022 lewrockwell.com  2 min 🇬🇧 #208532

Biden's Disinformation Governance Board Suspended

By  Martin Armstrong

Freedom of speech won this Wednesday after the Biden Administration suspended its controversial Disinformation Board. Former disinformation tzar Nina Jankowicz announced her departure today, citing an uncertain future, and, of course, disinformation. "It is deeply disappointing that mischaracterizations of the Board became a distraction from the Department's vital work, and indeed, along with recent events globally and nationally, embodies why it is necessary.

1 occurrence 19/05/2022 lewrockwell.com  5 min #208439

Feeding the Narrative

By  James Howard Kunstler

There's apparently no question that one Peyton Gendron, 18, went out hunting for black people in Buffalo, NY, carefully documenting his crime every step of the way, from penning a book-length manifesto, to running reconn on the Topps Supermarket scene-of-the-crime, to mounting a GoPro video cam on his forehead to record his wicked act, which resulted in 10 persons shot dead and three more wounded.

1 occurrence 08/05/2022 arretsurinfo.ch  11 min #207680

La campagne de désinformation officielle américaine la plus flagrante depuis des années

Portrait officiel du gouvernement de Nina Jankowicz, nommée directrice exécutive du nouveau « Conseil de la désinformation » qui sera hébergé par le ministère américain de la sécurité intérieure (posté par Jankowicz sur Twitter).

La campagne de désinformation officielle américaine la plus flagrante depuis des années a eu lieu trois semaines avant l'élection présidentielle de 2020.

1 occurrence 03/05/2022 dedefensa.org  7 min #207379

Joe-Orwell réactive la Vérité

 Ouverture libre

Tout cela n'aura pas besoin de commentaires supplémentaires hors des détails que nous rapporte Maurizio Blondet. Le Système poursuit sa grande chevauchée et se roule dans le ridicule de sa surpuissance à prétention caricaturalement dictatoriale pour le bon rangement de notre pensée. C'est du "prêt-à-penser" garanti "sur mesure", comme nous le garantit ' Le tailleur de Panama' de John Le Carré devenu agent du MI6 pour sauver sa propriété accablée par les traites bancaires.

1 occurrence 02/05/2022 legrandsoir.info  22 min #207350

Zone d'exclusion intellectuelle : La censure en ligne de la dissidence devient la nouvelle norme (Mintpress)

Alan MACLEOD

"La censure est le dernier recours des régimes désespérés et impopulaires. Elle apparaît comme par magie pour faire disparaître une crise. Elle réconforte les puissants avec le récit qu'ils veulent entendre, un récit qui leur est renvoyé par les courtisans des médias, des agences gouvernementales, des groupes de réflexion et des universités." - Chris Hedges

1 occurrence 02/05/2022 lewrockwell.com  4 min 🇬🇧 #207347

Here's Everything the Media Won't Tell You About Nina Jankowicz, Biden's New Minister of Truth

Just when you thought the Globalist American Empire couldn't get more Owellian, the Department of Homeland Security is here to make it all worse.

The timing of the announcement is symbolically fitting, given recent warnings from journalists, NGOs, and prominent Democrat Senators that the prospect of Elon Musk restoring free-speech to twitter constitutes a  "danger our democracy." It is only right then that one of our nation's largest national security bureaucracies should set up a special "governance board" to address the threat of so-called disinformation that emerges when speech isn't entirely controlled by the Regime and its proxies.

1 occurrence 01/05/2022 reseauinternational.net  9 min #207255

Oh mon Dieu, ça va devenir encore pire

par Caitlin Johnstone.

Les droitistes ont passé les deux derniers jours à paniquer et à invoquer le « 1984 » d'Orwell en réponse à ce que leurs ennemis politiques font en Amérique, et pour une fois, c'est pour une bonne raison. Le département de la Sécurité intérieure (DHS) a secrètement mis en place un «  Conseil de Gouvernance de la Désinformation  », n'informant le public de ses plans pour son institution qu'après sa création.

1 occurrence 30/04/2022 francesoir.fr  5 min #207217

Ron Desantis contre le Wokistan

Auteur(s): Teresita Dussart, pour FranceSoir

CHRONIQUE - Ce n'est pas l'Ukraine, même si les médias de la bigoterie woke tendraient à présenter le gouverneur de la Floride Ron DeSantis comme un Vladimir Poutine, et le royaume de Mickey Mouse comme l'Ukraine de Volodymyr Zelensky. Le fait est que, cette semaine, DeSantis a, d'une certaine manière, "violé la souveraineté" du paradis de l'éducation LGTBI+ qu'est devenu Walt Disney, au travers d'une loi lui retirant son statut d'Etat dans l'Etat.

Se réfère à : 1 article

Référencé par : 6 articles