10/07/2024 euro-synergies.hautetfort.com  3min #252308

 Visite surprise d'Orban à Pékin : Xi Jinping appelle à «ne pas jeter de l'huile sur le feu» entre Kiev et Moscou

La navette diplomatique d'Orbán: après Kiev et Moscou, la Chine

Par Elena Fritz

Source:  pi-news.net

Le Premier ministre hongrois Orbán se rend en Chine, une visite annoncée comme "explosive" par son ministre des Affaires étrangères. Orbán discutera en Chine du plan de paix proposé par les Chinois et de la situation générale des négociations après l'échec de la conférence de paix en Suisse.

Le plan de paix de Zelensky a de facto échoué après la conférence en Suisse. Les propositions de Poutine sont connues, mais elles sont rejetées avec véhémence par l'Occident, car elles représenteraient une humiliation pour l'OTAN. A Kiev et à Moscou, Orbán a réalisé à quel point les différences entre les parties impliquées dans le conflit étaient irréconciliables.

Le plan chinois reste pour l'instant sur la table. La Russie l'approuve partiellement, mais pas sur tous les points, tandis que les États-Unis le rejettent catégoriquement. La proposition chinoise d'un cessez-le-feu suivi de négociations trouve en revanche un écho favorable auprès de certains pays européens et de la plupart des pays du Sud de la planète.

Il est hautement improbable qu'Orbán obtienne des progrès significatifs en Chine, même s'il soutient fermement le plan de paix chinois. L'Occident n'acceptera pas ce plan, en particulier s'il vient d'Orbán qui, en tant que président officiel de l'UE, ne bénéficie de toute façon que de peu de soutien.

Orbán n'a cependant que peu de jeu. Il est de toute façon persona non grata en Occident et il n'y a rien de nouveau qui puisse lui nuire davantage. Il a cependant beaucoup à gagner: cette initiative diplomatique restera dans l'histoire comme la "navette diplomatique d'Orbán" ou la "tentative d'Orbán", surtout si la guerre continue à s'aggraver, comme le prévient le Premier ministre hongrois.

Même dans le pire des cas, Orbán restera dans les mémoires comme celui qui a tenté jusqu'au bout d'éviter le pire et s'est battu pour la paix. Cela lui assure une place dans les livres d'histoire. Mais si ses efforts sont couronnés de succès, Orbán sera célébré comme le faiseur de paix qui a empêché la guerre contre vents et marées. Il s'agit pour lui d'une stratégie gagnante, même si les chances de succès sont faibles.

PS : Il ne serait pas surprenant de voir Orbán s'envoler de Chine pour les États-Unis afin de rencontrer Trump.

L'auteur de PI-NEWS Elena Fritz, née le 3 octobre 1986, est arrivée en Allemagne il y a 24 ans en tant qu'Allemande de Russie. Après son baccalauréat, elle a étudié le droit à l'université de Ratisbonne et a obtenu un diplôme avec succès. Elle s'est engagée dans l'AfD depuis 2018, a fait partie du comité directeur de l'AfD dans l'État de Bavière de 2019 à 2021 et s'est présentée comme candidate directe au Bundestag en 2021. Elle est l'heureuse mère d'un petit garçon de trois ans.  Cliquez ici pour accéder au canal Telegram d'Elena Fritz:  t.me

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter