France/affaire Benalla: Macron endosse la responsabilité

24-07-2018 44 articles aa.com.tr 2 min #144029

AA - France - Fawzia Azzouz

Le président français Emmanuel Macron a déclaré assumer la responsabilité concernant l'affaire Benalla, ont rapporté les médias français.

«C'est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla, c'est moi qui ai confirmé la sanction», a indiqué le chef de l'État, mardi soir, face aux députés de sa majorité et aux membres de son gouvernement.

L'hexagone est agité depuis près d'une semaine par l'affaire dite Benalla, du nom d'Alexandre Benalla, chargé de la sécurité du président Emmanuel Macron.

Ce chargé de mission de l'Élysée est placé sous les projecteurs depuis que le journal Le Monde a révélé jeudi une vidéo montrant qu'il s'était livré à des violences sur des manifestants alors qu'il y assistait aux côtés des forces de l'ordre en tant que simple observateur et n'était nullement habilité à participer aux opérations de police sur place.

Il avait été sanctionné par une mise à pied de quinze jours en mai dernier sans qu'aucun signalement n'ait été fait au parquet concernant les violences.

Après plusieurs jours de silence, le président Macron a indiqué aux députés de sa majorité que «s'ils cherchent un responsable, le responsable c'est moi et moi seul», avant d'ajouter «ce qui s'est passé le 1er mai a été pour moi une trahison», rapporte la chaîne d'informations en continu BFMTV.

Plus tôt dans la journée déjà, Patrick Strzoda, chef de cabinet du président avait reconnu avoir lui-même pris la sanction disciplinaire de mise à pied d'Alexandre Benalla.
Emmanuel Macron a enfoncé le clou lors de son allocution en reconnaissant que «ce qui s'est passé le 1er mai a été vécu comme une trahison».

La présence du président français n'était pas annoncée aux parlementaires de la majorité qui se réunissaient pour faire un bilan annuel, a expliqué la Secrétaire d'État, Marlène Schiappa au micro de BFMTV et évoquant une «surprise».

 aa.com.tr

 Ajouter un commentaire
newsnet 18/07/24 23:24

non il faut que le violent paie lui-même sa dette


Articles associés plus récents en premier
14-09-2018 les-crises.fr 12 min #145671

L'affaire Benalla : nouvelles pitreries et nouveau déshonneur, par Jacques Sapir

Alexandre Benalla, mis en cause dans diverses affaires dont une usurpation de fonction et des violences sur personnes à l'occasion de la manifestation du 1er mai, bref M. Benalla, ce sicaire employé par l'Elysée, va donc finalement se rendre devant la commission d'enquête du Sénat. La déclaration qu'il a fait ce 12 septembre au matin à France-Inter n'en est pas moins étonnante : "Aujourd'hui, on me contraint, envers et contre tous les principes de la démocratie française.

14-09-2018 legrandsoir.info 3 min #145662

Benalla et Macron : le froid de la vengeance.

Jacques-Marie BOURGET

Comment un homme noir de la République, habitué des coups les plus tordus, a abattu un concurrent et ébranlé Macron.

L'affaire Benalla commence par un beau jour de mai. Nous sommes dans le bâtiment d'accès au ministère de l'Intérieur place Beauvau à Paris, face à l'Elysée. Cet Alexandre qui papillonne sa sécurité autour du président de la République a ici rendez-vous avec un haut fonctionnaire de l'équipe de Gérard Collomb.

17-08-2018 dedefensa.org 19 min #144705

Confluences Watergate-Benallagate

Il est intéressant de rechercher si l'affaire "Benallagate" avec ses suites (l'affaire DisinfoLab, etc.) répond à un schéma classique des crises politiques ou bien s'il s'agit d'un simple incident du aux conditions exceptionnelles d'une élection, au caractère et à l'ambition de l'élu, aux conditions générales d'un pays spécifique et évidemment en crise (comme toute structure institutionnelle dans la crise générale qu'on traverse aujourd'hui), etc.

17-08-2018 les-crises.fr 6 min #144701

Affaire Benalla Iii : le complot russe, François-Bernard Huyghe

Source :  François-Bernard Huyghe, 04-08-2018

Troisième mouvement de contre-offensive dans l'affaire Banalla :
- Après les  affirmations factuelles rassurantes vite démenties par les images en ligne ou les enquêtes des médias
- Et après la  mise en cause idéologique des extrémistes de droite ou de gauche et autres frustrés nihilistes en ligne qui en veulent au malheureux président

17-08-2018 vududroit.com 15 min #144695

L'été meurtrier d'Emmanuel Macron

Rubrique : parasitisme

Je partage l'opinion de Jacques Sapir brillant graphomane, sur les dangers que le macronisme en marche fait courir aux institutions et aux libertés publiques. Aussi, vais-je me comporter en mauvais camarade et lui piquer son dernier papier, qui souligne le danger auquel s'exposerait la République si les oppositions au petit roi ne parvenaient pas à se fédérer.

10-08-2018 mondialisation.ca 4 min #144514

France : L'affaire Benalla, « le barbare »

L'affaire Benalla en France a son volet politique: La méfiance des partis d'opposition français, toutes tendances confondues, envers Emmanuel Macron qu'il soupçonne d'ambitions césariennes et d'évoluer vers un pouvoir autoritaire, échappant au contrôle parlementaire.

Mais cette affaire a aussi les allures d'un roman à la Stendhal, où le Julien Sorel du » Rouge et le noir » serait Alexandre Benalla.

09-08-2018 francais.rt.com 6 min #144488

Benalla : des comptes Twitter anonymes diffusent des images détenues exclusivement par les autorités

© Fabrizio Bensch Source: Reuters

Des images de vidéosurveillance montrant Alexandre Benalla le 1er mai et censées être exclusivement détenues par les autorités se sont retrouvées publiées par des comptes Twitter anonymes de soutiens du président Emmanuel Macron.

Comme chacun sait, l'équipe d' Emmanuel Macron a déployé une véritable «armée numérique» de militants macronistes durant la campagne présidentielle.

09-08-2018 2 articles les-crises.fr 35 min #144478

L'étude de l'influence russophile sur le Benallagate : d'énormes failles méthodologiques

Suite au buzz déclenché par Nicolas Vanderbiest de EU DisinfoLab sur le "gonflage numérique" de l'affaire Benalla sur Twitter, nous avons publié  cet article mardi dernier - regrettant, comme beaucoup, que l'étude complète n'ait pas été disponible au moment des déclarations publiques de l'auteur ( comme ici).

07-08-2018 les-crises.fr 53 min #144421

Le Eu Disinfolab à l'origine d'une intox : l'affaire Benalla, produit de la « russosphère » ?

07-08-2018 dedefensa.org 19 min #144417

Mémoires de coup d'État

Nous nous sommes permis de beaucoup apprécier le travail de maître de Castelnau concernant " le complot de l'été " comme l'a nommé PhG, c'est-à-dire le "Benallagate" qui a diverti notre fin torride de ce mois de juillet. Cette affaire est suffisamment originale et diverse pour annoncer des jours difficiles pour le mandat impérial du président Macron et faire de la France, par ses excès et ses extravagances mieux accordés à l'air du temps (" Paris-la-folle " pour "D.C.-la-folle"), un acteur intéressant du  tourbillon crisique qui agite notre étrange époque.

06-08-2018 europalestine.com 4 min #144397

Ldj : Mélenchon lance un appel à témoignage

Dans le contexte de l'affaire Benalla, Jean-Luc Mélenchon revient sur l'expulsion brutale dont il a été victime, de la part de la LDJ, avec 9 autres membres de la France Insoumise, lors de la marche silencieuse en hommage à Mireille Knoll. Et il lance sur sa page Facebook l'appel à témoignage suivant :

APPEL À TÉMOIGNAGE

"C'était le jour de la marche silencieuse en hommage à Mireille Knoll assassinée la veille dans un crime antisémite.

05-08-2018 arretsurinfo.ch 8 min #144370

Harcèlement de rue », quand Emmanuel Macron cherche à faire diversion

Par Régis de Castelnau

 1 AOÛT 2018

Source:  Vu du droit

Comment une communication désinvolte sabote l'indispensable travail qui devrait être effectué pour traiter ce qui constitue pour trop de femmes dans l'espace urbain une plaie insupportable.

03-08-2018 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #144293

Démocratie. La Fonction Publique, Antidote Au Cas Benalla

Le secrétaire général de la CGT des services publics estime qu'« avec le cas Benalla, on récompense une fidélité politique plutôt qu'une compétence à mettre au service de l'intérêt général ». Romain Beurrier/Réa

Yout à fait d'accord avec cette nalyse parue aujourd'hui dans l'Humanité, c'était d'ailleurs le sens de l'article que j'avais écrit squr Macron le spoil system et le management...

02-08-2018 les-crises.fr 29 min #144264

[Russeurope-en-Exil] De quoi Macron est-il le nom ? Jacques Sapir

L'affaire Benalla et l'histoire romaine

L'affaire Benalla a suscité de nombreux commentaires. Certains se concentrent sur ce que nous dit cette affaire sur l'usage du pouvoir par Emmanuel Macron. Ce n'est pas faux. Mais, cette affaire n'est pas le symptôme d'une souveraineté « devenue folle » comme l'a écrit Fréderic Lordon 1. C'est, au contraire, le symptôme d'une tentative de mise en surplomb d'un pouvoir à faible légitimité par un détournement de souveraineté, ou plus précisément un détournement de l'apparence de la souveraineté par la Président de la République.

02-08-2018 histoireetsociete.wordpress.com 7 min #144259

Ariane Chemin : « Tout d'un coup, nous nous rendons compte qu'Emmanuel Macron dirige la France de manière assez opaque »

tout cela est bel et bon, mais connaissant la presse, le Monde en particulier, je doute que le travail d'investigation, la recherche de la « vérité » sur le pouvoir ait été le seul fait de journaliste quel que soit leur talent. La colère de Macron et ses insultes à la presse sont-elles autre chose que la découverte que ses « alliés » voir ses bailleurs de fond, lui font défaut ? Oui Ariane Chemin a raison, Macron dirige la France comme un aventurier, mais qui a fait roi cet aventurier? Aucune enquête ne porte là-dessus et c'est dommage...

02-08-2018 histoireetsociete.wordpress.com 5 min #144257

Affaire Benalla : des auditions de policiers contredisent la version de l'Elysée

le feuilleton continue et il n'a aucune chance de s'arrêter comme je l'avais noté... Il est révélateur d'un système dont la crise éclate au grand jour. Dernier épisode la commission des lois de l'assemblée nationale n'établira pas de rapport. (note de Danielle Bleitrach)

Le 24 février 2018, Alexandre Benalla se tient aux côtés d'Emmanuel Macron lors du Salon de l'Agriculture, à Paris.

02-08-2018 dedefensa.org 16 min #144253

« benallagate » , ou la théorie du complot de l'été

2 août 2018 - J'ai, avec la "théorie du complot" la même sorte de relations que j'ai avec le genre humain et je porte sur elle le même regard. Qu'il y ait des complots c'est assuré ; qu'ils réussissent c'est une autre paire de manches bien qu'il y ait des exceptions souvent dues à des circonstances imprévues ; croire qu'ils tiennent la clef de l'énigme du monde c'est croire au simulacre suprême échafaudé par la raison rationnelle, exactement comme l'espèce humaine.

01-08-2018 les-crises.fr 25 min #144235

Benallagate : Une affaire d'Etat, par Guillaume Berlat

Source :  Proche & Moyen-Orient, Guillaume Berlat, 30-07-2018

« Ainsi, craignant toujours un funeste accident, J'imite de Conrart le silence prudent » écrit Nicolas Boileau dans son épitre I au Roi en 1669, citant le premier secrétaire perpétuel de l'Académie française. C'est vraisemblablement la posture choisie par le président de la République, Emmanuel Macron dans ce qu'il est convenu de qualifier d'affaire Benalla.