26/01/2024 3 articles les-crises.fr  4 min #241573

Biden valide 147 millions de dollars de vente d'armes à Israël alors que 70 % des maisons de Gaza ont été détruites

Selon une analyse récente, au moins 80 % des bâtiments situés dans le nord de la bande de Gaza ont été détruits.

Source :  Truthout, Sharon Zhang
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Des Palestiniens cherchent des survivants dans les décombres d'un bâtiment après les frappes israéliennes sur le camp de réfugiés d'al-Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza, le 25 décembre 2023.
MAJDI FATHI / NURPHOTO VIA GETTY IMAGES

La campagne d'épuration ethnique menée par Israël à Gaza sous l'égide des États-Unis a détruit 70 % des habitations de la région en moins de trois mois, selon un rapport publié la semaine dernière, alors que le département d'État américain annonçait qu'il contournait une nouvelle fois le Congrès pour envoyer davantage d'armes à Israël.

Selon un rapport du Wall Street Journal publié samedi, à la mi-décembre, les bombardements israéliens avaient détruit environ 300 000 des 439 000 habitations de Gaza et 50 % des bâtiments de la région. Selon des responsables américains, Israël a utilisé environ 29 000 bombes lors de ses bombardements, ce qui, d'après l'analyse, a permis de détruire un large éventail de bâtiments, notamment des zones résidentielles et des hôpitaux, ainsi que des centres commerciaux, des sites historiques et des lieux de culte.

« Le nom de Gaza entrera dans l'histoire au même titre que Dresde et d'autres villes célèbres qui ont été bombardées », a déclaré Robert Pape, politologue à l'université de Chicago, au Wall Street Journal, en faisant référence au bombardement allié de Dresde, en Allemagne, qui a rasé la quasi-totalité de la ville et tué des dizaines de milliers de civils. « Ce que l'on observe à Gaza se situe dans les 25 % des campagnes de destruction les plus intenses de l'histoire. »

Une analyse des images satellite réalisée par la City University of New York et l'Oregon State University a révélé que, dans le nord de Gaza, jusqu'à 80 % des bâtiments sont détruits, ce qui représente une proportion plus élevée que les destructions de Dresde.

Jusqu'à présent, le génocide israélien a tué plus de 22 000 Palestiniens, dont plus de 9 100 enfants. Il a également entraîné le déplacement d'environ 85 % des 2,2 millions d'habitants de la région. Reconstruire après la destruction - ce qu'Israël ne permettra probablement pas, les autorités semblant vouloir procéder à un nettoyage ethnique total de la région - et trouver des logements pour les personnes déplacées prendra « des décennies », a déclaré au Wall Street Journal Caroline Sandes, experte en matière d'après-conflit à l'université de Kingston à Londres.

Les États-Unis ont largement contribué à cette destruction : au moins 22 000 des bombes utilisées par les forces israéliennes jusqu'à présent ont été fournies par les États-Unis. L'administration Biden cherche actuellement à envoyer encore plus d'armes à Israël.

Vendredi, le département d'État a annoncé qu'il contournait le Congrès pour la deuxième fois afin d'envoyer des armes à Israël, en approuvant la vente de munitions d'artillerie et d'équipements à l'armée israélienne pour un montant de près de 150 millions de dollars. Les fonctionnaires ont utilisé la même disposition pour autoriser la vente de munitions pour chars d'assaut à Israël quelques semaines auparavant.

Ces ventes s'ajoutent aux milliards de dollars de soutien militaire et aux dizaines de milliers de bombes que les États-Unis ont envoyés à Israël au cours des dernières décennies, ainsi qu'à l'accès à un stock d'armes américaines normalement strictement gardé en Israël, dans lequel l'armée israélienne aurait puisé un nombre important d'armes dans son génocide actuel, selon des responsables militaires américains.

Les bombes et l'artillerie ne sont pas les seules armes utilisées par les forces israéliennes contre les Palestiniens. Les experts en droits humains ont averti qu'Israël utilisait également la famine et la maladie comme armes de guerre, citant son assaut contre le système de santé de Gaza et les blocus de la nourriture et de l'eau.

Les progressistes ont dénoncé l'administration Biden pour son soutien continu à l'horreur à Gaza et ont exprimé leur colère face à la dernière vente d'armes.

« La Maison Blanche ne peut pas jouer sur les deux tableaux : appeler le gouvernement israélien à respecter le droit international tout en contournant le Congrès pour envoyer des armes qui conduisent à des violations du droit international », a déclaré la semaine dernière la députée Cori Bush (Démocrate-Missouri) sur les réseaux sociaux. « Combien d'innocents doivent mourir avant que Biden n'exige un cessez-le-feu ? »

Cet article est placé sous licence Creative Commons (CC BY-NC-ND 4.0), et vous êtes libre de le partager et de le republier selon les termes de la licence.

Sharon Zhang - Truthout - 02-01-2024

Sharon Zhang est rédactrice à Truthout et couvre la politique, le climat et le travail. Avant de rejoindre Truthout, Sharon a écrit des articles pour Pacific Standard, The New Republic, etc. Elle est titulaire d'un master en études environnementales. On peut la trouver sur Twitter : @zhang_sharon.

 les-crises.fr

 Commenter

Référencé par :

1 article