L'honneur de désobéir : Carola Rackete, capitaine du Sea-Watch 3

27-06-2019 16 articles tlaxcala-int.org 6 min #158353

 Gad Lerner

Cette fois, Salvini se retrouve face à un os dur : Carola Rackete

On en vient à se demander : mais que pensera la mère de Salvini de son fils ? Quand, face à ce qui, quoiqu'on on en pense, reste un drame humain, son Matteo écrit : « Personne ne débarque, ils m'ont cassé les couilles. Que cette petite frimeuse se le tienne pour dit ».

Face à cette énième exhibition génitale viriloïde pour égratigner la Capitaine du Sea-Watch 3, Carola Rackete, qui, elle, est prête à prendre un risque réel, cette jeune femme redonne à Salvini sa vraie dimension, celle d'un tout petit capitaine. Petite frimeuse ? On n'a pas plutôt affaire à un ministre matamore de café du commerce ?

Comme dans les jeux vidéo dont il se délecte en pleine nuit, le reponsable de l'ordre public singe la parodie de la défense des frontières nationales en bloquant un bateau de 50 mètres de long avec 42 naufragés à son bord. Et puis il menace d'ériger des barrières physiques (flottantes ?) à l'imitation de ses modèles Orbán et Trump, ou au contraire (ce serait déjà mieux) d'arrêter d'identifier et d'enregistrer les migrants à leur débarquement, pour qu'ils puissent continuer leur voyage vers l'Europe du Nord, d'où, ce faisant, ils ne pourraient plus être renvoyés de force en Italie.

Mettant le chapelet d'ordonnance dans sa poche, Salvini demande « le respect pour les prêtres » et se moque de l'archevêque de Turin, Cesare Nosiglia, coupable d'avoir offert l'hospitalité aux 42 naufragés ; il lui envoie dire qu'il utilise ses ressources pour 42 pauvres Italiens car de toute façon ceux-là (les migrants) ne débarquroent même pas à Noël.

Oui, on se demande, sans vouloir lui manquer de respect, ce que la mère de Salvini pense dans son cœur de ce fils qui se réjouit de l'exhibition publique des moqueries et des méchancetés sur des gens qui souffrent. Notre ministre de la propagande est convaincu, à tort, que ceux qui applaudissent en ricanant à ses bravades sur les réseaux sociaux, représentent le sentiment commun de la nation. Il fait mal ses comptes.

Même si nous admettons que les 9 millions de votes liguistes - ainsi que ceux des Frères d'Italie et une partie des berlusconiens - vivent comme une libération l'indifférence envers les rescapés des camps de prisonniers libyens, ce n'est également qu'une minorité en colère d'un pays de 60 millions d'habitants qui reste bien meilleur que l'image qu'en donne Salvini chaque soir sur les écrans de télévision.

Il devra faire face à une Italie certainement intimidée, réduite au silence par l'acharnement avec lequel viennent liquidées les figures de référence qui prêchent l'humanitarisme et la solidarité, une Italie qui vit dans l'inconfort croissant la spirale de la violence verbale et du cynisme.

La fable selon laquelle ceux qui pratiquent le sauvetage en mer sont "complices de trafiquants d'êtres humains", est un poison répandu depuis des années sans une seule preuve contre les ONG. Les complices des trafiquants d'êtres humains sont les hommes politiques de toutes les couleurs qui, à partir de la loi Bossi-Fini, qui interdit toute forme d'immigration légale, ont accordé aux organisations criminelles un monopole sur ces routes.

Les complices des trafiquants d'êtres humains sont les dirigeants qui ont révoqué le patrouillage des eaux internationales par notre marine. Complicité d'autant plus odieuse qu' ils prétendent l'avoir fait pour le bien des migrants qui meurent de plus en plus de soif et de faim, au lieu de se noyer, déchargés sur les pistes du Sahel et du Sahara, ou asservis dans des camps de concentration sous la garde des mêmes trafiquants.

"Je suis responsable des 42 personnes sauvées en mer et elles n'en peuvent plus. Leur vie est plus importante que tout jeu politique".

Cette fois, Salvini se retrouve face à un os dur : Carola Rackete. Il sera difficile de propager que la commandante du Sea-Watch 3 est un rouage de la finance mondialiste ennemie du peuple italien, ou peut-être une aventurière bolchevique. La désobéissance civile par laquelle la capitaine a décidé de défier le tout petit capitaine et son décret de sécurité bis qui criminalise le sauvetage en mer, est la forme la plus classique d'hommage à la légalité substantielle, fondée sur le respect des règles internationales consacrées par le droit de la mer. Salvini prétend ne pas le savoir, mais pendant des semaines devant le port tunisien de Zarzis, le remorqueur Maridive 61 a été bloqué par les autorités locales avec 75 migrants à son bord, avant d'être autorisé à les débarquer.

On est loin de « la Tunisie endroit sûr pour débarquer ». Quelqu'un croit-il vraiment que le problème des migrants sera résolu en les renvoyant en Afrique ? Bien sûr, il est vrai que le gouvernement jaune et vert a beau jeu de rappeler des manquements coupables des autres pays de l'UE, mais depuis quand les manquements des autres peuvent-ils justifier les nôtres ?

Carola Rackete est une citoyenne européenne qui tente courageusement, à ses propres risques, de racheter le déshonneur des gouvernants de l'Union. De nous tous. Il faut le rappeler aux dirigeants du Parti démocrate qui se précipitent aujourd'hui à Lampedusa, mais dont le dernier gouvernement a inauguré l'œuvre de dénigrement des ONG qui a produit les dégâts qui font aujourd'hui l'objet de leur répulsion morale. Il y a des valeurs indérogeables : une jeune femme capable d'écouter les voix de ceux qui souffrent, a dû venir nous le rappeler, en pleine mer.

Courtesy of  Tlaxcala
Source:  rep.repubblica.it
Publication date of original article: 26/06/2019

 tlaxcala-int.org

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
13-07-2019 francais.rt.com 4 min #159114

Migrants : les deux capitaines du bateau Sea-Watch 3 vont recevoir une médaille de la Ville de Paris

La Ville de Paris va remettre la médaille Grand Vermeil aux deux capitaines du bateau Sea-Watch 3, pour réaffirmer son soutien à ceux qui «œuvrent au sauvetage des migrants au quotidien». Une «provocation inacceptable», selon Matteo Salvini.

«Des associations comme SOS Méditerranée et Sea-Watch nous honorent et nous obligent face à l'inertie des gouvernements européens» : dans un communiqué diffusé le 12 juillet, l'adjoint à la maire de Paris chargé des Relations internationales, Patrick Klugman, a annoncé que la capitale allait remettre la médaille Grand Vermeil aux deux capitaines du bateau Sea-Watch 3.

13-07-2019 tlaxcala-int.org 6 min #159092

Carola et Salvini, un choc de civilisations

 Guido Viale Γκουίντο Βιάλε

Forteresse Europe. Nous vivons un affrontement qui ne sépare pas des nations, des religions ou des continents, mais des personnes qui vivent côte à côte et même à l'intérieur de chacun d'entre nous.

13-07-2019 tlaxcala-int.org 6 min #159091

Carola Rackete poursuit Salvini et demande la fermeture de ses comptes sur les réseaux sociaux

 Adriana Pollice

JUSTICE. « Messages de propagande haineuse ». Le ministre : « La communiste allemande me dénonce ? C'est ridicule »

Petite frimeuse (sbrufoncella), hors-la-loi, délinquante, auteure d'un acte criminel, complice des trafiquants d'êtres humains : ce ne sont là que quelques-uns des termes utilisés par le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini à l'adresse de la capitaine du Sea-Watch 3, Carola Rackete.

04-07-2019 reporterre.net 19 min #158685

Derrière les héroïnes, la question de la responsabilité collective vis-à-vis des migrants

Le courage et l'engagement de Carola Rackete et Pia Klemp sont indéniables. Mais pour l'auteur de cette tribune, l'héroïsation par la presse des capitaines du bateau humanitaire Sea Watch 3 masque la complexité des enjeux de la fermeture des ports aux exilés en Méditerranée.

Collectif Presse Papiers] basé à Marseille, Pierre Isnard-Dupuy est un collaborateur régulier de Reporterre. reportage radiophonique] pour la radio publique belge RTBF, qui l'a mené à bord du bateau humanitaire  Sea Watch 3.

03-07-2019 tlaxcala-int.org 2 min #158652

Petit cours d'italien à l'usage des rédacteurs de la Taz

 Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Le lundi 1er juillet 2019, le quotidien berlinois TAZ (die Tageszeitung) a consacré sa une à l'héroïne allemande du jour, Carola Rackete, capitaine du bateau Sea-Watch 3, qui devait passer devant une juge d'instruction du tribunal d'Agrigente pour le crime d'avoir transporté dans les eaux italiennes des boat-people sauvés en Méditerranée.

03-07-2019 francais.rt.com 5 min #158649

La capitaine du Sea-Watch déclarée libre par la justice italienne

Un juge italien s'est prononcé en faveur de la libération de Carola Rackete, la capitaine allemande du navire humanitaire Sea-Watch 3 arrêtée le 29 juin pour avoir accosté de force dans la petite île de Lampedusa avec des dizaines de migrants à bord.

Carola Rackete bientôt libérée ? Le 2 juillet au soir, un juge italien a fait savoir qu'il était favorable à la libération de la capitaine allemande du navire humanitaire Sea-Watch 3, arrêtée le 29 juin pour avoir  accosté de force dans la petite île de Lampedusa avec 40 migrants à bord.

02-07-2019 bastamag.net 7 min #158620

Les soutiens et appels « à la résistance » se multiplient après l'emprisonnement de Carola Rackete en Italie

La nuit du samedi 29 juin, Carola Rackete, capitaine du navire  Sea Watch 3 affrété par une ONG allemande, est arrêtée par la police italienne. Elle vient d'accoster dans le port de Lampedusa, avec à bord 42 personnes secourues dans les eaux internationales au large de la Libye. Après 17 jours d'errance en mer, la capitaine de 31 ans a décidé d'entrer sans autorisation dans le port pour permettre une mise à l'abri des personnes.

02-07-2019 histoireetsociete.wordpress.com 2 min #158619

Immigration : le capitalisme n'a pas de leçon d'humanité à donner.même si la charité n'est qu'un soin palliatif au meurtre de masse qui Est Son Fait

Oui je suis pour une politique de l'immigration et pas « le laissez faire actuel » qui s'assortit comme d'habitude d'une mise en concurrence entre les exploités et de la main d'oeuvre taillable et corvéable pour les exploiteurs.

Une politique de l'immigration soucieuse du dveloppement des pays dorigine, alors que souvent on leur enlève des gens formés à grand frais.

02-07-2019 ldh-france.org 3 min #158611

27 juin - Tribune « Sea-Watch 3 : C'est maintenant qu'il faut inverser la destruction du droit et de l'humanité » publiée sur le monde

Tribune signée par Malik Salemkour, président de la LDH, les présidents d'honneur et les vices-présidents de la LDH

Dans une tribune au « Monde », plus de 700 personnalités appellent à défendre le bateau humanitaire contre les menaces de Matteo Salvini.

Voici 14 jours - quatorze jours ! - que le Sea-Watch 3, le dernier des bateaux qui, pour le compte d'ONG humanitaires, opéraient en Méditerranée afin de sauver les passagers d'embarcations qui fuient l'enfer de Libye et cherchent à échapper aux griffes de ses garde-côtes, tournait au large de Lampedusa avec 42 hommes, femmes et enfants à bord, à la recherche d'un port de débarquement.

02-07-2019 2 articles ldh-france.org 4 min #158602

Appel à rassemblement en soutien aux exilés, à Carola Rackete Capitaine du Sea watch 3 et à tout son équipage

Contre la criminalisation des exilé-e-s et de leurs soutiens, l'humanité et les droits fondamentaux avant tout.

La nuit du samedi 29 juin, Carola Rackete a été arrêtée par la police italienne après avoir accosté avec son navire dans le port de Lampedusa. A son bord, 42 personnes secourues dans les eaux internationales au large de la Libye. Après 17 jours d'errance en méditerranée, la capitaine du Sea Watch 3 a pris la décision d'entrer sans autorisation dans le port, bravant ainsi les interdits du gouvernement italien et le silence de l'Union européenne.

01-07-2019 tlaxcala-int.org 4 min #158552

Sea-Watch et la Capitaine Rackete font respecter les droits de l'homme là où l'Ue y échoue

 Sea-Watch

Sea-Watch 3 entre au port de Lampedusa sans autorisation
Débarquement imminent
La Capitaine sous enquête

Ni la Commission européenne ni aucun gouvernement européen n'ont trouvé de solution pour le débarquement des 40 survivants restants à bord du Sea-Watch 3. En fin de compte, c'est la capitaine Carola Rackete qui a été à la fois forcée et disposée à prendre ses responsabilités et qui a mis les gens à l'abri de toute adversité.

29-06-2019 francais.rt.com 16 min #158492

«Emmerdeuse» ou héroïne ? L'arrestation de la capitaine du Sea-Watch divise

© GUGLIELMO MANGIAPANE Source: Reuters

Interpellée après avoir forcé le passage avec son navire, le Sea-Watch, pour accoster en Italie et faire débarquer les 40 migrants à bord, Carola Rackete est-elle «l'honneur de l'Europe» ou au contraire une «délinquante» ? La question divise.

Trois jours après avoir forcé le blocus des eaux territoriales italiennes, le Sea-Watch, qui avait été contraint par les autorités à s'arrêter en face du port de Lampedusa, a finalement choisi de forcer le passage dans la nuit du 28 eu 29 juin pour accoster, faisant débarquer les 40 migrants bloqués à son bord depuis 17 jours.

29-06-2019 francais.rt.com 6 min #158472

La capitaine du navire Sea-Watch arrêtée après avoir forcé le passage pour accoster à Lampedusa

© Guglielmo Mangiapane Source: Reuters

Le Sea-Watch a accosté de force dans la nuit du 28 au 29 juin dans le port de Lampedusa, et sa capitaine Carola Rackete a été arrêtée, avant que ne débarquent 40 migrants qui se trouvaient à bord depuis 17 jours.

 Le navire humanitaire Sea-Watch a accosté de force dans la nuit dans le port de Lampedusa (Italie), et sa capitaine Carola Rackete a été arrêtée, avant que ne débarquent 40 migrants qui se trouvaient à bord depuis 17 jours.

28-06-2019 tlaxcala-int.org 5 min #158389

Carola Rackete comme Antigone, « avant les lois »

 Raffaele K. Salinari

Carola Rackete, la commandante du Sea Watch 3, est certainement une figure que l'on peut qualifier de "tragique". On pense à l'Antigone de Sophocle, qui avait choisi la piété pour le corps de son frère non enterré et fut pour cette raison condamnée par les lois que le nouveau souverain avait promulguées. Pourtant, il y a quelque chose au-delà des lois, et même, il y a quelque chose avant les lois, et c'est ce qui nous fait éprouver en profondeur le sentiment d'appartenir à la même espèce : l'espèce humaine.

27-06-2019 francais.rt.com 4 min #158373

Le navire Sea-Watch force les eaux italiennes avec 42 migrants à son bord, Salvini furieux

© LOCALTEAM Source: AFP

Le ministre italien de l'Intérieur a menacé que Rome n'identifie plus les migrants à leur arrivée - afin de les laisser gagner plus facilement le reste de l'Europe - après qu'un navire de secours a pénétré de force les eaux italiennes.

Le navire humanitaire Sea-Watch mouille ce 27 juin en face du port de l'île de Lampedusa après avoir annoncé la veille qu'il forçait le blocus des eaux territoriales italiennes afin de débarquer les 42 migrants bloqués à bord depuis 14 jours.

 Référencé par : 1 article