12/01/2020 9 articles francais.rt.com  5 min #167351

Libye : cessez-le-feu entre Haftar et le Gna, Poutine appelle à la tenue d'une conférence de paix

La Libye se dirige-t-elle vers une période de paix durable ? Grâce à l'entreprise diplomatique des présidents turc et russe, le maréchal Khalifa Haftar et Fayez al-Sarraj, en conflit depuis avril dernier, ont accepté un (fragile) cessez-le-feu.

 Après plusieurs mois de combat pour prendre le contrôle de la capitale libyenne Tripoli, le  maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est de la Libye à la tête l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée, a accepté le 11 janvier d'instaurer un cessez-le-feu, conformément à un appel lancé par Ankara et Moscou le 8 janvier, au milieu d'un ballet diplomatique face au risque d'une internationalisation du conflit en Libye.

Le 12 janvier,  Fayez al-Sarraj, le dirigeant du Gouvernement d'union nationale (GNA) - organisation rivale des forces du maréchal Haftar - qui est reconnu par l'Organisation des Nations unies (ONU) depuis sa formation le 12 mars 2016, a par la suite accepté l'appel à un cessez-le-feu.

© HO, FETHI BELAID / Tunisian Presidency / AFP

A gauche, Fayez al-Sarraj et à droite, Khalifa Haftar

Vers une détente du conflit libyen ?

Le 8 janvier, deux des acteurs internationaux clés à la résolution du conflit libyen, la Russie et la Turquie, avaient appelé depuis Istanbul à un cessez-le-feu à partir du 12 janvier à minuit (22h GMT, le 11 janvier), alors même que les forces du maréchal Haftar prévoyaient de mener  une nouvelle offensive pour prendre Tripoli, où siège le GNA.

L'homme fort de l'est libyen a finalement accepté la cessation des hostilités le 11 janvier, communiquant toutefois que la riposte serait «sévère en cas de violation de la trêve par le camp adverse», selon l'AFP.

En face, la réponse de Fayez al-Sarraj ne s'est pas faite attendre. Seulement quelques heures après l'accord du maréchal Haftar, le chef du GNA a annoncé dans un communiqué «un cessez-le-feu à partir du 12 janvier à 00h00», soulignant le «droit légitime» de ses forces de «riposter à toute attaque ou agression qui pourrait provenir de l'autre camp», d'après des propos rapportés par l'AFP.

Le maréchal Haftar avait, pour sa part, salué «l'initiative du président [russe] Vladimir Poutine».

Une initiative conduite par Ankara et Moscou

Et pour cause, cette trêve intervient après un intense chassé-croisé diplomatique depuis le début de la semaine, notamment conduit par Ankara, Moscou et dans une moindre mesure Berlin, qui redoute que le conflit ne devienne une «seconde Syrie».

Le 11 janvier, Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel, qui entendent tout deux agir comme médiateurs du conflit en Libye, se sont rencontrés à Moscou.

«Je compte vraiment sur le fait que dans quelques heures, []... comme nous l'avons demandé avec le président turc [Recep Tayyip] Erdogan, les parties au conflit libyen cesseront le feu», avait alors déclaré le président russe à l'issue d'une conférence de presse, avant d'insister : «Il est important de mettre fin enfin à la confrontation armée.»

Côté allemand, la chancelière, en visite en Russie pour la première fois depuis le printemps 2018, a salué les efforts russo-turcs. «Nous espérons que les efforts conjoints de la Russie et de la Turquie aboutiront à un succès, et nous enverrons bientôt des invitations à une conférence [de paix] à Berlin sous l'égide de l'ONU», a alors annoncé Angela Merkel, afin que la Libye puisse redevenir un pays «souverain et pacifié». Vladimir Poutine a, en retour, exprimé qu'une telle conférence serait un «pas dans une bonne direction».

Goûtant peu à l'initiative diplomatique russe, l'ambassade américaine à Tripoli avait dénoncé dans un  communiqué le «déploiement de mercenaires russes []... et de combattants syriens soutenus par la Turquie» dans le pays. Des accusations qui ont une nouvelle fois été rejetées par Vladimir Poutine, lors de la conférence de presse du 11 janvier : «S'il y a des citoyens russes là-bas, ils ne représentent pas les intérêts de l'Etat russe et ne reçoivent pas d'argent de l'Etat russe.»

Enfin, le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, avait pour sa part appelé Moscou à «convaincre» le chef militaire et homme fort de l'est de la Libye.  Ankara a déployé des militaires sur le territoire libyen depuis début janvier pour soutenir le GNA.

La Libye est en proie à la division et au chaos après l'intervention menée notamment par la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni en 2011, dans le cadre de l'OTAN. Celle-ci s'était soldée par la mort, dans des circonstances troubles, du dirigeant Mouammar Kadhafi.

 Lire aussi : Libye : pas de sortie de crise sans implication de l'Afrique, prévient Sassou-Nguesso

 francais.rt.com

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
5 articles 20/01/2020 wsws.org  9 min #167691

La conférence de la Libye et la nouvelle ruée vers l'Afrique

Une importante conférence internationale sur la Libye se tie...
Par sa forme et son lieu, la réunion fait rappeler la triste...
Avant même la Conférence du Congo, la ruée vers l'Afrique ba...
Avec la Conférence du Congo, l'assujettissement colonial de ...
Comme à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, les grande...
Dans un commentaire sur la conférence en Libye, le quotidien...
L'auteur, Christoph von Marschall, dont les ancêtres aristoc...

19/01/2020 mondialisation.ca  3 min #167657

Le gouvernement d'accord national libyen est l'outil d'Erdogan pour faire pression sur l'Europe

Après l'entrée des troupes turques en Libye pour soutenir le...
Le 19 janvier la conférence internationale de Berlin aura li...
En revanche, à la lumière des résultats contradictoires de l...
Il convient de noter que le GAN de Sarraj est le seul gouver...
Le GAN s'est aussi dit solidaire de l'opération turque visan...
En outre, le GAN a signé avec la Turquie l'accord sur la dém...

17/01/2020 francais.rt.com  3 min #167612

«Mon cher ami» : le maréchal Haftar remercie Vladimir Poutine pour ses efforts de paix en Libye

A quelques jours de la conférence internationale sur le conf...
«Mon cher ami, je vous adresse personnellement ma gratitude ...
Vladimir Poutine participera le 19 janvier à Berlin à la con...
Aucune information sur le contenu de ces textes n'a toutefoi...
Empêcher les ingérences étrangères
L'objectif principal de cette conférence internationale est ...
Si le maréchal Haftar était parti sans le signer, Sergueï La...

15/01/2020 reseauinternational.net  4 min #167491

Libye - Haftar et ses soutiens veulent la guerre ou l'option suicidaire

Quel grossier personnage que ce Khalifa Haftar, maréchal aut...
Les négociations furent extrêmement difficiles. Aggrav...
Haftar se sent sûr de sa force. Cependant depuis neuf ...
Le Grand Turc est maintenant très remonté contre Haft...
Le présdient turc Tayep Reçep Erdogan est très...
Un scénario dans lequel Haftar prendrait le pouvoir en Libye...

14/01/2020 reseauinternational.net  13 min #167453

Alerte en méditerranée : Pirates barbaresques !

par Richard Labévière.
Cela va encore plus mal en Méditerranée depuis l'accord d'Is...
En effet, le gouvernement d'Union nationale libyen (GUN) de ...
Une nouvelle Méditerranée
Dans un deuxième temps, l'autre crainte que soul&egra...
Ce coup de force turc visait à anticiper l'accord du gazoduc...

14/01/2020 reseauinternational.net  2 min #167450

Libye - Un cessez-le-feu grâce au rapprochement entre Moscou et Ankara ainsi que l'influence décisive d'Alger

Le cessez-le-feu entre le Gouvernement d'entente nationale b...
En moins de 48 heures, les éléments du groupe Wagner ont dis...
Le rapprochement de Moscou et d'Ankara y est pour beaucoup m...
Le Cessez-le-feu en Libye a très peu de chances de du...
source : https://strategika51.org/2020/01/13/libye-un-c...
http://reseauinternational.net/libye-un-cessez-le-feu-grace-...

14/01/2020 reseauinternational.net  4 min #167449

Libye - Les deux chefs rivaux à Moscou pour des pourparlers de cessez-le-feu

Les deux chefs des belligérants libyens étaient lundi à Mosc...
La venue du chef du gouvernement reconnu par l'ONU (GNA), Fa...
La Russie n'a pas précisé si les deux rivaux se rencontreron...
Aux côtés de leurs homologues russes, les ministres tu...
Ankara soutient Sarraj et déploie même pour ce faire d...
« Nous déployons des efforts pour que le cessez-le-feu...

13/01/2020 mondialisation.ca  3 min #167360

L'Armée nationale libyenne a répondu à l'initiative d'Erdogan et de Poutine

Les présidents Recep Tayyip Erdogan et Vladimire Poutine ont...
Les parties en conflit ont pris cette initiative de différen...
Le 9 janvier, le porte-parole de l'Armée nationale libyenne,...
Tout d'abord, Al-Mesmari a déclaré que l'Armée libyenne salu...
L'hostilité du porte-parole est clairement due au fait que l...
En outre, Ankara avait fourni à plusieurs reprises des armes...

 Référencé par : 1 article