Accepter cookie ?
10/09/2021 30 articles entelekheia.fr  6 min #194931

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Par Ron Jacobs
Paru sur  Counterpunch sous le titre Nothing Good Came Out of It: 9-11 Twenty Years On

Je m'en souviens bien. Je m'étais réveillé tôt le matin du 11 septembre 2001. J'étais à Manhattan pour assister à une réunion et rendre visite à une amie. Elle est partie pour attraper son métro. J'ai terminé la cafetière que nous avions partagée, je me suis habillé et je suis sorti. Son appartement se trouvait dans le quartier de Chelsea ; à une rue au nord du Chelsea Hotel, en fait. Je me suis assuré que j'avais une clé pour rentrer, j'ai fermé la porte de son appartement derrière moi et j'ai pris les escaliers jusqu'à l'avant de l'immeuble. Après être sorti, j'ai tourné le dos à l'Hudson River et pris à gauche. J'ai remarqué une petite foule de gens au coin de la rue. Ils regardaient tous vers le sud. Même si elle était plus importante qu'une foule matinale normale de personnes attendant de traverser la rue, cela ne semblait pas inhabituel. Quand je suis arrivé au coin de la rue, j'ai rejoint le groupe. C'est alors que j'ai vu l'avion fumant planté sur le côté d'une des tours jumelles. Ma première pensée a été qu'un pilote avait fait une erreur désastreuse. Nous avons parlé entre nous. L'homme noir qui se tenait habituellement au coin de la rue avec son poste de radio diffusant des chansons et des informations, a fait tourner le bouton de la radio, à la recherche de nouvelles qui pourraient nous aider à comprendre ce que nous voyions. Puis un autre avion a frappé une tour. La situation était maintenant devenue réellement folle et un peu effrayante.

Le gars à la radio a trouvé une station qui diffusait des nouvelles. Il l'a laissée, pour que les gens dans la foule puissent l'écouter. Bien que la confusion ait régné dans la station de radio, la nouvelle qui filtrait était que les deux avions semblaient faire partie d'un incident terroriste. Des milliers de travailleurs étaient piégés dans les tours jumelles, des milliers de personnes fuyaient ou tentaient de fuir, et les premiers intervenants affluaient dans les rues autour des bâtiments. Mon amie travaillait près des tours, dans un magasin de fournitures d'art non loin de la Knitting Factory, une salle de concert où nous avions bu quelques bières la veille. Je suis retournée à son appartement et j'ai appelé son lieu de travail. Je devais m'assurer qu'elle allait bien avant de quitter la ville. Au début, il n'y a pas eu de réponse. Lorsque j'ai enfin réussi à en obtenir une, un enregistrement m'a dit que le magasin était fermé en raison des événements survenus dans le sud de Manhattan. J'ai ensuite appelé la compagnie aérienne sur laquelle je devais partir. Tous les vols étaient annulés. Mon objectif est devenu clair. Je devais retrouver mon amie. J'ai quitté l'appartement et me suis dirigé vers le sud, vers Greenwich Village. En chemin, je me suis arrêté dans un magasin Radio Shack et j'ai acheté un transistor de poche. Pendant que je payais la caissier, nous avons vu la chute de la deuxième tour. Fascinés comme on peut l'être par une tragédie, aucun des deux n'avons dit un mot. J'ai pris ma monnaie et je lui ai souhaité bonne chance. Il a répondu de la même façon.

J'ai allumé la radio et j'ai commencé à marcher vers Washington Square Park. Les gens étaient dehors sur les trottoirs. Les bars et les restaurants étaient ouverts. Dans beaucoup d'entre eux, une télévision installée à la fenêtre ou sur une table extérieure diffusait les nouvelles au fur et à mesure qu'elles se déroulaient. Au début, la plupart des commentaires étaient confus et incertains. Pendant que je me rapprochais du Village, cette confusion était lentement remplacée par des représentants du gouvernement qui expliquaient aux gens comment ils devaient réagir, par plusieurs généraux qui parlaient de la façon dont les États-Unis devaient réagir, et par le visage de Rudy Giuliani. Ce maire effrayant profitait clairement du massacre pour ses propres objectifs vénaux. Cela renvoyait le scandale autour de sa femme et de sa maîtresse en seconde page des nouvelles. Voir son visage sur tous les écrans de télévision de la 24e rue à Washington Square Park est un souvenir de ce jour qui ne disparaîtra pas.

Alors que je me déplaçais lentement vers le sud, la puanteur des tours en feu devenait l'odeur dominante. Elle me rappelait l'odeur d'une voiture en feu. Une combinaison de plastique fondu, de peinture, d'acier et de divers combustibles fossiles en feu, il n'y avait aucun doute quant à sa toxicité et aucun moyen d'échapper à sa présence lourde, même huileuse. Des milliers de personnes marchaient vers le nord alors que je continuais vers le sud. Certains avaient l'air hébété. Certains n'avaient plus de chaussures et d'autres portaient des chemises trempées de sueur à cause de la peur. Les visages baignés de larmes et les conversations tendues semblaient être à l'ordre du jour, à juste titre. En écoutant les commentaires sur la radio que je venais d'acheter, je me demandais ce qui allait se passer ensuite. Une fois que la fumée se serait dissipée, pour ainsi dire. D'après ce que j'entendais, une guerre semblait inévitable. Non pas parce qu'elle résoudrait quoi que ce soit, mais parce qu'elle réconforterait les Américains en colère, prêts à botter le cul de n'importe qui. Le baratin patriotique des généraux en chambre, des présidents stupides et des bellicistes de droite se transformait en un vitriol nationaliste qui aurait fait honte à John Birch, à Curtis LeMay et au général Patton. Les politiciens libéraux de gauche et leurs cohortes dans la presse se faisaient l'écho de ces sentiments avec la même ferveur. L'avenir semblait sombre en général et sanglant pour ceux qui allaient presque certainement être vite attaqués.

Je me suis arrêté dans une bodega à deux pâtés de maisons du Washington Square Park et j'ai acheté deux grandes canettes de bière pour boire pendant que je marchais. J'espérais trouver mon amie quelque part dans le Village. J'ai découvert que Manhattan était bloqué par la police et l'armée au sud du parc. Les gens pouvaient quitter cette zone mais ne pouvaient pas y entrer. J'ai trouvé un endroit sur l'herbe et j'ai ouvert une des bières. Au moment où je buvais une longue gorgée, j'ai entendu une femme m'appeler. C'était mon amie. Nous nous sommes embrassés et serrés très fort. Le bruit des sirènes et des flics qui donnaient des ordres par mégaphones couvrait nos voix, mais pas notre soulagement de nous être retrouvés. Nous nous sommes assis sur l'herbe et avons observé les centaines d'autres personnes qui avaient également décidé de se donner rendez-vous ou de simplement traîner là. Il n'y avait pas de télévision et le bruit de la radio a été rapidement noyé par une foule croissante de personnes jouant de la guitare, des congas et d'autres instruments. La plupart d'entre eux entretenaient probablement avec crainte une certitude croissante : les pouvoirs de Washington, de Wall Street et du Pentagone allaient tuer quelques gens quelque part. Alors que la puanteur des tours en feu planait sur le sud de Manhattan, des dizaines de personnes dans le Washington Square Park se sont mises à chanter et certaines dansaient même. Puis, un autre immeuble s'est effondré. La danse macabre a continué. Et continue à ce jour.

Ron Jacobs est l'auteur de Daydream Sunset : Sixties Counterculture in the Seventies, publié par CounterPunch Books. Son dernier ouvrage est un pamphlet intitulé Capitalism : Is the Problem. Il vit dans le Vermont.

Traduction Corinne Autey-Roussel
Illustration Thierry Ehrmann (détail) / Creative Commons

 entelekheia.fr

 Commenter

Articles associés plus récents en premier
1 occurrence 21/09/2021 strategic-culture.org  7 min 🇬🇧 #195395

The Last Question About 9/11

By Peter VAN BUREN

History rarely falls between neat bookends. The Sixties didn't end until 1975 with the fall of Saigon, for example. The New Millenium really started on September 11, 2001 and now, two decades later, is wrapping up with the 20th anniversary of the attacks on the New York awkwardly bumping into the endgame in Afghanistan.

I was working for the U.S. State Department on 9/11/01 at our embassy in Tokyo.

1 occurrence 19/09/2021 legrandsoir.info  4 min #195311

11 septembre, 20 ans après. Impasses et horreurs de l'impérialisme

Patrick LE HYARIC

L'éditorial du Hors-série « Que reste-t-il du 11 septembre ? ».

Chacun garde le souvenir précis de ce 11 septembre 2001, où le monde découvrit effaré les images de l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center. La réalité rattrapait la fiction dans un nuage de cendres, un paysage de désolation. Le monde s'en trouva ébranlé et l'histoire, que d'aucuns prétendaient finie, se ranima brusquement.

1 occurrence 16/09/2021 strategic-culture.org  11 min 🇬🇧 #195236

Another Look at 9/11: Ask Not 'What Happened?' but 'Who Did It?'

Philip Giraldi

The evidence of Israeli involvement is substantial, based on the level of the Jewish state's espionage operations in the U.S., Phil Giraldi writes.

The twentieth anniversary of 9/11 last Saturday has raised many of the usual issues about what actually happened on that day. Were hijacked airliners actually crashed into the twin towers of the World Trade Center and the Pentagon or was the damage in New York City attributable to explosives or even some kind of nuclear device? These are fundamental questions and the so-called "Truthers" who raise them have been inspired by their reading of the 585 page 9/11 Report, which is most charitably described as incomplete, though many would reasonably call it a government cover-up.

1 occurrence 16/09/2021 strategic-culture.org  6 min 🇬🇧 #195193

By Letting Saudi Arabia Off the Hook Over 9/11, the Us. Encouraged Violent Jihadism

By Patrick COCKBURN

Two decades after 9/11, the role of  Saudi Arabia in the attack remains in dispute despite unrelenting efforts by the US and Saudi governments to neutralise it as a live political issue.

The Saudi Arabia embassy in Washington this week  issued a statement detailing its anti-terrorist activities and ongoing hostility to Al-Qaeda.

1 occurrence 15/09/2021 legrandsoir.info  13 min #195179

Remember the sky : le ciel bleu du 11 septembre...

Luk VERVAET, Nadine ROSA-ROSSO

Nos pays ont érigé la victimisation en nouvelle culture occidentale. Après la conquête du monde pour le christianiser, puis pour lui apporter la civilisation et enfin la démocratie et les droits humains, par le massacre des populations et le vol de leurs richesses, voici venue l'heure de nous présenter comme victimes. Victimes du terrorisme barbare.

1 occurrence 14/09/2021 lesakerfrancophone.fr  9 min #195132

Le 11 septembre, vingt ans plus tard

Par The Saker − Le 11 septembre 2021 − Source  The Saker blog

Vingt ans se sont écoulés depuis le 11 septembre, alors où en sommes-nous aujourd'hui ? Je vais donner mes réponses courtes sous forme de points et vous laisser ensuite réfléchir à vos propres conclusions. Voici les miennes :

De nombreux ingénieurs, architectes, chimistes, chercheurs et autres ont prouvé au-delà de tout doute raisonnable que le 11 septembre était une démolition contrôlée.

1 occurrence 12/09/2021 strategic-culture.org  20 min 🇬🇧 #195032

9/11: Why Americans Were Never Told Why They Were Attacked

When Western media discusses terrorism against the West, such as 9/11, the motive is almost always left out, even when the terrorists state they are avenging longstanding Western violence in the Muslim world, reports Joe Lauria.

By Joe LAURIA

After a Russian commercial airliner was downed over Egypt's Sinai last October [2015], Western media  reported that the Islamic State bombing was retaliation against Russian airstrikes in Syria.

1 occurrence 12/09/2021 francais.rt.com  2 min #195022

11 Septembre : à New York, des commémorations sur fond de divisions politiques

1 occurrence 12/09/2021 reseauinternational.net  3 min #195017

11 septembre - Un initié de l'État profond américain parle

Un tweet en 8 parties par Pepe Escobar.

Pepe a deux demandes comme suit :

Merci de retweeter autant que possible,

Merci d'alerter la communauté Saker - parce qu'au moins certaines parties de ce fil de discussion peuvent « disparaître », dans le style post-Allende, en un rien de temps. Ce sont les parties qui détruisent totalement le récit officiel.

9/11 : Un initié de l'État profond des États-Unis parle

1 occurrence 12/09/2021 arretsurinfo.ch  4 min #195009

La vérité sur le Onze Septembre ?

Je suis comme tout le monde, je n'ai aucune entrée dans les services secrets ni dans les arcanes des cercles qui décident de grande politique (ou qui croient le faire). Donc, je n'ai au final, vingt ans après aucune idée des vrais responsables des attentats de New York et Washington.

A mon avis, ça n'a aucune importance.

Ce qui est important, ce ne sont pas les attentats, c'est l'usage qui en a été fait.

1 occurrence 11/09/2021 francais.rt.com  2 min #195004

20 ans après le 11 Septembre : Washington face à l'échec des «guerres du messianisme démocratique»

Il y a 20 ans, les Etats-Unis étaient frappés par  les attentats les plus meurtriers de leur histoire - 2 977 personnes morts, dont 2 753 à New York - menés par le groupe terroriste djihadiste Al-Qaïda. Un drame qui a conduit, notamment, aux interventions de Washington et de certains de ses alliés en Afghanistan (2001) et en Irak (2003), au nom de la guerre contre le terrorisme mais aussi de la défense des valeurs démocratiques.

1 occurrence 11/09/2021 arretsurinfo.ch  15 min #195001

Le 11 septembre et l'Afghanistan

Par Israël Shamir

Paru le 9 septembre 2021 sur  UnzReview

Boucler la boucle, compléter la Gestalt, ouvrir un nouveau chapitre - toutes les simulations sont possibles, mais choisir le 11 septembre pour le jour de l'inauguration exige un sens de l'humour très développé. C'est ce qu'ont décidé les talibans. Leur nouveau gouvernement, le premier en 20 ans à gouverner depuis Kaboul, sera inauguré le 11 septembre.

911
CIA
1 occurrence 11/09/2021 mai68.org  5 min #195000

11 septembre 2001 - 911 - Destruction de la théorie de l'effondrement des tours par l'aluminium des avions

samedi 11 septembre 2021, par  do (Date de rédaction antérieure : 12 septembre 2017).

 911_WTC_effondrement-aluminium_Arte_23juillet2013_20h50.mp4

Extrait de Planète alu (vidéo 2'59)

Passé sur Arte le 23 juillet 2013 vers 20h50
:center)

Planète alu au complet est ici :  mai68.org

Une théorie souvent reprise à la télé, exposée dans la courte vidéo ci-dessus, prétend que c'est l'aluminium constitutif des avions qui aurait produit, après avoir fondu, les explosions qui ont effondré les tours du World Trade Center.

1 occurrence 11/09/2021 francais.rt.com #194998

Il y a 20 ans, les Etats-Unis étaient frappés en plein cœur par Al-Qaïda

1 occurrence 11/09/2021 strategic-culture.org  4 min 🇬🇧 #194995

20 Years of War and Terror

By William STROOCK

"Every nation, in every region, now has a decision to make," President George W Bush declared during his Congressional address ten days after the September 11th attacks. 'Either you are with us, or you are with the terrorists'. The ensuing war had a grand design. The war was about more than getting Osama bin Laden and al Qaida. America's goal was to remake the Middle East.

Two years after September 11th it seemed that the United States and allies like the UK, Canada and Australia had the momentum.

1 occurrence 11/09/2021 entelekheia.fr  10 min #194994

9/11 : les espions qui auraient pu faire échouer les attentats

En matière de renseignement, les défaillances des services américains, juste avant le 11 septembre 2001, ont été l'objet de critiques sévères dans les médias. Elles avaient même donné lieu à un rapport officiel du gouvernement américain, le 9/11 Commission Report.

En voici une plus.

Par Tom Secker
Paru sur  RT America sous le titre 9/11: The spies inside Al-Qaeda who could have prevented the attacks

1 occurrence 11/09/2021 reseauinternational.net  11 min #194993

9/9 et 9/11, 20 ans après

par Pepe Escobar.

Nous ne connaîtrons peut-être jamais tous les contours de l'énigme qui entoure le 11 septembre et les questions connexes.

Il est impossible de ne pas commencer par les dernières secousses d'une série de séismes géopolitiques stupéfiants.

Vingt ans exactement après le 11 septembre et le début de la Guerre mondiale contre le Terrorisme (GWOT), les Taliban organiseront une cérémonie à Kaboul pour célébrer leur victoire dans cette guerre éternelle malavisée.

1 occurrence 11/09/2021 lesakerfrancophone.fr  25 min #194987

Septembre 2001 aux États-Unis : quelle fut l'origine des évènements ?

Par Christian Darlot − Le 18 août 2021

L'attentat du 11 septembre 2001 aux États-Unis fut à l'origine de vingt années de guerres et de tensions internationales. La dynamique politique ainsi déclenchée s'est développée jusqu'à mettre la paix du monde en péril, tandis que la répression du terrorisme était prétexte à restreindre les libertés publiques. Les circonstances de cet attentat éclairent son origine.

1 occurrence 11/09/2021 dedefensa.org  13 min #194985

L'étrange cadeau d'anniversaire : « covid9/11 »

 Journal dde.crisis de Philippe Grasset

11 septembre 2021 - Il y a encore des bribes d'émotion chez certains lorsque, dans un de ces multi-talk shows des réseaux d'info, le meneur de jeu demande à ses invités (parmi ceux que j'ai vus, vous les connaissez bien, un Pierre Lellouche ou un Dominique de Montvallon) : vous rappelez-vous ce que vous faisiez le 11 septembre 2001, lorsque l'attaque eut lieu ? Il y eut de l'émotion dans l'air (« Nous sommes tous Américains »), pour quelques secondes précieuses comme des pépites qui sont des choses rares et coûteuses.

Se réfère à : 1 article