Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Par Ron Jacobs
Paru sur  Counterpunch sous le titre Nothing Good Came Out of It: 9-11 Twenty Years On

Je m'en souviens bien. Je m'étais réveillé tôt le matin du 11 septembre 2001. J'étais à Manhattan pour assister à une réunion et rendre visite à une amie. Elle est partie pour attraper son métro. J'ai terminé la cafetière que nous avions partagée, je me suis habillé et je suis sorti. Son appartement se trouvait dans le quartier de Chelsea ; à une rue au nord du Chelsea Hotel, en fait. Je me suis assuré que j'avais une clé pour rentrer, j'ai fermé la porte de son appartement derrière moi et j'ai pris les escaliers jusqu'à l'avant de l'immeuble. Après être sorti, j'ai tourné le dos à l'Hudson River et pris à gauche. J'ai remarqué une petite foule de gens au coin de la rue. Ils regardaient tous vers le sud. Même si elle était plus importante qu'une foule matinale normale de personnes attendant de traverser la rue, cela ne semblait pas inhabituel. Quand je suis arrivé au coin de la rue, j'ai rejoint le groupe. C'est alors que j'ai vu l'avion fumant planté sur le côté d'une des tours jumelles. Ma première pensée a été qu'un pilote avait fait une erreur désastreuse. Nous avons parlé entre nous. L'homme noir qui se tenait habituellement au coin de la rue avec son poste de radio diffusant des chansons et des informations, a fait tourner le bouton de la radio, à la recherche de nouvelles qui pourraient nous aider à comprendre ce que nous voyions. Puis un autre avion a frappé une tour. La situation était maintenant devenue réellement folle et un peu effrayante.

Le gars à la radio a trouvé une station qui diffusait des nouvelles. Il l'a laissée, pour que les gens dans la foule puissent l'écouter. Bien que la confusion ait régné dans la station de radio, la nouvelle qui filtrait était que les deux avions semblaient faire partie d'un incident terroriste. Des milliers de travailleurs étaient piégés dans les tours jumelles, des milliers de personnes fuyaient ou tentaient de fuir, et les premiers intervenants affluaient dans les rues autour des bâtiments. Mon amie travaillait près des tours, dans un magasin de fournitures d'art non loin de la Knitting Factory, une salle de concert où nous avions bu quelques bières la veille. Je suis retournée à son appartement et j'ai appelé son lieu de travail. Je devais m'assurer qu'elle allait bien avant de quitter la ville. Au début, il n'y a pas eu de réponse. Lorsque j'ai enfin réussi à en obtenir une, un enregistrement m'a dit que le magasin était fermé en raison des événements survenus dans le sud de Manhattan. J'ai ensuite appelé la compagnie aérienne sur laquelle je devais partir. Tous les vols étaient annulés. Mon objectif est devenu clair. Je devais retrouver mon amie. J'ai quitté l'appartement et me suis dirigé vers le sud, vers Greenwich Village. En chemin, je me suis arrêté dans un magasin Radio Shack et j'ai acheté un transistor de poche. Pendant que je payais la caissier, nous avons vu la chute de la deuxième tour. Fascinés comme on peut l'être par une tragédie, aucun des deux n'avons dit un mot. J'ai pris ma monnaie et je lui ai souhaité bonne chance. Il a répondu de la même façon.

J'ai allumé la radio et j'ai commencé à marcher vers Washington Square Park. Les gens étaient dehors sur les trottoirs. Les bars et les restaurants étaient ouverts. Dans beaucoup d'entre eux, une télévision installée à la fenêtre ou sur une table extérieure diffusait les nouvelles au fur et à mesure qu'elles se déroulaient. Au début, la plupart des commentaires étaient confus et incertains. Pendant que je me rapprochais du Village, cette confusion était lentement remplacée par des représentants du gouvernement qui expliquaient aux gens comment ils devaient réagir, par plusieurs généraux qui parlaient de la façon dont les États-Unis devaient réagir, et par le visage de Rudy Giuliani. Ce maire effrayant profitait clairement du massacre pour ses propres objectifs vénaux. Cela renvoyait le scandale autour de sa femme et de sa maîtresse en seconde page des nouvelles. Voir son visage sur tous les écrans de télévision de la 24e rue à Washington Square Park est un souvenir de ce jour qui ne disparaîtra pas.

Alors que je me déplaçais lentement vers le sud, la puanteur des tours en feu devenait l'odeur dominante. Elle me rappelait l'odeur d'une voiture en feu. Une combinaison de plastique fondu, de peinture, d'acier et de divers combustibles fossiles en feu, il n'y avait aucun doute quant à sa toxicité et aucun moyen d'échapper à sa présence lourde, même huileuse. Des milliers de personnes marchaient vers le nord alors que je continuais vers le sud. Certains avaient l'air hébété. Certains n'avaient plus de chaussures et d'autres portaient des chemises trempées de sueur à cause de la peur. Les visages baignés de larmes et les conversations tendues semblaient être à l'ordre du jour, à juste titre. En écoutant les commentaires sur la radio que je venais d'acheter, je me demandais ce qui allait se passer ensuite. Une fois que la fumée se serait dissipée, pour ainsi dire. D'après ce que j'entendais, une guerre semblait inévitable. Non pas parce qu'elle résoudrait quoi que ce soit, mais parce qu'elle réconforterait les Américains en colère, prêts à botter le cul de n'importe qui. Le baratin patriotique des généraux en chambre, des présidents stupides et des bellicistes de droite se transformait en un vitriol nationaliste qui aurait fait honte à John Birch, à Curtis LeMay et au général Patton. Les politiciens libéraux de gauche et leurs cohortes dans la presse se faisaient l'écho de ces sentiments avec la même ferveur. L'avenir semblait sombre en général et sanglant pour ceux qui allaient presque certainement être vite attaqués.

Je me suis arrêté dans une bodega à deux pâtés de maisons du Washington Square Park et j'ai acheté deux grandes canettes de bière pour boire pendant que je marchais. J'espérais trouver mon amie quelque part dans le Village. J'ai découvert que Manhattan était bloqué par la police et l'armée au sud du parc. Les gens pouvaient quitter cette zone mais ne pouvaient pas y entrer. J'ai trouvé un endroit sur l'herbe et j'ai ouvert une des bières. Au moment où je buvais une longue gorgée, j'ai entendu une femme m'appeler. C'était mon amie. Nous nous sommes embrassés et serrés très fort. Le bruit des sirènes et des flics qui donnaient des ordres par mégaphones couvrait nos voix, mais pas notre soulagement de nous être retrouvés. Nous nous sommes assis sur l'herbe et avons observé les centaines d'autres personnes qui avaient également décidé de se donner rendez-vous ou de simplement traîner là. Il n'y avait pas de télévision et le bruit de la radio a été rapidement noyé par une foule croissante de personnes jouant de la guitare, des congas et d'autres instruments. La plupart d'entre eux entretenaient probablement avec crainte une certitude croissante : les pouvoirs de Washington, de Wall Street et du Pentagone allaient tuer quelques gens quelque part. Alors que la puanteur des tours en feu planait sur le sud de Manhattan, des dizaines de personnes dans le Washington Square Park se sont mises à chanter et certaines dansaient même. Puis, un autre immeuble s'est effondré. La danse macabre a continué. Et continue à ce jour.

Ron Jacobs est l'auteur de Daydream Sunset : Sixties Counterculture in the Seventies, publié par CounterPunch Books. Son dernier ouvrage est un pamphlet intitulé Capitalism : Is the Problem. Il vit dans le Vermont.

Traduction Corinne Autey-Roussel
Illustration Thierry Ehrmann (détail) / Creative Commons

 entelekheia.fr

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
18/09/2023 lewrockwell.com  10 min 🇬🇧 #233971

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

9/11 and My Descent Into Collective Madnessherald the Apostates

By Jeff Einstein
Quality of Life Resistance Movement

September 16, 2023

Madness is never a satisfactory explanation. An individual's descent into madness can be traced and explained but the final destination is always just across the border, always just beyond the reach of justice. Madness is its own excuse. Precisely why a legal insanity defense is so vexing to the injured when it succeeds. And never satisfactory.

15/09/2023 lewrockwell.com  10 min 🇬🇧 #233820

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

The Bls Pointy-Heads and Monetary Mission Impossible

By David Stockman

David Stockman's Contra Corner

September 15, 2023

It was CPI day. So it might be expected that some anomaly in the monthly data would provide a timely reminder that Washington's main inflation index isn't all it's cracked up to be. In the context of our Monetary Mission Impossible series, it also provides further proof that the Fed's fanatical quest to reach its 2.00% inflation goal is utterly misguided.

15/09/2023 lewrockwell.com  9 min 🇬🇧 #233819

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

9/11 - The Onslaught of an Endless War on Humanity

By Peter Koenig
Global Research

September 15, 2023

Yesterday, the 22nd anniversary of the NYC 9/11 – a day of global mourning, the beginning, or activation, of a crime of biblical proportions, like never before in history remembered. Activation stands for onslaught of a colossal War on Humanity. What the small supremacist elite calls War on Terror is nothing less than an endless war on mankind.

14/09/2023 strategic-culture.su  6 min 🇬🇧 #233796

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Was 9/11 the Beginning of the End of the American Empire?

Everyone came together in the days after the attacks, but in hindsight 9/11 looks like the moment when everything started to fall apart.

By Sean DAVIS

Was 9/11 the beginning of the end for America? In the 22 years since the attacks, I've begun to worry that the answer to that question is "yes."

It spawned the worst and most destructive foreign policy in the country's history.

14/09/2023 mondialisation.ca  33 min #233736

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Combien de millions de personnes ont été tuées dans les guerres américaines qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001 ?

Par Nicolas J. S. Davies

Cet article a été publié initialement le 16 juillet 2018

*

Dans les deux premières parties du présent article, j'ai estimé qu'environ 2,4 millions de personnes ont été tuées à la suite de l'invasion de l'Irak par les États-Unis, tandis qu'environ 1,2 million de personnes ont été tuées en Afghanistan et au Pakistan à la suite de la guerre menée par les États-Unis en Afghanistan.

14/09/2023 mondialisation.ca  6 min #233735

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Vingt-deux ans après le 11 septembre 2001

Par Dr. Paul Craig Roberts

Cet article a été publié initialement le 11 septembre 2019.

*

J'aimerais que les lecteurs me disent si par hasard, ils ont appris par la presse écrite, télévisée ou par la Radio publique nationale, que des professionnels hautement qualifiés ont étudié pendant quatre ans l'écroulement du building WTC-7. Cette équipe internationale d'ingénieurs civils a conclu que l'explication officielle de l'effondrement du bâtiment 7 est mensongère de A à Z.

13/09/2023 legrandsoir.info  7 min #233716

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

La bonne nouvelle du jour : la fin du terrorisme

Gilles QUESTIAUX

Le fléau qui a ravagé le monde de la manière si ce n'est la plus grave, certainement la plus spectaculaire depuis près d'un demi-siècle est en train de cesser, pour laisser la place à d'autres sans doute, mais ce n'est pas une raison de nous priver de la bonne nouvelle.

Le terrorisme dont il est question ici est le terrorisme aveugle qui vise à tuer le plus possible de gens ordinaires, pris au hasard ou presque dans la foule pour faire la Une des médias globaux.

13/09/2023 lewrockwell.com  13 min 🇬🇧 #233698

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Death by a Thousand Cuts: The Many Ways Our Rights Have Been Usurped Since 9/11

By John & Nisha Whitehead
The Rutherford Institute

September 13, 2023

"We the people are the rightful masters of both Congress and the courts, not to overthrow the Constitution but to overthrow the men who pervert the Constitution." — Abraham Lincoln

Those who gave us the Constitution and the Bill of Rights believed that the government exists at the behest of its citizens. It is there to protect, defend and even enhance our freedoms, not violate them.

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Les tireurs de ficelles derrière le 11 septembre

par Kla.TV

Dernières révélations. Ce documentaire révèle sur le 11 septembre des faits jusqu'ici inconnus mais remarquables. Il fournit des indices montrant que des cercles de personnes étaient au courant en amont de l'événement. Outre des informations de fond indispensables sur la Commission du 11 septembre, des imbrications et des machinations incroyables du gouvernement américain de l'époque sont mises à la lumière.

12/09/2023 lewrockwell.com  12 min 🇬🇧 #233642

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Remembering the 9/11 Truth Movement

By Ron Unz

The Unz Review

September 12, 2023

The Decline of the 9/11 Truth Movement

We are now at the 22nd anniversary of the 9/11 Attacks that ushered in our current century and unleashed a series of wars, killing or displacing many millions. The highest-profile terrorist attacks in human history had tremendous importance both for the world and our own country, but a couple of decades later their memory has now dimmed, especially after the worldwide Covid epidemic and Russia's Ukraine war, two much more recent events of even greater global magnitude.

12/09/2023 lewrockwell.com  20 min 🇬🇧 #233641

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

9/11 & The Strangest Fires Ever Told

By L. Reichard White

September 12, 2023

911 WTC 7 Collapse with Dan Rather commentary

"For the third time today, it's reminiscent of those pictures we've all seen too much on television before when a building was deliberately destroyed by well-placed dynamite to knock it down …" –well-known CBS news anchor Dan Rather

The extraordinary claim that fire was the ultimate cause of the complete progressive collapse of three skyscrapers on September 11, 2001 is the flimsy foundation upon which the Police State is being constructed.

12/09/2023 lewrockwell.com  7 min 🇬🇧 #233640

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

9/11- Imploding the Truth

By Donald Jeffries
"I Protest"

September 12, 2023

I went to New York City. If you know anything about me, you know I don't travel much. So this was a big deal for me. My friends Billy Ray Valentine and Tony Arterburn invited me to speak at a 9/11 conference, Free World NYC. They will be starting Free World FM soon, and I'll have a show on there.

Charlie Robinson gave a great talk, and Richard Gage, who should be considered the dean of 9/11 research, presented a captivating and deeply informative slide show, which really should draw the interests of our congressional "representatives," if we had any.

11/09/2023 mintpressnews.com  4 min 🇬🇧 #233621

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

The Other 9/11 with Roberto Navarrete and John Mcevoy

Lowkey  

The MintPress podcast, "The Watchdog," hosted by British-Iraqi hip hop artist Lowkey, closely examines organizations about which it is in the public interest to know - including intelligence, lobby and special interest groups influencing policies that infringe on free speech and target dissent. "The Watchdog" goes against the grain by casting a light on stories largely ignored by the mainstream, corporate media.

11/09/2023 mintpressnews.com  11 min 🇬🇧 #233620

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

More Americans Questioning Official 9/11 Story As Evidence Contradicts Official Narrative

Whitney Webb  

This article was originally published by MintPress News on Sep 11, 2019, and is being republished today, on the 22nd anniversary of the 9/11 tragedy, in honor of the victims of the event and the brutal wars that followed it.

Today the event that defined the United States' foreign policy in the 21st century, and heralded the destruction of whole countries, turns 18.

11/09/2023 lewrockwell.com  2 min 🇬🇧 #233591

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

9/11 After 22 years

By Paul Craig Roberts

PaulCraigRoberts.org

September 11, 2023

Today is the 22nd Anniversary of the attack on the World Trade Center and Pentagon known as 9/11. A generation of 22-year olds has grown up after 9/11, and the event probably means nothing to them. They learn that it was an attack on America like the Japanese attack on Pearl Harbor, and 9/11 disappears into history. It is unlikely that anyone under 40 is much concerned with 9/11.

11/09/2023 mondialisation.ca  17 min #233585

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Qui était Oussama ben Laden? La vérité derrière le 11 septembre 2001

Par Prof Michel Chossudovsky

Cet article a été publié pour la première fois en anglais sur Global Research le 12 septembre 2001.

*

Note de l'auteur. Cet article fut rédigé le jour même des attaques. Il fut publié en anglais par le Centre de recherche sur la Mondialisation (Global Research / Mondialisation) le 12 septembre 2001.

Quelques heures après les attaques terroristes du 11 septembre au World Trade Center et au Pentagone, l'administration Bush concluait, sans preuve à l'appui, qu'Oussama ben Laden et son organisation, Al-Qaeda, étaient les suspects les plus probables.

20/09/2021 strategic-culture.org  7 min 🇬🇧 #195395

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

The Last Question About 9/11

By Peter VAN BUREN

History rarely falls between neat bookends. The Sixties didn't end until 1975 with the fall of Saigon, for example. The New Millenium really started on September 11, 2001 and now, two decades later, is wrapping up with the 20th anniversary of the attacks on the New York awkwardly bumping into the endgame in Afghanistan.

I was working for the U.S. State Department on 9/11/01 at our embassy in Tokyo.

19/09/2021 legrandsoir.info  4 min #195311

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

11 septembre, 20 ans après. Impasses et horreurs de l'impérialisme

Patrick LE HYARIC

L'éditorial du Hors-série « Que reste-t-il du 11 septembre ? ».

Chacun garde le souvenir précis de ce 11 septembre 2001, où le monde découvrit effaré les images de l'effondrement des tours jumelles du World Trade Center. La réalité rattrapait la fiction dans un nuage de cendres, un paysage de désolation. Le monde s'en trouva ébranlé et l'histoire, que d'aucuns prétendaient finie, se ranima brusquement.

16/09/2021 strategic-culture.org  11 min 🇬🇧 #195236

Rien de bon n'en est sorti : le 9/11 vingt ans après

Another Look at 9/11: Ask Not 'What Happened?' but 'Who Did It?'

Philip Giraldi

The evidence of Israeli involvement is substantial, based on the level of the Jewish state's espionage operations in the U.S., Phil Giraldi writes.

The twentieth anniversary of 9/11 last Saturday has raised many of the usual issues about what actually happened on that day. Were hijacked airliners actually crashed into the twin towers of the World Trade Center and the Pentagon or was the damage in New York City attributable to explosives or even some kind of nuclear device? These are fundamental questions and the so-called "Truthers" who raise them have been inspired by their reading of the 585 page 9/11 Report, which is most charitably described as incomplete, though many would reasonably call it a government cover-up.