Royaume-Uni/iran : « Grace 1 » et « British Heritage »

11-07-2019 3 articles voltairenet.org 2 min #159009

Le Grace 1, un pétrolier iranien battant pavillon panaméen, a été arraisonné au large de Gibraltar par la Royal Navy, le 4 juillet 2019. Cette opération viole le droit international assurant la liberté de circulation dans les détroits.

Le Royaume-Uni justifie son action par ses soupçons selon lesquels l'Iran achemine du pétrole en Syrie malgré l'interdiction de l'Union européenne (dont il fait encore partie).
Le conseiller national de sécurité US, John Bolton, a qualifié cette opération d'« excellente nouvelle ».
L'Iran a dénoncé un « acte de piraterie ».
L'Espagne (qui ne reconnait pas la légitimité britannique sur sa colonie de Gibraltar) a dénoncé une opération commanditée par les Etats-Unis (ce que Londres a démenti) et « examine les conséquences qu'elle pourrait avoir sur sa souveraineté ».

L'ancien commandant des Gardiens de la Révolution, Mohsen Rezaei, a appelé son pays a prendre une mesure de rétorsion équivalente contre un navire britannique.

Le président Hassan Rohani semble lui avoir emboité le pas, lors d'une intervention télévisée, le 10 juillet.

Quelques heures plus tard, quatre embarcations des Gardiens de la Révolution ont stoppé un navire britannique de la BP, le British Heritage, dans le détroit d'Ormuz. Ils ne l'ont pas arraisonné et n'ont pas violé le droit international, mais uniquement menacé de le faire. Ils ont laissé le pétrolier suivre son chemin après que la frégate britannique d'escorte, le HMS Montrose, se soit déclarée prête au combat.

 voltairenet.org

 Proposer une solution
newsnet 19/07/11 15:55

bien ouej


Articles associés plus récents en premier
13-07-2019 wsws.org 9 min #159088

Après le prétendu incident impliquant un pétrolier britannique dans le golfe Persique, les puissances de l'Ue menacent l'Iran

Par Alex Lantier
13 juillet 2019

Des sources militaires américaines et britanniques affirment que des bateaux iraniens ont intercepté un pétrolier britannique dans le détroit d'Ormuz mercredi, avant qu'un navire de guerre britannique, le HMS Montrose, les chasse.

Aucun des rapports sur cet incident ne peut être pris au pied de la lettre. L'Iran a catégoriquement nié qu'elle ait eu lieu, et les responsables américains qui font des allégations n'ont pas posté de vidéos qu'ils prétendent avoir sur le sujet.

12-07-2019 reseauinternational.net 6 min #159052

Saisie d'un pétrolier britannique, fausse nouvelle entièrement fabriquée

Le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique iranien (CGRI) a rejeté l'affirmation des autorités américaines selon laquelle ses forces navales auraient tenté d'arrêter un pétrolier britannique dans le Golfe Persique.

Tôt ce jeudi, deux responsables américains, qui s'adressaient à Reuters sous couvert de l'anonymat, ont affirmé que cinq bateaux soupçonnés d'appartenir au CGRI s'étaient approchés du pétrolier British Heritage à l'entrée nord du détroit d'Ormuz et lui avaient ordonné de s'arrêter.

 Se réfère à : 1 article

 Référencé par : 2 articles