Comment la Guerre Hybride contre la Bolivie a réussi à opérer un changement de régime

13-11-2019 71 articles reseauinternational.net 17 min #164318

par Andrew Korybko.

La Guerre Hybride contre la Bolivie est loin d'être terminée, mais elle a en fait atteint son objectif le plus immédiat, qui était d'opérer un changement de régime contre le Président légitime Morales, réélu démocratiquement. Il est donc important d'examiner comment cela s'est produit dans l'espoir que d'autres pays puissent mieux se préparer à répondre à des campagnes de guerre asymétrique comme celle-ci s'ils sont ciblés dans l'avenir.

Morales se rendra au Mexique

La nouvelle selon laquelle (« l'ancien ») Président Morales  s'envolera pour le Mexique après y avoir obtenu l'asile politique a été accueillie avec soulagement par ses nombreux partisans dans le monde entier qui craignaient que les autorités pro-US nouvellement imposées dans son pays ne prévoient de l'exécuter comme elles l'ont fait pour Che Guevara il y a un peu plus d'un demi siècle. Le dirigeant bolivien s'est  engagé sur Twitter à retourner un jour auprès de son peuple, mais il semble peu probable que cela se produise de sitôt. Les militaires et leurs alliés de « l'opposition » sont en train de renforcer leur contrôle sur le pays, c'est donc le bon moment pour examiner comment  la Guerre Hybride contre la Bolivie a réussi à réaliser son objectif le plus immédiat de  changement de régime contre le président démocratiquement réélu et légitime du pays, ainsi que les moyens sur lesquels il compte pour rester au pouvoir, ce qui, espérons-le, aidera les autres pays à se préparer pour réagir aux campagnes asymétriques comme celles-ci si ils sont pris comme objectif dans l'avenir.

Préconditionnement de la population

Le Président Morales a toujours été une épine dans le pied des États-Unis, mais le sort a été jeté pour un changement de régime contre lui lorsqu'il a annoncé la tenue d'un référendum pour modifier la Constitution afin de lui donner les moyens de se présenter pour un quatrième mandat. Le référendum de février 2016 n'est pas passé de justesse, mais on croit que c'est à cause de  révélations scandaleuses qui ont été rendues publiques plus tôt ce même mois, selon lesquelles il aurait accordé des faveurs à une ancienne maîtresse qui a donné naissance à son fils en secret. Elle a par la suite été arrêtée et  reconnue coupable de corruption dans une affaire qui a exonéré le Président Morales de tout acte répréhensible, mais le scandale avait déjà nui à la gestion de la perception, car il a réussi à retourner l'électorat contre lui et à lui refuser le droit de se présenter pour un quatrième mandat. En raison du moment de cette controverse et de l'effet qu'elle aurait eu sur le résultat du référendum, on peut conclure qu'il s'agissait probablement d'un cas « d'action directe » des services de renseignements US pour empêcher « passivement » sa réélection.

La Cour Suprême Électorale a finalement annulé le résultat du référendum en décembre 2018 et a donc permis au Président Morales de se présenter aux dernières élections du mois dernier, qui ont servi par inadvertance de « déclencheur » pour « justifier » la prochaine  Révolution de Couleur des États-Unis contre lui immédiatement après le vote. La population était déjà plus polarisée qu'à tout autre moment de sa présidence, et le fait que les résultats aient été retardés d'environ 24 heures avant de confirmer qu'il avait évité un second tour d'élections par une marge d'un peu plus de 10% de voix de plus que son plus proche adversaire n'a pas aidé. Alors que de larges segments de la population croyaient déjà que leur vote avait été « volé » après le renversement du référendum par les tribunaux, cet événement fortuit et totalement imprévisible a été le catalyseur nécessaire pour qu'ils descendent dans la rue en signe de protestation et fassent passer le complot de changement de régime contre le Président Morales à sa prochaine phase de Révolution de Couleur, qui commence, soutenue par les États-Unis.

Ravages de la Guerre Hybride

On sait maintenant que les dirigeants de « l'opposition » conspiraient avec les États-Unis pour renverser le gouvernement après que  Sputnik ait rapporté des fuites de conversations audio qui le confirmait. Selon la dynamique de la Guerre Hybride, la majorité des participants aux « protestations » de plus en plus violentes n'étaient probablement pas « dans le coup » mais savaient dans leur propre esprit ce que leurs actions étaient destinées à accomplir, se lançant dans le flux en tant que soi-disant « compagnons de route » afin de fournir la masse critique dont leurs dirigeants avaient besoin pour que leur mouvement mérite une attention mondiale des médias. Alors que la pression internationale s'accumulait sur lui, le Président Morales s'est quelque peu naïvement soumis à des appels à un audit prétendument « impartial » du scrutin en demandant l'aide de l'OEA soutenue par les États-Unis, pariant probablement que cela lui donnerait du temps pour préparer sa prochaine étape et aussi pour montrer au monde qu'il n'a rien à cacher. Ce qu'il n'avait pas réalisé, cependant, c'est que les services de renseignements US avaient déjà coopté avec succès ses forces policières et militaires et attendaient simplement le moment le plus décisif pour mener à bien leur coup d'État pré-planifié.

Les deux semaines qui ont suivi ont été marquées par des « protestations » de plus en plus violentes qui se sont transformées en émeutes généralisées dans différentes parties du pays, au cours desquelles le Président Morales aurait dû réaliser que les services de sécurité n'étaient plus de son côté puisqu'ils ne s'acquittaient plus de leur devoir constitutionnel de rétablir l'ordre et la loi. La fin de semaine précédant la publication de la « recommandation » préliminaire de l'OEA a été marquée par la pire violence de mémoire récente destinée à envoyer au Président Morales le signal qu'il devrait démissionner, sinon... Une mairesse alliée a été  lynchée dans la rue, des émeutiers se sont  emparés des bâtiments des médias d'État dans la capitale, les maisons de la sœur du Président Morales et de deux de ses gouverneurs ont  été incendiées et des informations ont commencé à affluer selon lesquelles les membres de sa famille  étaient menacés pour leur parent fonctionnaire démissionne. Même alors, cependant, le Président Morales a tenu bon et a  suivi la « recommandation » de l'OEA de refaire les dernières élections, mais les militaires  ont annoncé qu'ils commençaient des opérations contre ce qui étaient manifestement ses partisans juste avant de lui « conseiller » de démissionner peu après, ce qu'il a fait.

Patricia Arce, mairesse de Vinto en Bolivie, a été battue, traînée pieds nus dans les rues, couverte de peinture rouge et s'est fait couper les cheveux par une foule de manifestants masqués mercredi

« La Nuit de Cristal de Bolivie »

La nuit où l'opération de changement de régime s'est achevée ne peut être décrite que comme la « Nuit de Cristal de Bolivie », car les collaborateurs du coup d'État se sont précipités dans toute la capitale (ironiquement appelée La Paz, ou « paix ») pour attaquer les partisans du Président Morales, pour la plupart autochtones, et brûler leurs entreprises dans une orgie de violence destinée à les inciter à quitter les régions urbaines où ils avaient migré ces dernières années. Ils ont aussi  attaqué l'ambassade du Venezuela. Le pogrom n'a pas réussi parce que les communautés indigènes  ont riposté, bien que leur résistance justifiée ait été, comme on pouvait s'y attendre, présentée à tort par les médias grand public comme s'ils étaient responsables de la violence au lieu d'être les victimes qu'elles étaient vraiment, ce sur quoi le Président Morales  a attiré l'attention dans un de ses tweets pendant sa fuite. Sans surprise, alors que les militaires avaient auparavant promis de ne pas se «  confronter au peuple » alors que leur chef subissait d'énormes pressions de Révolution de Couleur de la part de véritables émeutiers, ils ont depuis  inversé leur position et ont non seulement évacué les membres de « l'opposition » du Parlement et  arrêté certains de ses représentants mais ils sont maintenant prêts à répondre avec vigueur aux manifestants du camp Morales.

Le décor est maintenant dangereusement planté pour une violence à grande échelle entre l'État et la société civile, alors que la dictature militaire se prépare à tirer sur les partisans du Président Morales dans la rue afin d'envoyer un message à leurs compatriotes ethniques à travers le pays : ils perdront la vie s'ils ne se soumettent pas au système néolibéral et mondialiste que leurs oligarques prévoient réimplanter en Bolivie. Les militaires n'ont probablement pas de dossiers détaillés sur les millions de ses partisans civils comme ils avaient sur ses douzaines de représentants au gouvernement, de sorte qu'ils ne sont pas en mesure, pour le moment, d'envoyer les escadrons de la mort des mafieux de « l'opposition » de droite à leurs familles afin de les faire chanter pour les convaincre de cesser leurs activités anti-coup d'État. Cela signifie seulement que ces mêmes escadrons de la mort seront probablement envoyés dans leurs quartiers dans les nuits à venir pour cibler sans discrimination les habitants locaux comme une forme de punition collective si les manifestations ne cessent pas bientôt. C'est soit ça, soit les tuer dans la rue, mais comme le coup d'État a reçu  l'approbation officielle de Trump, ses conspirateurs pourraient probablement assassiner de sang froid des manifestants non armés sans conséquences internationales graves s'ils en ressentaient le « besoin » puisqu'ils peuvent toujours compter sur le soutien économique des États-Unis.

Leçons à tirer

En réfléchissant aux leçons à tirer de la Guerre Hybride sur le changement de régime réussi en Bolivie contre le Président Morales, il faut dire qu'il a lui-même facilité le déroulement de ce complot lorsqu'il a plus que jamais polarisé le pays en se présentant pour un quatrième mandat après que le Tribunal Suprême Électoral ait annulé les résultats du référendum de février 2016 au lieu de consacrer les 3 dernières années et demi à la préparation d'un successeur. Cela a involontairement contribué à la campagne de guerre de l'information US qui a conditionné certains éléments ciblés de la population à croire qu'il avait des « tendances dictatoriales » et pouvait « s'accrocher au pouvoir » par « corruption ». Quant à la phase cinétique de la Guerre Hybride elle-même, le Président Morales n'avait aucune chance de survivre à la crise dès le début, puisque les services de renseignements US avaient déjà coopté ses services de sécurité, qui avaient probablement transmis des informations sur les familles de ses responsables aux foules de droite et facilité ainsi leur prise d'otages. Néanmoins, comme l'a  souligné l'écrivain et militant indépendant vénézuélien et canadien Nino Pagliccia, « une union civico-militaire forte soutenue par des milliers de milices volontaires » qui aurait rendu la situation plus difficile à surmonter même au Venezuela.

 Andrew Korybko

source :  Here's How The Hybrid War On Bolivia Succeeded In Carrying Out Regime Change

traduit par  Réseau International

 reseauinternational.net

 Commenter
newsnet 19/11/13 10:13
la dictature militaire se prépare à tirer sur les partisans du Président Morales dans la rue afin d'envoyer un message à leurs compatriotes ethniques à travers le pays : ils perdront la vie s'ils ne se soumettent pas au système néolibéral et mondialiste que leurs oligarques prévoient réimplanter en Bolivie

Articles associés plus récents en premier
07-12-2019 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #165634

Que se passe-t-il en Bolivie? Est-ce que la situation est en train d'évoluer?

...
Les députés boliviens ont adopté une loi visant à protéger l...
La loi va maintenant passer au Sénat, qui compte également u...
La Chambre des députés de Bolivie a approuvé vendredi une lo...
La législation, qui a été envoyée au Sénat pour étude et app...
La loi a été envoyée au Sénat pour approbation finale, mais ...
Le président de la chambre basse, Sergio Choque, du Mouvemen

07-12-2019 theguardian.com 6 min #165619

The Oas has to answer for its role in the Bolivian coup

We the undersigned call for Bolivia's democratic institution...
The Trump administration has openly and strongly supported t...
Many people who supported the coup have claimed that Morales...
In fact, it is easy to show with election data, which is pub...
It is not uncommon for election results to be skewed by loca...
And the change in Morales' lead was not "drastic" at all; it...
This graph shows that the lead held by President Evo Morales

06-12-2019 histoireetsociete.wordpress.com 16 min #165602

Très Important, selon the Guardian, 98 experts réfutent l'Oea : il n'y a pas eu de fraude en Bolivie

Cette publication d'universitaires, d'économistes et spécial...
http://hilodirecto.com.mx/98-expertos-refutan-a-la-oea-no-hu...
Un groupe de 98 universitaires, économistes et spécialistes ...
...
L'OEA doit répondre de son rôle dans le coup d'Etat bolivien...
Voici la déclaration publiée dans le journal britannique Te ...
Nous, soussignés, demandons que les institutions et processu

04-12-2019 strategic-culture.org 11 min #165493

Bolivia's Lithium Is Fair Game in a World Ruled by Spheres of Influence

Joaquin Flores...
For better or worse, the US-backed coup in Bolivia is 'in-bo...
The US Wakes up to the New Reality...
Salar de Uyuni in Bolivia, with 7% of the world's total know...
One of the biggest conceptual hurdles in the post WWII disco...
Understanding the US drives in Bolivia are neither complex, ...
But if there is to be any silver lining around the dark clou

03-12-2019 histoireetsociete.wordpress.com 5 min #165408

Les leçons de la Bolivie par Jacques Lanctôt

AFP...
JACQUES LANCTÔT...
Vendredi, 29 novembre 2019 10:34MISE À JOUR Vendredi, 29 nov...
On a beaucoup parlé de la Bolivie dernièrement, à la suite d...
Comment se fait-il qu'un président qui, en treize ans seulem...
...
Evo Morales a dû quitter le pays précipitamment et se réfugi

01-12-2019 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #165312

Prix Nobel de la paix sur le coup d'État en Bolivie: « Derrière tout cela se cache la politique américaine »

Publié:30 novembre 2019 17h46 GMT...
Adolfo Pérez Esquivel, dont le fils appartient au groupe de ...
 Nobel de la paz: la mano de EE.UU. está detrás de la crisis en Bolivia...
« Marche avec précaution parce que nous te suivons.&nbs...
Leonardo Pérez Esquivel, fils du prix Nobel de la paix Adolf...
« Une grande responsabilité de la CIDH »...
« Logiquement, nous sommes confrontés à un coup d'État

29-11-2019 mondialisation.ca 3 min #165238

Bolivie, Venezuela - Les médias occidentaux ciblent les libérateurs

...
Une analyse du traitement par des médias occidentaux du coup...
Thierry Deronne, qui anime à Caracas au Venezuela les site V...
Il parle de l'analyse faite par Joshua Cho pour FAIR qui dém...
Thierry Deronne explique aussi la force de la révolution bol...
https://w.soundcloud.com/player/?visual=true&url=https%3A%2F...
La source originale de cet article est Le Pied A Papineau CK

29-11-2019 mondialisation.ca 3 min #165236

Coup d'État en Bolivie - Jules Falardeau, cinéaste, nous en parle

...
Le Canada reconnaît les usurpateurs du pouvoir en Bolivie qu...
Jules explique comment ce coup d'État a été préparé de longu...
Ayant tourné le film il y a à peine 2 ans, il a vu comment l...
Indépendantiste, Jules souligne l'importance pour les indépe...
https://w.soundcloud.com/player/?visual=true&url=https%3A%2F...
La source originale de cet article est Le pied à Papineau CK

29-11-2019 histoireetsociete.wordpress.com 11 min #165223

Est-ce que la situation en Bolivie exige une relecture de la dictature du prolétariat selon Lénine ?

...
Faire remonter le black friday au jour où les esclaves aux E...
Qui cela concerne-t-il quelques esclaves arrachés à des cont...
La nouvelle qui vient du Chili, la collaboration de la polic...
« Si les capitalistes se partagent le monde, ce n'est p...
Voilà qui nous évite d'attribuer au seul Trump « les ex...
Ce temps est encore est toujours celui de l'impérialisme, le

29-11-2019 reseauinternational.net 6 min #165216

Evo Le « terroriste » et l'armement des groupes alarmistes

...
par Andrew Korybko....
Le « Ministre de l'Intérieur » bolivien imposé par le coup d...
Arturo Murillo, le « Ministre de l'Intérieur » bolivien impo...
Pourtant, le qualifier de « terroriste » vise aussi à attire...
Il y a des craintes crédibles que « la Bolivie soit confront...
Il est bien connu par le passé des États-Unis que les gens p

interview de Evo Morales par Rafael Correa (traduit en français)

28-11-2019 strategic-culture.org 7 min #165195

Bolivian Coup and Indian Wars on Thanksgiving

Finian Cunningham...
Apt it is, in a heinous way, that as the United States celeb...
When former President Evo Morales was threatened out of offi...
The coup was carried off by Washington's smearing of Morales...
The Bolivian oligarchs and their supporters espouse a rightw...
The takeover in Bolivia is as much about taking control of t...
Morales has been warned that if he returns from exile in Mex

27-11-2019 histoireetsociete.wordpress.com 8 min #165117

Alors qu'il n'existait pas de rapport complet l'Oea a prétendu statuer sur la fraude électorale en Bolivie

La Jornada, le plus grand journal mexicain de centre gauche ...
...
Les femmes boliviennes manifestent en Argentine avec le Wiph...
Mexico. À la demande du Centre stratégique latino-américain ...
Gerardo de Icaza, directeur du Département de la coopération...
«Je fait suite à votre déclaration du 20 novembre, dans laqu...
La réponse précédente avait été donnée après que Celag eut i

26-11-2019 legrandsoir.info 8 min #165074

La Bolivie dans le coeur

...
Luis BRITTO GARCIA...
Illustration...
1...
Contre tout processus progressiste il y a une sentence de mo...
2...
L'Empire ne comprend pas, et jamais il n'y arrivera, que la

2 articles 26-11-2019 histoireetsociete.wordpress.com 15 min #165061

Bolivie : Evo Morales explique pourquoi il renonce à se présenter aux nouvelles élections

...
25 Novembre 2019, 19:13pm | Publié par Bolivar Infos...
Du Mexique, le président renversé n'a pas exclu de se réfugi...
Evo Morales a évoqué dans une conversation avec Página/12 de...
Pendant que se déroulait ce reportage, dans la soirée de sam...
-Je remercie le peuple argentin et ceux qui ont garanti leur...
-Si les enfants d'Evo Morales sont déjà arrivés en Argentine

26-11-2019 voltairenet.org 15 min #165055

La Bolivie, laboratoire d'une nouvelle stratégie de déstabilisation

par Thierry Meyssan...
La presse internationale relate avec circonspection les évén...
La nouvelle présidente de l'État plurinational de Bolivie br...
Le 14 octobre 2019, le président Evo Morales déclarait lors ...
Cependant, ce n'est pas exactement un coup d'État, mais un s...
Les émeutes qui, depuis le 21 octobre, ont poussé le préside...
Partout, ce sont des violences inter-ethniques. La presse lo

26-11-2019 legrandsoir.info 33 min #165039

Les conspirateurs derrière le coup d'état en Bolivie, formés à l'École militaire des Amériques, ont servi d'attachés dans des programmes du Fbi (The Gray Zone)

...
Jeb SPRAGUE...
Les commandants de l'armée et de la police boliviennes ont c...
Les États-Unis ont joué un rôle clé dans le coup d'état mili...
Peu avant la démission de Morales, Williams Kaliman, le comm...
Kaliman semble avoir feint sa loyauté envers Morales pendant...
Kaliman se trouvait au sommet d'une structure de commandemen

25-11-2019 strategic-culture.org 15 min #165021

Bolivia's Coup Gov't Targets Alternative Media as Crackdown Turns Increasingly Violent

Facing increased resistance to its rule, the new "coup" gov'...
Alan MacLEOD...
Facing increased resistance to its rule, the new "transition...
New Communications Minister Roxana Lizárraga announced that ...
TeleSUR was originally conceived as a counterweight to Weste...
This is the latest episode in a general assault on the media...
In its efforts to neutralize dissent, the Añez administratio

25-11-2019 histoireetsociete.wordpress.com 7 min #165005

La situation en Bolivie et dans le reste du continent par danielle Bleitrach

...
C'est probablement avec l'intervention de l'OEA que le choix...
Le texte annule le scrutin du 20 octobre et interdit à toute...
Le document avait été approuvé samedi par les deux chambres ...
On peut dire que les putschistes ont dans ce texte remporté ...
Le fait est que les parlementaires du MAS ont cédé mais que ...
Pénuries à La Paz

 Se réfère à : 1 article