Appel au calme au Capitole et élection «volée» : une vidéo de Trump supprimée des réseaux sociaux

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

Donald Trump ne pourra plus utiliser son compte Facebook pour une durée indéterminée, a annoncé Mark Zuckerberg. La décision qui vaut également pour Instagram, filiale de Facebook, a été prise au lendemain des événements du Capitole.

Au lendemain des  violences survenues au Capitole, le PDG de Facebook,  Mark Zuckerberg a annoncé ce 7 janvier que les comptes  Facebook et Instagram du président américain Donald Trump sont bloqués pour une durée indéterminée et pendant «au moins les deux prochaines semaines» jusqu'à la passation de pouvoir avec Joe Biden. Les comptes du 45e président des Etats-Unis restent visibles pour les internautes mais il ne pourra plus rien publier jusqu'à nouvel ordre.

«Nous pensons que permettre au président de continuer à utiliser nos services pendant cette période pose des risques trop grands», a affirmé Mark Zuckerberg sur son compte Facebook, après une suspension temporaire annoncée le 6 janviers au soir. «Par conséquent, nous prolongeons le blocage de ses comptes Facebook et Instagram pour une durée indéterminée et pendant au moins les deux prochaines semaines jusqu'à ce que la transition pacifique du pouvoir soit terminée», a-t-il précisé.

Le contexte actuel est maintenant fondamentalement différent, impliquant l'utilisation de notre plateforme pour inciter à une insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu

Commentant l'information, le lanceur d'alerte Edward Snowden a écrit sur son compte Twitter : «Facebook fait taire officiellement le président des Etats-Unis. Pour le meilleur ou pour le pire, cela restera dans les mémoires comme un tournant dans la bataille pour le contrôle de la parole numérique.»

Facebook officially silences the President of the United States. For better or worse, this will be remembered as a turning point in the battle for control over digital speech.

Dans sa déclaration sur Facebook, Mark Zuckerberg a détaillé sa vision de la situation : «Au cours des dernières années, nous avons permis au président Trump d'utiliser notre plateforme conformément à nos propres règles, supprimant parfois du contenu ou étiquetant ses publications lorsqu'elles enfreignent nos politiques.», avant d'ajouter : «Nous l'avons fait parce que nous croyons que le public a le droit d'accéder le plus largement possible au discours politique, même controversé. Mais le contexte actuel est maintenant fondamentalement différent, impliquant l'utilisation de notre plateforme pour inciter à une insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu.»

Le bras de fer qui oppose Donald Trump aux géants des réseaux sociaux  a gagné en intensité, le 6 janvier, lors de l'intrusion à l'intérieur du Capitole de Washington par plusieurs centaines de partisans du président sortant. Twitter, Facebook et YouTube ont ainsi supprimé le contenu que Donald Trump avait publié dans la journée. Facebook et Twitter ont également bloqué temporairement son compte, ce dernier le menaçant même d'une suspension permanente. Peu avant ces blocages, même une vidéo dans laquelle Trump appelait ses partisans à rentrer chez eux et à respecter les forces de l'ordre, avait néanmoins fait l'objet de restrictions en termes d'interactions, avant d'être tout simplement retirée par Twitter, Facebook et YouTube.

 Lire aussi Appel au calme au Capitole et élection «volée» : une vidéo de Trump supprimée des réseaux sociaux

 francais.rt.com

 Commenter

Articles enfants plus récents en premier
26/01/2021 legrandsoir.info  8 min #184749

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

Le pendule de la censure d'Internet bascule à nouveau à gauche

Caitlin JOHNSTONE

Il y a eu une purge des comptes de gauche dans les médias sociaux, les organisations socialistes étant ciblées par Facebook et de nombreux comptes associés à Antifa ayant été suspendus de Twitter.

"Nous venons de confirmer que Facebook a désactivé la page de l'International Youth and Students for Social Equality de l'Université du Michigan, ainsi que les comptes de tous les administrateurs", a tweeté aujourd'hui le rédacteur en chef du site World Socialist Website.

19/01/2021 voltairenet.org  4 min #184457

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

Mark Zuckerberg censure des gouvernements

Facebook, la société de Mark Zuckerberg, est déjà coutumière de la censure des gouvernements. Après avoir fermé des comptes liés à l'armée française en Centrafique et au Mali, en décembre 2020, et ceux du président en exercice des États-Unis en janvier 2021, elle vient de fermer ceux de l'équipe du président ougandais.

Cette décision intervient à quelques jours de l'élection présidentielle ougandaise à laquelle le président Yoweri Museveni se représente.

18/01/2021 strategic-culture.org  10 min 🇬🇧 #184399

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

You Can't 'Just Build Your Own Twitter'

By Robert MARIANI

The balance of two opposing forces-military-industrial surveillance capitalism and progressive cultural hegemony-once formed an equilibrium that gave the average Joe some options in life. That equilibrium was on its way out for a while, but it collapsed with the Capitol riots. The progressive camp has swallowed up its rival-or maybe the other way around. Anyway, who cares. Does the supposed direction of this absorption tell us much besides the team affiliation of the one supposing it?

17/01/2021 strategic-culture.org  7 min 🇬🇧 #184357

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

Birth of the Digital Oligarchy: The Trump Ban and the Social Media Ruse

The events at Capitol Hill provided the perfect excuse for Twitter and other social media companies to advance the agenda of their benefactors in the permanent government of the United States

By Raul DIEGO

On January 6, as the events unfolding at the U.S. Capitol were discussed on Twitter, the barrage of opinions predictably accumulated on one side of the political spectrum. Outrage over what mainstream pundits characterized as the desecration of the symbols of democracy and similar bleeding heart liberal rhetoric was far more prevalent than the opposing camp's tendency to side with the so-called "insurrectionists" or tweets in support of the made-for-social media putsch.

2 articles 17/01/2021 dedefensa.org  13 min #184314

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

De Jack Dorsey à Jacques Derrida

Journal dde.crisis de Philippe Grasset

17 janvier 2021 - Plongé dans ma réflexion intuitive, je ne cesse d'insister, et de voir de plus en plus clairement, que la 'guerre civile communicationnelle'domine tout et que la décision de Twitter, c'est-à-dire de Jack Dorsey, de couper complètement le compte de Trump, président des Etats-Unis, a été un facteur essentiel, opérationnel et symbolique à la fois, de la bataille que Trump vient de perdre.

15/01/2021 strategic-culture.org  8 min 🇬🇧 #184263

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

Big Tech and the Democratic Party Are Leading America to a Fascist Future

Robert Bridge

Although there may not be tanks on the streets and a dictator inciting crowds from his bully pulpit, the end result has been pretty much the same.

Most Americans can probably still remember a time when U.S. companies were in business with one goal in mind - providing a product or service for profit. It was a noble idea, the bedrock of capitalism, in which everyone stood to gain in the process.

15/01/2021 strategic-culture.org  10 min 🇬🇧 #184262

Zuckerberg annonce que Trump est bloqué sur Facebook et Instagram pour une durée «indéterminée»

Twitter's Ban on Trump Will Only Deepen the Us. Tribal Divide

By Jonathan COOK

Anyone who believes locking President Donald Trump out of his social media accounts will serve as the first step on the path to healing the political divide in the United States is likely to be in for a bitter disappointment.

The flaws in this reasoning need to be peeled away, like the layers of an onion.

Twitter's decision to permanently ban Trump for, among other things, "incitement of violence" effectively cuts him off from 88 million followers.